Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 15:42

 

violencespolicieres11juin2013.jpg

 

Il y a 10 jours, comme partout en France, les jeunes communistes du département de l'Hérault et des militants d'organisations progressistes et antifascistes ont appelé à un rassemblement pacifique pour honorer la mémoire de Clément Méric mort sous les coups de nervis d'extrême droite.

Les jeunes communistes 34 ont répondu d'autant plus présents à ce rassemblement que quelques jours avant, un jeune communiste s'était fait lâchement agressé dans un restaurant par des militants extrême-droite en plein centre de Montpellier. 

Quand les prieurs de rues ont le droit de perturber un rassemblement...

Alors que la loi pour le mariage pour tous est adoptée depuis plus d'un mois et que le premier mariage homosexuel a eu lieu dans cette ville, des prieurs de rues intégristes sont eux aussi présents à quelques encablures du rassemblement en la mémoire de Clément Méric. Non contents d'occuper l'espace public avec leurs prières pour exiger le retrait d'une loi adoptée et qui est signe de progrès et d'égalité pour tous, ils décident alors de perturber le rassemblement antifasciste.

Plusieurs intégristes viennent alors provoquer le rassemblement pacifique, en déroulant notamment des banderoles à caractère homophobe et en scandant des slogans ouvertement racistes. 

Le ton montent rapidement entre des jeunes antifascistes et les intégristes, des camarades de la JC dont Yahya Sanchez, membre du conseil national du MJCF et responsable départemental de l'Hérault ont tenté de s'interposer pour faire retomber la tension. Après de longues minutes d'observations, et alors que de nombreux militants antifascistes les pressent pour retrouver de la sérénité, les forces de l'ordre décident intervenir. 

Loin d'arrêter les perturbateurs et ceux qui occupent illégalement l'espace public avec leurs prières de rues, les forces de l'ordre préfèrent interpeller violemment deux manifestants, dont Jean Sanchez. Après plus de 12 heures en garde à vue, il est relâché mais convoqué le 15 octobre prochain accusé de coup et blessure sur les forces de l'ordre. 

2 poids, 2 mesures : il vaut mieux manifester en priant dans la rue contre une loi qui fait progresser l'égalité pour tous, plutôt que se rassembler pacifiquement en la mémoire d'un jeune homme mort sous les coups de l'extrême droite ! 

Le signal envoyé par le pouvoir policier ne peut pas être celui-là ! 

Nous exigeons donc l'arrêt de l'ensemble des poursuites contre notre camarade Yahya Sanchez. De nombreuses vidéos et photos commencent à parvenir aux camarades de l'Hérault. Nous réitérons l'appel à nous faire parvenir toutes les preuves et témoignages à cette adresse : mouvementjeunescommunistes@gmail.com.

Et nous appelons à la solidarité financière pour que Yahya, les camarades et sa famille puissent payer les frais de justice déjà engagés.

Partager cet article

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Actions
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher