Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 15:42

ArticleAvenirArtoisBethuneJC.jpgLe communisme n’est pas mort dans l’arrondissement de Béthune. La meilleure preuve est encore l’existence, depuis deux ans, d’une section des jeunesses communistes.

 

A sa tête, le Béthunois Pierre Blanquart. Entré dans ce mouvement, comme ses camarades, il y a près de deux ans, il émet le souhait de travailler sur un projet pour les prochaines municipales. « Nous sommes une quinzaine de membres dans notre section », affirme-t-il. Ce qui les a motivés à rejoindre le PCF, « la volonté d’un meilleur partage des richesses et la possibilité d’une réelle égalité des chances ».

 

« On ne signera pas de chèque en blanc »

 

Si les élections municipales semblent encore un peu lointaines, l’échéance est déjà dans la tête des jeunes communistes. « Il y aura de la place pour eux pour cette élection », assure Henri Tobo, figure emblématique du communisme dans la cité du Buridan.

S’ils sont jeunes, ils n’en ont pas moins des revendications, mais aussi des propositions pour une future gouvernance. « Certes, ce que montre le gouvernement socialiste ne nous satisfait pas, mais cela ne veut pas dire qu’au niveau local on ne pourra pas faire d’alliance avec les socialistes, explique Simon Poudroux, secrétaire départemental des jeunes-communistes. Tout dépendra du projet. » De là à voir les communistes rejoindre Stéphane Saint-André lors des municipales e 2014, il y a encore du chemin à parcourir. « On ne peut pas dire que Stéphane Saint-André se démarque vraiment des actions du gouvernement… » Et de poursuivre : « jouer un rôle aux municipales ne veut pas dire signer un chèque en blanc. On ne sera pas là pour faire de la figuration. » Plus de logement sociaux, le gel des suppressions de postes dans l’éducation nationale, un certain scepticisme sur les contrats d’avenir. Les jeunes communistes espèrent faire changer les choses. « Nous allons multiplier les actions sur le territoire, notamment en organisant des opérations de tractage ou encore en appelant à la manifestation si la situation n’évolue pas à Blaringhem. » Et si une nouvelle réforme des retraites se prépare, ils interpelleront les députés de Béthune et Bruay pour les appeler à manifester comme en 2010… sauf que maintenant ils sont dans la majorité.

M.V

Partager cet article

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Politique du MJCF62
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher