Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 09:56

_Simon.jpg

Les impressions de voyage de Simon Poudroux !

Secrétaire départemental de la Jeunesse Communiste du Pas-de-Calais, Simon Poudroux s’est rendu au Proche-Orient cet été. Il faisait partie d’une délégation nationale de neuf cadres du Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF). A la veille du départ , cet Avionnais de 23 ans se déclarait ravi à l’idée de pouvoir se rendre compte « de mes propres yeux ce qui se passe en Palestine et en Israël, comment la situation est vécue des deux côtés ». Il appréhendait cependant la « réaction de nos camarades de la Jeunesse communiste d’Israël affiliée comme nous à la Fédération mondiale de la Jeunesse démocratique (FMJD). Je craignais d’aborder avec eux la question du droit du peuple palestinien à décider de son propre destin. A ma grande satisfaction, leur réponse a été claire. La JC israélienne est pour la liberté du peuple palestinien, la Paix et la cohabitation dans le cadre d’un seul Etat laïque. Un Juif israélien m’a même dit qu’il se considérait comme un... Palestinien d’origine juive qui vit en Israël ». Jérusalem, Bethléem,  Tel Aviv, Jaffa... Quinze jours durant, Simon Poudroux a sillonné la « Terre sainte » des croyants jusqu’à Hébron, « la ville de Cisjordanie où les tensions sont les plus perceptibles », avec ces 30.000 Palestiniens confrontés « à l’agressivité de quelques centaines colons juifs protégés par 4.000 soldats. Ce sont des extrémistes qui vivent dans la peur. A chacun de leur déplacement, ils sont accompagnés par des militaires. Comment peut-on faire le choix de telles conditions de vie ? ».

 

« Ces fanatiques font pression sur les habitants pour qu’ils quittent leur maison, empêchent les paysans d’accéder à leur oliveraie, s’en prennent physiquement à la population », s’insurge Simon. Le militant se dit surtout « touché » par le sort réservé aux enfants palestiniens des colonies « obligés pour jouer de sa réfugier  dans des endroits exigus à l’abri  des  jets de pierre dont ils sont la cible, parfois  sous le regard amusé des soldats israéliens ». Des moments politiques moins tendus, heureusement Simon en a vécu aussi de nombreux, au gré de ses entretiens avec les jeunes du Parti du Peuple palestinien, « le soir avec les familles chez qui nous étions logés gratuitement » ou au hasard « des rencontres dans la rue, sur les marchés » à l’heure du shopping. Des expériences              « humainement riches », se félicite le jeune homme plus déterminé que jamais à témoigner de la combativité du peuple palestinien. « Je n’accepterais plus jamais que l’on traite de terroristes les combattants palestiniens. Pendant la Seconde Guerre mondiale en France, les FTP qui luttaient contre l’occupation allemande étaient-ils des terroristes ? » feint-il de s’interroger plus déterminé que jamais  à faire « à faire bouger les lignes, notamment en France où le gouvernement subit les pressions d’Orange, Veolia ou Bouygues, des multinationales très présentes en Israël, qui l’incitent à le ne pas réagir. Comme il est dur de voir un peuple opprimé laissé à sa propre destinée... »

                                                                                                                             Jacques KMIECIAK

Partager cet article

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Solidarité internationale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher