Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 18:34

270936 4105221318914 1536073511 n 

 

Samedi 23 juin 2012, lors de la Journée internationale des Prisonniers politiques, se sont donné de nouveau rendez-vous après l'opération « Terril » du mois dernier, des membres du collectif de militants du Bruaysis et du Liévinois, du Comité « Libérez-les ! » de soutien aux prisonniers et réfugiés politiques (59-62), du Comité Solidarité basque (Lille), de « Solidarité Georges Lille », des Jeunesses Communistes et du Parti communiste du Pas-de-Calais. Une dizaine de militants étaient présents au Mur des Fusillés de la citadelle d'Arras, un haut lieu de la mémoire résistante du Nord-Pas-de-Calais, pour une action militante en faveur de Georges Ibrahim Abdallah. Ils ont déployé un calicot exigeant sa libération sur un mur de la citadelle.


Le mur des Fusillés à la Citadelle d'Arras est un monument qui honore 218 Résistants fusillés lors de la Seconde Guerre mondiale. C'est un rappel de notre histoire où des Hommes ont bravé l'envahisseur au nom de leur liberté, de la liberté de leur Patrie.


Mais qu’est ce qui peut relier le militant libanais qu'est Georges Ibrahim Abdallah à cette place empreinte d'histoire de la Résistance ?


La situation de Georges Ibrahim Abdallah est justement très proche de ce mémorial. C'est un militant communiste de la cause palestinienne emprisonné en France depuis 28 ans. Ses torts sont d'avoir combattu l'invasion sioniste de son pays le Liban en menant la lutte armée au sein des Fractions Armées Révolutionnaires Libanaise dans les années 1980.


Arrêté en France il sera jugé au nom des intérêts sionistes et états-uniens.


Libérable depuis 1999, il est maintenu en détention malgré neuf demandes de libération, la justice française cédant aux pressions des Etats-Unis et d’Israël.


« Georges Ibrahim Abdallah s’opposait à des envahisseurs comme les résistants français, polonais ou italiens se sont opposés, ici, pendant la Seconde Guerre mondiale à l’invasion de la France par l’Allemagne... Nous ne voulons pas que le peuple libanais et la famille d’Abdallah ne puisse que pleurer leur résistant Georges Ibrahim, c’est pourquoi nous avons choisi symboliquement de lier notre combat pour sa libération au triste lieu qu’incarne le Mur des Fusillés de la citadelle d’Arras », explique un militant participant à l’action.


Georges Ibrahim Abdallah n'a jamais renié ses engagements politiques et c'est pour cela qu'il est maintenu en détention, c'est un symbole de la résistance, qui mérite le déploiement d'une banderole en son soutien au Mur des Fusillés.
Nous devons continuer à nous battre et à mettre en place des actions de solidarité partout en France pour que Georges Ibrahim Abdallah cesse enfin d'être l'otage de l'impérialisme français et puisse être libéré après presque 30 ans de détention.


Dans un Pas-de-Calais pétri d’internationalisme, la mobilisation gagne chaque jour en ampleur. Les municipalités PCF de Calonne-Ricouart et Grenay ont déjà fait de Georges Ibrahim Abdallah un « citoyen d’honneur », un positionnement unique en France. Le groupe communiste du Conseil général déposait, ce lundi 25 juin à Arras, une motion en faveur de sa libération.


Exigeons la libération immédiate de Georges Ibrahim Abdallah !

Partager cet article

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Solidarité internationale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher