Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 16:48

Camila Vallejo, jeune communiste, meneuse du mouvement étudiant

 

Le Chili prend aujourd'hui une revanche historique sur son passé. D'un côté, le gouvernement du président Sebastián Piñera, qui a bâti sa fortune grâce à la dictature sanglante du Général Pinochet, dans les années soixante-dix. 

De l'autre, les étudiants et les travailleurs. Les premiers se battent depuis quatre mois contre le système scolaire hérité de la dictature, marqué par la privatisation et l'autonomisation. Il oblige les élèves à s'endetter de 30 000 $ en moyenne pour payer des frais d'inscription exorbitants : au moins 200 $ par mois, dans le public comme dans le privé, alors que le salaire moyen plafonne à 650 $.

Camila Vallejo, jeune communiste, étudiante en géographie, et dirigeante de la Fédération des étudiants de l'Université du Chili (FeCh) depuis 2010, est devenue l'icône du mouvement. Certains, comme une sinistre responsable du ministère de la Culture, voient en elle une "chienne" à abattre; d'autres lui dédient de véritables hymnes. Dans la rue comme à la télévision, son discours est clair : " Il est temps de changer de système politique, de système économique, afin de parvenir à une redistribution plus juste du pouvoir et des richesses ".

Cet objectif est largement partagé par les salariés. Ils l'ont prouvé les 24 et 25 août, lors de la grève générale appelée par la Centrale unitaire des travailleurs (CUT). Les manifestations ont rassemblé ce jour-là 600.000 personnes, dont 400.000 dans la capitale, Santiago. Un lycéen de seize ans, Manuel Gutiérrez Reinoso, n'en est pas revenu, froidement abattu par la police.

Après cet assassinat, devant l'immense mobilisation, le gouvernement affirme vouloir ouvrir des négociations. Pour l'instant, il reste fidèle au Grand accord national sur l'éducation (GANE) et à l'université privée, et parle à peine de revaloriser les bourses. Nos camarades chiliens ont ouvert une brèche. Une longue lutte les attend encore. Pour en finir, une fois pour toutes, avec le coup d'état fasciste de 1973, qui avait brisé les espoirs de tout un peuple.

 

El pueblo unido jamas sera vencido !

 

source : http://jc92.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Solidarité internationale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher