Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 11:56

201209130978_w350.jpg

La bataille menée par les salariés de chez Durisotti fait écho avec celles menées sur bien d’autres sites de la région. Les salariés de DOUX, de Sevelnord, de UMV, de Renault Douai … Tant de sites concernés par des ralentissements inquiétants d’activité voire par des plans de licenciement massifs et qui posent sérieusement le devenir d’une part importante de l’emploi industriel du Nord Pas-de-Calais.

La visite d’Arnaud Montebourg dans la région le lundi 8 octobre n’a rassuré personne puisqu’il a soigneusement choisi de se rendre sur des sites où l’activité et l’emploi se portent mieux qu’ailleurs comme le souligne la Voix du nord dans son édition du lendemain. Il n’a d’ailleurs pas pris le soin de se rendre sur le site de Durisotti alors même qu’une délégation de syndicalistes de l’entreprise accompagnée de Christian Pedowski, le maire de Sallaumines et de Bertrand Pericaud, conseiller régional communiste ont rencontré son cabinet à Paris quelques jours avant sa venue dans la région.

Saluant « ceux qui innovent et inventent un avenir nouveau » dans la région, il n’a pas su ou pu apporter les réponses que nous attendons sur la situation dramatique de l’emploi chez nous. Depuis septembre 2011, c’est 22 000 demandeurs d’emplois supplémentaires dans le Nord Pas-de-Calais soit une moyenne de 1825 emplois en moins chaque mois. La nouvelle majorité rose/verte ne donne pas les signes de la combativité espérée face à un tel constat alarmant !

Les communistes sont non seulement présents sur les sites aujourd’hui en danger aux côtés des salariés comme ici à Durisotti, mais, qui-plus-est, ils sont porteur de propositions audacieuses pour renverser la vapeur et contre-carrer la destruction de l’emploi industriel alors même que des marchés existent pour pérenniser cet emploi.

Les communistes exigent :

un moratoire sur les plans de licenciement.

L’adoption d’une loi interdisant les licenciements boursiers quand une entreprise est bénéficiaire.

La création d’un fonds régional pour l’emploi alimenté par 3 % de la fortune des 20 grandes familles patronales régionales qui comptabilisent à elles-seules 30 à 33 milliards d’euros, ainsi que le concours de la Région, de l’État, de l’Europe et de la Banque de France.

Une réforme des appels d’offre pour protéger l’emploi régional et national.

L’établissement d’une autorisation administrative des licenciements pour que l’État puisse peser sur les suppressions d’emplois.

Nous vous proposons donc de débattre de ses solutions et du devenir du site de Durisotti aux côtés de

Pierre LAURENT,

premier secrétaire du Parti Communiste Français,

le jeudi 18 octobre en mairie de Sallaumines à 15h30.

G.S

 

source : link

Partager cet article

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Politique du MJCF62
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher