Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 16:27

arton628-1-.png

La santé des jeunes s'est améliorée considérablement ces dernières année, mais cette amélioration ne doit pas masquer les difficultés spécifiques des jeunes.

 

            Dans le domaine infantile, d'énorme avancées ont été réalisées en France, notamment grâce à la protection maternelle et infantile ( PMI ), qui permet un suivi sanitaire gratuit de la population des jeunes mères et de leurs enfants. Nous disions tout à l'heure que la santé des jeunes s'est améliorée : une étude de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé indique qu’à l’âge de 15 ans, 80% des filles et 90% des garçons disent être en "bonne" ou en "excellente" santé.

 

            Il ne faut surtout pas se cacher derrière ces beaux chiffres, et ne pas dire « les jeunes vont bien ». La France reste l'un des pays où les 15-24 ans se suicide le plus, avec des milliers de tentatives et environ 600 décès par an, témoignage d'un mal être que ressentent ces jeunes mais qui peut se faire aussi par la violence, le repli sur soi et l'enfermement. Autre gros problème chez les jeunes, l'anorexie, qui toucherait encore 30 000 à 40 000 jeunes, surtout des femmes. Enfin, pour ne citer que cela, l'alcoolisme qui continue à faire des ravages et qui touche les jeunes de plus en plus tôt.

Il y a d'autres questions que l'on peux se poser : Combien il y a-t-il d'étudiant qui ne se soignent pas faute de moyen pour payer la sécurité sociale étudiante ? Pour le nombre d'IVG en France est encore très important, alors que nous disposons de nombreux moyen de contraception efficace ?

 

            Ainsi, l'enjeu des politiques de santé est donc double. Elle doit prendre en compte la spécificité de la jeunesse face à la santé et ses difficultés, comprendre son mode de vie et son langage pour s'y adresser d'une manière la plus juste possible. On remarque qu'ainsi l'écart est considérable entre les discours sur la santé des jeunes et les politiques publique de santé menées.

Mais ces politiques n’ont que peu de chance d’avoir la moindre efficacité si elles ne prennent pas aussi en compte la dimension sociale du problème. En matière de santé comme dans bien d’autres domaines, les difficultés des jeunes sont aussi les difficultés des populations démunies en général.

C'est pourquoi les jeunes communistes du Pas-de-Calais souhaiteraient que l'on prenne en compte ce problème trop souvent négligé et laissé de côté. Il faut que l'on porte une réflexion sur les moyens que l'on doit mettre en œuvres pour que l'accès aux soins soit le meilleur possible.

 

 

  retrouver globule rouge62 : link

Partager cet article

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Politique du MJCF62
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher