Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 14:09
G-I- Abdallah 28 ans c a suffit-fefbf
Appel à l’intensification de la mobilisation
pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah
Ce jour, 21 novembre, le Tribunal d’Application des Peines s’est prononcé en faveur de la libération de Georges Ibrahim Abdallah emprisonné depuis 28 ans dans nos prisons.
Malgré cette décision positive, Georges reste en prison puisque quelques minutes plus tard, le Parquet a fait appel, certainement suite à de nouvelles pressions des autorités étasuniennes et israéliennes, mais aussi en rapport avec la situation explosive du Proche-Orient.
Ainsi les gouvernements français, qu'ils soient de droite ou de gauche, continuent à accepter cette situation d’enfermement de notre camarade, mais aussi à répondre à la demande Etasunienne, toujours partie civile dans cette procédure, et Israélienne, de ne pas libérer le prisonnier politique libanais Georges Abdallah.
Quoi qu’il en soit, avec l’ensemble des camarades des comités et collectifs de soutien à Georges Ibrahim Abdallah en France et partout dans le monde, le combat pour sa libération doit continuer afin de mettre une pression supplémentaire sur le gouvernement français qui possède la clé pour sa sortie.
Rebreuve-Ranchicourt, le 21 novembre 2012
Le comité " Libérez-Les !"
Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 09:56

Bandeau_inrockv2-1-.jpg

 

Le rappeur Saïdou du groupe Z.E.P (Zone d’expression populaire) et le sociologue et militant Saïd Bouamama ont été mis en examen pour « injure publique » et « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence » sur une plainte de l’Agrif, un groupe d’extrême droite nostalgique de l’Algérie française. En cause, un ouvrage et une chanson du même nom, Nique la France, qui assènent en refrain :

« Nique la France et son passé colonialiste, ses odeurs, ses relents et ses réflexes paternalistes / Nique la France et son histoire impérialiste, ses murs, ses remparts et ses délires capitalistes. »

Comme des millions de gens à travers le globe ces dernières années, les deux auteurs ont attaqué le colonialisme et le système capitaliste et impérialiste. Comme beaucoup d’entre nous, ils dénoncent une idéologie toujours très en vogue : le racisme, sous ses formes les plus courantes mais aussi les plus décomplexées. Comme de nombreux habitants des quartiers populaires, ils ont crié leur colère contre les inégalités, les discriminations et la justice à double vitesse.

S’inscrivant dans une longue tradition pamphlétaire des artistes engagés en France contre l’État français, du « nation de porcs et de chiens » d’André Breton au « le temps que j’baise ma Marseillaise » de Léo Ferré en passant par le « je conchie l’armée française » d’Aragon ou le « votre République, moi j’la tringle » de Renaud, Saïdou et Saïd Bouamama ont choisi d’assumer leur « devoir d’insolence » afin d’interpeller et de faire entendre des opinions qui ont peu droit de cité au sein des grands canaux de diffusion médiatique.

Mais voilà, cela dépasse, choque et insupporte qu’une telle parole puisse être portée, d’autant plus quand elle l’est par ceux qui subissent en premier lieu les politiques racistes et antisociales. Lorsque des Noirs ou des Arabes font le choix de sortir de l’invisibilité et du mutisme afin de décrire la réalité telle qu’elle est – violente, inégale et destructrice – la droite extrême, l’extrême droite ou encore l’État s’emploient à tenter de convaincre l’opinion publique de l’illégitimité de ces discours.

NTM, Sniper, Ministère Amër, Mr. R, La Rumeur, Youssoupha ou Houria Bouteldja sont autant de rappeurs et militants attaqués ces dernières années pour des paroles jugées trop irrévérencieuses. Pourtant, tous n’ont fait que porter publiquement l’expression populaire du rejet des discriminations et de la stigmatisation des quartiers populaires, des Noirs, arabes et musulmans.

En signant cette pétition, nous exigeons que les poursuites contre Saïdou et Saïd Bouamama soient abandonnées. D’accord ou pas d’accord avec les propos et les formulations incriminés, nous défendons leur droit de les tenir. L’extrême droite veut interdire le droit de chanter la révolte, imposons le droit de l’exprimer sans entraves.

Comité de soutien Devoir d’insolence

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 09:44

Lille2-1-.jpg

 

Cher-e-s camarades, cher-e-s ami-e-s,

A l’aube de cette 29e année de captivité, votre mobilisation solidaire me va droit au cœur.

Elle m’apporte beaucoup de chaleur et me remplit de force. Certainement, tant que l’on est derrière ces abominables murs, la solidarité demeure l’arme indispensable. Bien entendu, il faut aussi beaucoup de force et de détermination pour rester debout tout au long des décennies. Encore faut-il ne pas perdre de vue que force et détermination sont toujours fonction du rapport global aux mouvements de lutte des masses populaires et de leurs avant-gardes réellement existantes.

C’est justement en cela, Camarades, que vos diverses initiatives solidaires prennent leur plein sens, dans la mesure où elles s’inscrivent dans la mobilisation globale contre la répression et la régression généralisée, et contre les diverses manifestations de la barbarie du Capital.

Comme vous voyez, Camarades, la crise globale du système ne cesse de s’approfondir et la situation des masses populaires ne cesse à son tour d’empirer, aussi bien ici dans les centres impérialistes, que là-bas chez nous dans les périphéries du système. Précarisation, chômage et guerres s’offrent au quotidien comme banale réalité et unique horizon. Elles ne peuvent désormais que susciter la mobilisation et la combativité des masses populaires et attiser toujours plus révoltes et protestations à l’échelle planétaire.

Vous savoir, Camarades, rassemblés aujourd’hui dans ces quartiers populaires de Lille, juste au moment où les masses populaires palestiniennes font face à la barbarie soldatesque sioniste, me réconforte dans la conviction qu’ensemble nous vaincrons, et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons.

Camarades, de l’autre coté de la Méditerranée, les régimes bourgeois en place vacillent et commencent à s’écrouler les uns après les autres. Bien entendu le changement prendra du temps et puis certainement, il y aura des soubresauts ici et là.

Seulement, la direction du vent est déjà bien tracée.

Ce qui se passe aujourd’hui en Palestine, Camarades, ne peut pas nous laisser indifférents. Depuis plus d’une soixantaine d’années, et avec quel héroïsme et quelle obstination les masses palestiniennes et leurs avant-gardes combattantes font face à l’une des dernières entités de colonisation de peuplement.

Certainement, Camarades, c’est toujours en assumant la solidarité avec les masses populaires que l’on apporte la solidarité la plus significative aux prisonniers révolutionnaires.

A bas l’impérialisme et ses chiens de garde sionistes et leurs complices réactionnaires arabes !

Honneur aux martyrs et aux peuples en lutte !

Ensemble Camarades nous vaincrons et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons !

A vous, Camarades du collectif « Bassin minier » et du collectif « Solidarité Georges Lille, et à travers vous, à tous les camarades et amis ici présents, mes plus chaleureuses salutations révolutionnaires.

Votre Camarade Georges Abdallah.  

17 novembre 2012  

 

source : link                                                                              

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 13:59

Présentée par Madame et Messieurs André CHASSAIGNE, Alain BOCQUET, François ASENSI, Marie-George BUFFET, Jean-Jacques CANDELIER, Patrice CARVALHO, Gaby CHARROUX, Marc DOLEZ, Jacqueline FRAYSSE et Nicolas SANSU

Les Députés communistes ont déposé une Proposition de résolution portant sur la reconnaissance par la France de l’État palestinien
EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

Il y a près d’un an, le 23 septembre 2011, le Président de l’Autorité palestinienne, malgré toutes les pressions tendant à l’en dissuader, présentait solennellement la demande d’adhésion de l’État palestinien aux Nations Unies.

Soixante-cinq ans après le Plan de partage de la Palestine à l’ONU et dix-neuf ans après la signature des accords d’Oslo, il s’agit d’une demande légitime. La reconnaissance de la Palestine comme État souverain membre des Nations Unies est à la fois une question de justice et le seul moyen d’engager des négociations sérieuses afin de parvenir à mettre un terme au conflit israélo-palestinien.

Cette demande est intervenue alors que les négociations ont abouti à une impasse et que le gouvernement israélien, en violation du droit international et en toute impunité, poursuit inlassablement le processus de colonisation des territoires occupés, la construction du mur de séparation avec la Cisjordanie, le blocus de Gaza et les violations répétées des droits humains fondamentaux.

Sur le terrain, la situation empire un peu plus chaque jour et la solution des deux États est rendue proprement impossible par la politique des gouvernements israéliens successifs.
Aussi cette demande aux Nations Unies représentait-elle une opportunité décisive. Certes, l’ONU, n’étant ni un État ni un gouvernement, n’est pas habilitée à reconnaître un État ou un gouvernement. L’adhésion de la Palestine à l’ONU n’entrainerait donc pas la création d’un État Palestinien en droit international. Pourtant, l’admission à l’ONU impliquerait indirectement que les États votant en faveur de son admission lui reconnaissent la qualité d’État. L’admission de la Palestine à l’ONU lui permettrait ainsi d’affermir son statut d’État sur la scène internationale. Elle donnerait une chance à la relance des négociations de paix, dans le cadre de l’ONU et sur la base de ses résolutions, lesquelles prescrivent l’établissement d’un État palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est pour capitale, le démantèlement des colonies, la destruction du mur et une solution pour les réfugiés de 1948 fondée sur le droit au retour ou à compensation.

Tandis que 133 pays ont désormais reconnu la Palestine comme un État souverain et que l’UNESCO a admis la Palestine comme membre à part entière de l’Organisation, le Comité permanent de l’ONU chargé de l’admission de nouveaux membres n’a pas trouvé d’accord sur la candidature palestinienne. Le rapport du comité, du 11 novembre 2011, établit que si la Palestine satisfait aux critères d’adhésion à l’ONU et à l’engagement du respect de la Charte des Nations unies, les désaccords au sein du Conseil sur cette candidature sont insurmontables.

Alors que huit des quinze membres du Conseil de sécurité ont déjà soutenu la demande des Palestiniens, la voix de la France apparait plus que jamais décisive. Aussi, en reconnaissant pleinement la souveraineté et les frontières de la Palestine, comme le Chef de l’État l’avait promis lors de la campagne présidentielle, la France serait au rendez-vous de l’Histoire et apporterait véritablement la preuve de son engagement en faveur de la paix au Proche-Orient.

À l’heure de l’émancipation des peuples arabes, alors que l’on célèbre le courage des Tunisiens, des Égyptiens, des Libyens ou des Syriens, résistant aux dictatures, on ne peut ignorer plus longtemps les demandes légitimes des Palestiniens qui souhaitent cesser de subir la politique d’oppression et de colonisation du gouvernement israélien et la reconnaissance d’un État palestinien viable et souverain.

La France doit prendre ses responsabilités et faire preuve de cohérence si elle veut restaurer sa crédibilité sur la scène internationale. Il n’est pas justifiable de soutenir la volonté de liberté des peuples arabes partout, excepté en Palestine.

La France doit s’engager sur cette voie, celle des valeurs d’humanisme, d’universalité et de liberté et jouer un rôle d’entraînement pour l’Union européenne.

À la veille de l’intervention du Président de l’Autorité palestinienne devant l’Assemblée générale des Nations Unies, le 27 septembre, qui demandera, faute d’avoir obtenu le soutien de suffisamment d’États membres du Conseil de sécurité et en raison de la menace de veto des États-Unis, l’adhésion de la Palestine à l’ONU, en tant qu’État non membre. La France ferait preuve de son engagement en faveur de la paix au Proche-Orient, en reconnaissant pleinement la souveraineté et les frontières de la Palestine.

PROPOSITION DE RÉSOLUTION
Article unique

L’Assemblée nationale,
Vu l’article 34-1 de la Constitution
Vu l’article 136 du règlement

Constatant l’impasse dans laquelle se trouve le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens et l’absence d’évolutions significatives sur le terrain,

Constatant l’accélération de la colonisation israélienne, des expropriations de Palestiniens en Cisjordanie occupée et la main mise d’Israël sur Jérusalem-Est, en violation du droit international et des résolutions des Nations-Unies.

Estimant, par conséquent, que l’actuelle politique israélienne éloigne la perspective de création d’un État palestinien.

Affirme solennellement son attachement au principe de la création d’un État palestinien viable, vivant en paix et en sécurité aux côtés de l’État d’Israël.

Invite le gouvernement français, suite à la demande du Président de l’Autorité palestinienne lors de l’Assemblée générale de l’ONU du 27 septembre 2012, à soutenir l’adhésion de la Palestine à l’ONU comme État non membre doté du statut d’observateur permanent.

Invite le gouvernement français à reconnaître l’État palestinien dans les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale.
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 09:59

Dans le clip de Zebda Une vie de moins, c'est l'universitaire Jean-Pierre Filiu, spécialiste du monde islamique, qui signe les paroles. L'auteur de Histoire de Gaza (Fayard, 2012), veut ainsi rendre hommage aux habitants de la bande de Gaza, soumis au blocus israélien depuis 2007 : "C’est une chanson qui raconte l’histoire touchante d’un être humain qui a grandi à Gaza. Chacun y mettra ce qu’il veut. Le seul message, c’est qu’on n’oublie pas Gaza. Pour le reste, il n’y a pas de mode d’emploi."

 

 


 


Partager cet article
Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 13:01

 

1211-002_pcf_60x80_industrie_int_0-pdf-image.jpg

 

Le 24 novembre, le PCF tiendra, dans le Nord, "un grand rassemblement" consacré à sa conception du redressement productif de la France, la classe ouvrière, l'industrie, le travail, une nouvelle conception du développement productif.

 

De passage à Sallaumines, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a souligné l'incompatibilité entre austérité et redressement productif et la nécessité d'un plan d'urgence pour l'industrie

 

le 24 novembre

rendez vous à Lille

Grand Palais, à 14h30

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 19:25

logo_paix_comme_palestine.jpg

 

l'armée Israélienne provoque un nouveau massacre dans le territoire palestinien. Ce sont des populations civiles dont des enfants qui sont notamment victimes de l'intervention des forces terrestres et aériennes de l'occupant.
Les dirigeants israéliens, ainsi que le premier ministre Netanyahu, préparent une nouvelle invasion sanglante de Gaza. Il faut les arrêter.

 

Rassemblement à Lens

ce Lundi 26 novembre à 18h

face à la sous préfecture


-halte à un nouveau massacre
-levée du blocus de Gaza
-des sanctions contre Israël
-reconnaissance par l'onu de l’État Palestinien

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 19:21

Venez participer à la toute première "Journée de la Fraternité" dont l'objectif est de réunir les citoyens, de nombreux partenaires et des acteurs locaux pour faire progresser les idées de découverte des cultures du monde, l'amitié entre les peuples, la coopération internationale, le non-racisme...
picassocolombe-copie-1.jpg

 

 

ENTREE LIBRE ET GRATUITE !

Venez participer à la toute première "Journée de la Fraternité" dont l'objectif est de réunir les citoyens, de nombreux partenaires et des acteurs locaux pour faire progresser les idées de découverte des cultures du monde, l'amitié entre les peuples, la coopération internationale, le non-racisme...

Action organisé par Le Cercle du Progrès de Carvin, le PCF, Le Front de Gauche et la Jeunesse Communiste de Carvin.
En partenariat avec :
L’association Chfaid (Libercourt), l’association ASEP (Avion), la JC du Pas-de-Calais, les jeunes du Parti de Gauche, le PG Hénin-Carvin, Colères du Présent (Arras), l’association Comedia (Carvin), l’association ACAIL (Carvin), le sculpteur Chouki Derrouiche, l’association Enjeu (Harnes), Fraternité Roms Bassin-Minier 62, le collectif « soutien aux Roms d’Hellemmes », Rencontres Francophones, Évin-Dargo, le collectif G. I. Abadallah du 62, les comédiens Daniel Delvallez, Christelle et Julie Demullier et Mustapha Lagragui, les Spéculos, l’auteur de « Les casseroles d’Athéna » (révolution citoyenne islandaise) Jérôme Skalski, le sociologue Jessy Cormont (le Phare pour l’égalité), la chorale d’enfants de Chfaid, les musiciens Filo et Rachel...


Au programme (sous réserve de modification) :

- apéro du monde à partir de 12h00 ouvert à tous avec la participation des associations partenaires et de Filo et Rachel qui interpréteront en acoustique des musiques swing, jazz, bossa nova...

- stand des associations partenaires pour découvrir leurs activités, leurs projets solidaires, les cultures du pays qu'elles représentent.

- stand d'expression populaire toute la journée

- salon de thé et de restauration rapide

Spectacles et débats :

14h30 : contes africains extraits de "Le bois et la peau, contes du Djembé" par Daniel Delvallez

15h00 : Chorale d'enfants de l'association Chfaid

15h30 : contes patoisants extraits de "Contes eud'sots, spectacle patoisant" par Daniel Delvallez

16h00 : concert de rap avec l'asso Chfaid

16h30 : conte rom "Lavutaris, le petit violoniste", par Daniel Delvallez

18h00 : Forum Débat avec Jessy Cormont (sociologue) sur le thème "Solidarité de Classe d'hier et d'aujourd'hui, regrads croisés sur les freins et les conditions de la Solidarité"

20h30 : Mustapha fait du théâtre,
spectacle humoristique de Mustapha Lagragui
avec en première partie le conte africain "sac à soucis" interprété par Christelle et Julie Demullier
Partager cet article
Repost0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 21:51

315656_309954365697724_1049011128_n.jpg

"Israël a le droit de se défendre", c'est par ces mots qu'Obama a condamné, plutôt devrais je dire encouragé, les frappes aériennes sur la bande de Gaza. Se défendre de qui ? Se défendre de quoi ?
Comme a l'aube de chaque élections, Israël rompt le cessez le feu sur de soit disant excuse de danger venant du Hamas et des palestiniens. De nouveau par intérêt électoral, Israël n’hésite pas a faire d’innocentes victimes palestiniennes désireuses de vivre en paix. Plus de 40 mort déjà, 40 palestiniens, dont des enfants, morts à cause de la sauvagerie d'un État sioniste, quand lui pleure et essaye de faire un scandale internationale de ses 3 seuls morts.

Comment l’État américain peut dire qu’Israël a le droit de se défendre alors que c'est lui qui a lancé les offensives. Comment peut on parler de défense alors qu’Israël colonise la Palestine depuis bien trop longtemps, qu'il construit des murs haut de plusieurs mètres. N'ont-il pas compris la leçon que l'histoire a donné ? Comment peut on encore construire de nos jours des murs de la honte ?

Heureusement des pays comme l’Égypte ou la Turquie ont élevé la voie. Ils ont eu le courage de dénoncer ces attaques monstrueuses et de crier la vérité au grand jour. La France quand a elle, elle a été trop faible pour dénoncer ces attaques, elle a juste demander a ce qu'il n'y ai pas d'escalade de la violence. Une position d'un monde de bisounours où personne n'est méchant, tout le monde est gentil.

La France a fait un grand pas en reconnaissant le CNS, l'opposition syrienne, comme seul représentant de la Syrie. Il est temps maintenant d'ouvrir les yeux sur la Palestine. Il est temps de condamner fermement les agissements d’Israël, et de convaincre l'ensemble de l'Europe. Il est temps de reconnaitre l’État Palestinien ! Ça suffit que des innocents meurent.
Quand tout Gaza sera mort, il sera trop tard pour agir !

Vive la paix, Vive la Palestine
Antoine Lasak.

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 15:04

 

254581 371320336280085 1807691561 n

 

l'austérité, ça suffit !

le 14 novembre

journée d'action et de mobilisation européenne

pour l'emploi et le progrès social...

exigeons une autre répartition des richesses crées

 

le 14 novembre

manifestation départementale interprofessionnelle

rassemblement 10h00 place du Cantin à Lens

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher