Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 09:32

Devant l’obstination de l’Etat français à maintenir Georges Ibrahim Abdallah en prison, Solidarité Georges Lille et le comité « Libérez-les ! » (59 – 62) appellent à une manifestation ce dimanche 27 janvier à Lille (1).

 

PCF-0077.jpg


Georges Ibrahim Abdallah, 61 ans, se verrait-il appliquer une peine de mort déguisée, lente ? Condamné en 1987 à la prison à perpétuité pour complicité, jamais démontré d’ailleurs, dans l’assassinat en France d’agents de la CIA et du Mossad en 1982, ce militant communiste libanais de la cause palestinienne entamait, en octobre dernier, sa 28e année d’emprisonnement à Lannemezan dans les Pyrénées. Ce jeudi 10 janvier, statuant en appel, le tribunal d’application des peines de Paris avait enfin décidé de sa libération assortie toutefois d’une expulsion du territoire au 14 janvier. Or à cette date le ministère de l’Intérieur n’avait pas daigné signer le fameux décret l’autorisant à gagner le Liban. A la grande stupéfaction de ses soutiens nombreux dans le Nord-Pas-de-Calais.

 

Pressions américaines !


André Delcourt avait été le premier, l’hiver dernier, à l’élever au rang de citoyen d’honneur. Le maire communiste de Calonne-Ricouart a aussitôt exprimé son « étonnement. Ça fait 14 ans que ça dure. Il est libérable depuis 1999 ». « Comment pouvait-on imaginer que Manuel Valls qui n’hésite pas à renvoyer manu-militari dans leur pays des sans-papiers, puisse retenir en otage en France un militant anti-impérialiste ? » s’interroge pour sa part le collectif « Bassin minier » pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah. Pour Jacques Vergès, son avocat, ce sont bien les pressions des Etats-Unis sur le gouvernement français, qui retarderaient sa libération. Même son de cloche du côté de Christian Champiré, le maire PCF de Grenay, ville dont Abdallah est aussi citoyen d’honneur. Et l’élu d’imaginer que « la situation internationale a peut-être interféré sur la décision de le libérer. Dans le cadre de son intervention au Mali, la France a sollicité ce week-end le soutien des Etats-Unis. Cela a peut-être pesé dans la balance ».

 

Décision le 28 janvier ?


Pour le député communiste Jean-Jacques Candelier, « rien ne justifie aux yeux de la loi le prolongement de l’enfermement de Georges Ibrahim Abdallah au comportement irréprochable ». Député-maire PS de Lens, Guy Delcourt a promis, ce mercredi, d’interpeller Manuel Valls. Le tribunal a accordé à ce dernier jusqu’au 28 janvier pour prendre un arrêté d’expulsion. Dans le cas contraire, Georges Ibrahim Abdallah restera en prison ! A vie ? Fidèle à lui-même, André Delcourt a invité le ministre de l’Intérieur à Calonne-Ricouart à débattre de l’obstination de l’Etat français à se conduire comme « la putain de l’Amérique », selon l’expression de Jacques Vergès. Il se murmure en effet que le Parquet pourrait se pourvoir en cassation en cas de décision favorable...

 

 

gugul-html-m65ed1c20Jacques KMIECIAK

  1. Rendez-vous est donné au métro Wazemmes à 10h 30.

Partager cet article

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Georges Abdallah
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher