Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 19:13

Fusillé à l’âge de 22 ans, Léon Bailleux entra en résistance au sein des FTP pour lutter contre le fascisme de l’occupant nazi et de ses collabos vichystes. Fidèle à ses convictions et à l’intérêt des travailleurs, il entra clandestinement aux jeunesses communistes et en devint le secrétaire de Barlin. Il joua un rôle clé lors de la grande grève patriotique des mineurs de mai-juin 1941, Preuve que, malgré les propos de trop nombreux détracteurs, les communistes français n’ont pas attendu l’invasion de l’URSS pour entrer en résistance… Bien au contraire,
le PCF et la jeunesse communiste ont été les seules organisations politiques à s’être organisées clandestinement dès leur interdiction.

Léon Bailleux, est pour le mouvement des jeunes communistes, un exemple. Il s’est battu avec conviction et détermination pour une France libre, une France libérée du joug fasciste et de l’exploitation capitaliste.
Pour cela, nous devons perpétuer sa mémoire et son combat afin que sa mort ne soit pas vaine. Car encore aujourd’hui, de trop nombreuses idées nauséabondes sévissent encore dans notre société :
− Celle de la chasse des sans papiers,
− De l’instrumentalisation de la misère,
− De la stigmatisation des plus précaires
Pour leur faire porter le chapeau de la crise capitaliste.

Autrefois, les boucs émissaires étaient les juifs. Aujourd’hui ce sont les Arabes ou encore les consommateurs de viande Halal. Il est tellement plus facile de s’attaquer à ces citoyens qu’au nœud du problème !

Le fascisme, chien de garde du capitalisme, doit être combattu sans relâche. Nous ne pouvons pas laisser aux nouvelles générations, une société de haine, de repli sur soi, une société ravagée par le libéralisme causant le chômage et la précarité. Nos anciens se sont battus. Beaucoup sont morts pour des valeurs, des conquêtes sociales. C'est notre devoir de les défendre !

Léon Bailleux était un fidèle partisan de la lutte des classes. La jeunesse communiste s’inscrit dans cette démarche et appelle à continuer la lutte dans les mobilisations.

Léon Bailleux, Guy Moquet et tant d’autres encore, ont donné leur vie au service d’une cause commune. Leurs morts ne seront pas vaines. Le mouvement des jeunes communistes poursuit la lutte défendue par ces héros de la résistance.

Nous agissons pour une devise commune : Unir, Lutter, Vaincre !

Partager cet article

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Vie du MJCF62
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher