Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 17:27
Partager cet article
Repost0
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 16:21

Publié le 29/07/2012

| ON EN PARLERA | Depuis hier, plusieurs dizaines de militants néonazis de la région, de Belgique et du nord de Paris ont posé leurs valises à Auchel pour participer au « week-end du Trident », deux journées dédiées aux nostalgiques du IIIe Reich. Au programme : cross, initiation au self défense, barbecue et concert du groupe d'extrême droite Lémovice. Les riverains passés hier après-midi à proximité du stade Balsy ont même eu droit à une partie de foot entre gros bras aux cheveux ras...

Des skinheads ont pris possession du stade Basly hier après-midi pour une partie de foot surréaliste.

 

PAR ARNAUD DÉTHÉE nazis.jpg

bruay@info-artois.fr PHOTO PASCAL BONNIÈRE ET LA VOIX

Car c'est en toute impunité que ces skinheads - dont certains trimballaient un masque d'Adolf Hitler - ont investi hier après-midi le stade municipal pour entamer une partie de ballon sous le regard ahuri des quelques gamins qui ont pris la poudre d'escampette... La trentaine de gaillards tatoués au crâne rasé pouvait dès lors s'ébattre joyeusement dans le pré sous les yeux des badauds et ceux de la police restée discrète.

Ce match surréaliste faisait partie du programme des réjouissances concocté par les membres du mouvement d'extrême droite radical Troisième Voie qui, sur internet, avait gardé secret le lieu de la manifestation jusqu'à la dernière minute... C'est finalement rue Georges-Brassens qu'un petit drapeau tricolore affublé de l'autocollant « Stop à l'islamisation » indiquait hier matin le point de chute aux voitures belges, picardes et parisiennes qui s'y pressaient dès 10 heures. Alors qu'on la croyait moribonde depuis près d'un an - et l'affrontement entre identitaires et cégétisites sur le marché d'Auchel qui avait fait grand bruit - la Maison de l'Artois a donc repris du service. Au grand dam du maire qui avouait son impuissance à juguler le phénomène. « Tant qu'ils ne causent pas de trouble à l'ordre public, on ne peut rien contre ces gens-là, soupire Richard Jarrett. Comme moi, la police est aux aguets depuis 72 heures. Je remarque au passage qu'ils ne sont pas Auchellois. Je ne minimise pas, je n'ai guère de moyens d'intervenir. Je reste néanmoins vigilant. » Plus radicale, l'extrême gauche locale - passablement agacée par les aises prises par leurs adversaires - n'excluait pas l'affrontement dans la soirée. « C'est inacceptable qu'ils puissent se balader au vu et su de tout le monde sans que personne ne bouge, tonnait froidement hier ce militant antifasciste. Ce sont des durs du mouvement skinhead. Le groupe néonazi Lemovice a déjà été interdit en France. Il se réclame d'Hitler dans les paroles de ses chansons ! Après leur match, j'ai vu des gars avec des croix gammées tatouées sur le corps aller boire des verres en centre-ville. Ça chez nous, on ne peut pas cautionner... » •

La Voix Du Nord

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 16:27

CIMG3440.JPG

 

Comme à leurs habitudes, les jeunes communistes du Pas-de-Calais restent actifs pendant les vacances d'été. Ils étaient hier à Béthune pour tracter dans le quartier populaire du Mont Liébaut. Une après-midi riche en rencontres, discutions, soleil et possibles adhésions. Merci à la JC Bruay-Béthune de nous avons accueillie.

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 15:14

41196.jpg

 Le dernier conseil d'administration du CNOUS du mois de juillet a entériné l'augmentation du montant des bourses de 2,1% pour la prochaine rentrée. Mais dans le même temps, le CNOUS demande à plus de 5 000 étudiants de rembourser leurs bourses pour divers motifs : un prétendu manque d'assiduité, les critères d'attribution qui n'étaient pas les bons. Ce sont indistinctement les étudiants qui ont effectivement décroché, et les étudiants salariés qui n'ont pas pu assister aux contrôles continus. C'est donc plus de 5 000 étudiants qui se retrouvent dans une telle galère, et encore une fois les étudiants les plus précaires : « Je vais carrément devoir arrêter mes études pour travailler et rembourser le CROUS ! », nous témoignait une étudiante.

 

Empressé de nier la gravité de la situation, le CNOUS se félicite que ce nombre d'étudiants mis en demeure ne soit égal à celui de l'année universitaire précédente. Il y a vraiment de quoi se réjouir ! « Les procédures n'ont pas changé », rappelle-ton également. Dans ce cas, que dire de ces dizaines de milliers d'étudiants qui n'ont pas touché un sou durant le premier semestre, à cause de l'assèchement financier provoqué par Wauquiez, qui a lancé le dixième mois de bourse sans aucun moyen financier supplémentaire ? Que dire de la catastrophe sociale et sanitaire dans laquelle ont été plongés les plus précaires d'entre nous, contraints pour certains d'arrêter leurs études et poussés au suicide ? C'est une véritable double peine qui s'abat sur les étudiants boursiers.

 

Les étudiants communistes n'entendent pas rester les bras croisés. Il n'est pas question pour nous de se contenter de dire « que ce n'est pas pire qu'en 2010-2011 », année universitaire qui a vu chuter le nombre d'étudiants issus des classes populaires de 6% encore ! Quelle université de l'émancipation peut se vanter d'accueillir à peine plus de 23% de fils d'ouvriers et d'employés non qualifiés ? Quelle université de l'émancipation peut se vanter que 40% des étudiants précaires déclarent avoir déjà sérieusement pensé au suicide ?

En quelques semaines, du second tour des législatives jusqu'aux chaînes d'inscriptions, ce sont déjà des milliers d'étudiants qui ont signé notre appel à la mobilisation, pour un véritable statut social du jeune travailleur en formation. Ce sont déjà des centaines d'étudiants qui nous ont rejoint, et dont les exigences de progrès social n'ont pas disparu avec Sarkozy. À ceux qui seraient tentés de faire la sourde oreille, nous saurons nous faire entendre !

 

Marion Guenot
Secrétaire nationale de l'UEC

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 11:26

529094_4118132319348_1034895783_n.jpg

 

Chaque année, l'UEC organise son bal populaire le 13 et 14 juillet Place des Abbesses dans le 18e arrondissement de Paris. Cette année encore, nous vous y invitons afin de faire vivre nos valeurs et notre combat. 

Parce que les valeurs de notre république sont plus que jamais oubliées dans notre pays, ce bal a l'intention de les faire vivre pleinement : égalité, fraternité, liberté, solidarité, convivialité.. Voila les mots d'ordre de ce bal. 

Cette année, c'est 11 artistes et groupes qui viennent faire vivre ce bal, ce festival, autour du thème "Résistance culturelle". Soit plus de 14h de concert gratuit en plein centre de Paris

Vendredi 13 juillet : (18h-2h)

18h- 18h45 : The Essential (funk)
19h- 20h15 : Gingers (funk rock)
20h30- 21h45 : Askhan (reggea, soul)
22h : ZEP (rap)
23h50 : Irokaï (rap)
1h : Mista Floy (reggae dancehall)

samedi 14 juillet : (19h-2h)

19h- 20h15 : Micronologie (rap)
20h30-21h10 : Sweet Guillotine (rock)
21h30-22h15 : Fantastic Weekend (rock)
22h30-0h : Délaissé Soldat (rap)
0h15-2h No Fake ? (dub/electro) 

De plus, le samedi après midi se tiendra un débat avec des intervenants politiques et syndicaux autour du thème : "Plus question de galérer, on va battre le pavé !" notre nouvelle campagne de rentrée.
A partir de 14h, nous accueillerons pour ce débat des représentants de l'Unef, de la JOC, de l'UGICT-CGT et du PCF.

 

L'entrée est gratuite, venez donc profiter de la musique, prendre un verre ou plusieurs et fêter avec nous l'été, les vacances et la fête nationale !

Accès : ligne 12, Station Abbesses

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 11:18

Marianne-rouge-et-BBR.jpg

 

L'Extrême-Droite : un danger pour la France...

 

              Le FN se présente a la télé comme le parti du peuple, cependant il a derrière ses discours aucune volonté de remettre en cause le système, le projet de ce parti ne propose rien de concret pour sortir de la crise. Alliés de puis toujours au patronat, leur programme vise a remettre en cause les droits des syndicats a défendre les salariés et a engraisser un peu plus les actionnaires.

En utilisant, le thème de l'immigration illégale comme bouc émissaire de la crise ,l'extrême droite joue la carte de la  peur qui a pour but de diviser les travailleurs. Ce ne sont pas les travailleurs étrangers ni les sans papiers qui délocalisent les usines et détruisent les emplois, mais bien les dirigeants capitaliste qui pour garder leur profits cherchent une main d'œuvre qu'ils pourront exploiter et sous payer!

 

Un danger pour la démocratie et la république

 

Le 29 mai dernier était organisé à Phalempin par le Front de Gauche, un débat public avec Nadine Savary et Pierre Colette, candidats aux législative sur la 5éme circonscription. Plusieurs militants du Front national, ainsi que d'autres se réclamant de divers groupuscules fascistes sont arrivés devant la salle munis de drapeaux, d'affiches et de musique fasciste et ayant pour but d'empêcher la réunion. L'argument était que Phalempin était une ville d'extrême droite et que la gauche n'avait rien à y faire. Cette provocation montre bien la mentalité et l'idéologie dans laquelle baignent ces groupes. Ils s'attaquent aux communistes qui brandissent l'héritage des plus grandes avancées sociales pour le peuple français comme la sécurité sociale, les congés payés ou encore les augmentations de salaires.

L'extrême droite et ses représentants ne servent donc que les intérêts des capitalistes, des exploiteurs, en tentant d'intimider ceux qui se battent pour l'amélioration des conditions de vie du peuple !

 

Mobilisons nous à Seclin pour défendre la démocratie et la république !

 

            Nous ne devons pas oublier ce que les idéologies d'extrême droite ont fait subir à notre pays ! Les idéologies fascistes ont apporté la guerre! Elles ont apporté la pénurie!

Lorsque les armées nazis ont occupé le Nord Pas de Calais en 1940, ils ont pillé nos richesses, ils ont exploités nos grands parents en les envoyant en travail forcé en allemagne, ils ont commis de véritables massacres comme à Ascq ou au fort de Seclin...

Il faut faire en sorte que l'histoire ne se répète pas !

 

           Les Jeunes Communistes Avec la CGT, le PCF, France Cuba , la Coordination Communiste, le PG appellent au rassemblement de tous dans la lutte contre les idées d'extrême droite. Dans cette période de crise économique, et alors que nos droits sont sans cesse remis en cause par le patronat, plus que jamais mobilisons nous pour défendre notre idéal démocratique et républicain!

 

 

Appel au rassemblement contre l'extrême droite et contre le fascisme :

Samedi 14 juillet, 15h Place Stalingrad à Seclin

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 22:40

renforcement_bureau_1.jpg

 

Le président de la République François Hollande s'apprête à faire ratifier dans l'urgence le pacte budgétaire européen au parlement dans les prochaines semaines.

Le site du journal Le Monde a révélé ce jeudi matin que « Les spécialistes de l'Élysée et de Matignon planchent sur la “formule juridique pertinente” pour affronter rapidement le débat parlementaire sur le pacte budgétaire européen, après les négociations du 29 juin à Bruxelles. »

Ce pacte budgétaire impose une seule voie : celle de l'austérité généralisée en Europe, par la réduction des dépenses publiques et le contrôle des budgets des nationaux par la commission européenne assorti de sanctions pour les gouvernements qui ne respecteraient pas l'impératif de réduction des dépenses publiques.

Aujourd'hui des voix s'élèvent au sein même des socialistes pour dénoncer les orientations politiques contenues dans ce pacte budgétaire.

Il y a 10 jours, Thierry Marchal-Beck, Président des jeunes socialistes français signait une tribune avec ses homologues autrichiens, espagnols et allemands dans laquelle ils disent : « Le Pacte budgétaire ne pourra être modifié et prive ainsi les générations futures de toute marge de manœuvre. C’est ainsi que l’austérité se traduit pour de nombreux pays par les mots de récession, de chômage de masse et d’érosion de la démocratie.

C’est pourquoi nous exhortons nos partis-mères à ne pas ratifier le traité dans sa forme actuelle. Une coordination effective des politiques fiscales signifie plus que l’application de règles d’endettement rigides. »

Cette semaine 23 députés socialistes allemands ont aussi refusé de ratifier le pacte budgétaire au Bundestag. Dans le communiqué qui explique leur position, ils disent ceci :

« Lorsque l’économie se rétracte et lorsque l’État renforce encore ses coupes budgétaires, c’est l’accélération de la chute libre de l’économie qui en résulte. C’est notre conviction profonde : une politique budgétaire procyclique et la réduction permanente des dépenses conduisent l’Europe dans une longue période de stagnation et de récession. Le Pacte budgétaire est un “Frein à la Croissance” !

Alors même que Mr Hollande s'était engagé durant la campagne à renégocier le pacte budgétaire, aujourd'hui il n'en est rien.

Si des spécialistes de l'Élysée et de Matignon se penchent sur la formule juridique pertinente pour faire ratifier ce pacte, c'est pour éviter une modification de la Constitution que peut imposer la fameuse règle d'or. Si cette modification était nécessaire, alors le Président de la République serait contraint de réunir le Congrès ou d'organiser un référendum.

 

Pour Pierric Annoot, Secrétaire Général du Mouvement Jeunes Communistes :

“Voilà donc le véritable enjeu pour le gouvernement : éviter à tout prix un débat public sur la pacte budgétaire !"

 

Mr Hollande candidat, lors de son face à face avec Mr Sarkozy et sa fameuse séquence "moi président de la République", avait dit "j'engagerai de grands débats citoyens, par exemple sur l'énergie, car cela est légitime".

Comment alors Mr Hollande maintenant Président pourrait refuser d'engager un grand débat citoyen sanctionné par un référendum sur une question aussi importante qu'est celle de la souveraineté du Parlement et donc du peuple sur la maitrise de son budget national ? Celui-ci serait-il illégitime ?

Le mandat de Sarkozy était caractérisé par le passage en force permanent. Un Président qui se veut être celui du changement ne peut pas sur un sujet aussi important reproduire aujourd'hui les pratiques qu'il dénonçait hier.”

Les citoyens doivent pouvoir débattre et trancher eux-mêmes. Les jeunes communistes, comme l'exige le Front de Gauche, appellent à la tenue d'un référendum.

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 18:59

  Ça y est, la coup de pouce est tombé enfin coup de pouce, parlons plutôt de pichenette pour le SMIC du gouvernement Ayrault, 2% de plus sur un salaire déjà dérisoire, le Parti Socialiste aurait il déjà oublié qu’il est de gauche ?

    En terme de chiffre cela représente 20€ de plus pour un peu plus de 2 millions de travailleurs soit plus d’un salarié sur 10 le gouvernement du changement se serait il ravisé ? Le changement ne serait plus d’actualité ? Ou alors le gouvernement « socialiste » se moque du monde avec cette ridicule augmentation qui ne représente que 0.6% d’augmentation réelle en terme de pouvoir d’achat soit une somme négligeable, qui en devient limite insultant au vue des efforts que ces travailleurs font ne serais ce que pour joindre les deux bouts chaque mois.

Et comble du ridicule quand on sait que les grand patrons du CAC, eux se sont permis en temps de crise et de plans sociaux en tout genres de s’augmenter en moyenne de 34%  n’y a-t-il pas une incohérence entre ces 2 chiffres ?

Ce même gouvernement qui fustige le groupe communiste qui s’est abstenu de voter la confiance au gouvernement, mais cela n’est que pure logique, le Front de Gauche se veut partisan du peuple contre les injustices sociales, renierait ses principes en cautionnant une politique manipulatrice, démagogue et méprisante vis-à-vis de ses électeurs c’est aux « socialistes » dorénavant de se demander si oui ou non le changement ce sera maintenant mais surtout jusqu’où sont ils prêts à aller ?

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 23:47

rencontre-citoyenne-resistance-1-.jpg

Rencontre citoyenne
le vendredi 6 juillet 2012 à 18h30
centre jean Effel, rue du progret à Carvin
Les résistances d'hier et d'aujourd'hui
Partager cet article
Repost0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 22:56

 282939_129274393871395_1070296283_n-copie-1.jpg

 

 

Après Calonne-Ricouart, c’est au tour de la municipalité communiste de Grenay au coeur du Bassin minier du Pas-de-Calais d’élever Georges Ibrahim Abdallah au rang de « citoyen d’honneur ».

Il est 19h ce mardi 19 juin en cette Journée internationale des Prisonniers révolutionnaires. La municipalité de Grenay (Pas-de-Calais) qui a élevé Georges Ibrahim Abdallah au rang de « citoyen d’honneur » s’apprête à remettre la Médaille de la Ville à Suzanne Le Manceau. Cette dernière, militante du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah (CLGIA), la lui transmettra lors d’un parloir, dans le courant de la semaine prochaine. L’instant est solennel. Le maire communiste, Christian Champiré convoque alors des figures qui ont payé, parfois de leur vie, leur engagement anti-impérialiste. Leur nom résonne toujours aussi fort au coeur de cette commune du Bassin minier. Jean Jaurès, député de Carmaux dont le buste trône au coeur de la salle des mariages. Norbert Gilmez, mineur de charbon grenaysien emprisonné en 1948 pour fait de grève, Edouard Vandoorne, partisan FTP, déporté à Sachsenhausen...

Résistants ou terroristes ?

Des « résistants » qui ont pu être considérés comme des « terroristes ». Le lien avec Georges Ibrahim Abdallah saute aux yeux de l’assistance nombreuse à avoir fait le déplacement jusqu’à l’hôtel de ville (1). Communiste, ardent défenseur de la Cause palestinienne, le plus ancien prisonnier politique de l’Hexagone est lui aussi un résistant à l’occupation de son pays, le Liban (2). Lui aussi est considéré comme un « terroriste » par les forces impérialistes et sionistes, les Etats-Unis, Israël contre lesquelles il a combattu. Georges Ibrahim Abdallah continue de se battre... Le message de remerciements qu’il devait enregistrer pour l’occasion n’a pas pu l’être. Et pour cause ! Au centre de détention de Lannemezan où il a entamé sa 28e année d’emprisonnement, Georges Ibrahim Abdallah était, ces derniers jours, engagé dans une action de solidarité avec Ibon Fernandez Iradi, un autre prisonnier politique, basque celui-là... L’occasion pour Stéphane Hardy du Comité Solidarité basque de Lille d’évoquer le sort des 700 prisonniers politiques d’Euskadi (dont 160 détenus dans les prisons françaises), mais aussi de féliciter le premier magistrat de Grenay pour le « contenu politique » de son intervention.

Au nom de la solidarité internationaliste !

Même son de cloche du côté de Suzanne Le Manceau qui, interpellant Christian Champiré, se félicite d’une « solidarité qui s’inscrit bien évidemment dans le cadre global d’un combat anticapitaliste ; celui que vous menez vous-même depuis de nombreuses années. Bien au-delà de la distinction dont vous gratifiez un prisonnier révolutionnaire, vous honorez ainsi tous les combats progressistes des peuples en lutte contre les forces réactionnaires et leurs représentants, en Europe comme dans le reste du monde, d’une même bourgeoisie au service des intérêts impérialistes ». Nicola Sacco, Bartolomeo Vanzetti, Ernst Thälmann, Julius et Rethel Rosenberg ou encore Nelson Mandela, Jacques Kmieciak évoque d’autres personnages marquants du mouvement ouvrier en proie à l’hostilité de la bourgeoisie. Des martyrs et résistants qui, tout au long du dernier siècle, ont fait l’objet d’intenses campagnes de mobilisation en leur faveur, souvent animées par des militants communistes. « La solidarité internationaliste est constitutive de l’identité communiste », rappelle-t-il au nom du comité « Libérez-les ! » de soutien aux prisonniers et réfugiés politiques (59 – 62) avant d’inviter d’autres élus au cœur de ce « Bassin minier pétri d’internationalisme » à suivre l’exemple de Calonne-Ricouart et de Grenay. Christian Champiré acquiesce : « Cette situation n’a que trop duré. Il faut mettre fin à cette injustice. La France n’a rien à gagner à créer des martyrs. Il faut jouer de la pression des élus pour faire bouger les choses ! Déjà le député socialiste Serge Janquin a réagi positivement. » Et le premier magistrat de dénoncer un « entêtement criminel » avant d’indiquer qu’ « il écrira dès demain à François Hollande, le président de la République, et Christiane Taubira, la ministre de la Justice »... Alain Pojolat du CLGIA dit alors toute son émotion « d’être là pour ce moment fort de solidarité ». Et sa satisfaction que ce « sursaut vienne de la base » !

Sortir Georges Ibrahim Abdallah des griffes de l’impérialisme est une priorité de l’engagement militant...

Que mille initiatives fleurissent !

(1) Outre la population grenaysienne, ses élus, des militants du PCF et des syndicalistes de la CGT du Pas-de-Calais assistaient également à la cérémonie des représentants du Comité Solidarité Georges de Lille, du Comité des Sans Papiers 59, du Comité Solidarité Basque de Lille mais aussi des militants progressistes du Bruaysis et du Liévinois à l’initiative, ce samedi 23 juin 2012, d’une action de solidarité au Mur des Fusillés de la citadelle d’Arras.

(2) Le Liban a été envahi par l’armée israélienne en 1978 et de nouveau le 6 juin 1982. 100.000 soldats israéliens agressèrent les Palestiniens dans le sud du pays avant d’atteindre Beyrouth le 14 juin pour y rejoindre les troupes des Forces libanaises, des milices chrétiennes tenues pour responsables de nombreux massacres de civils dont ceux des camps palestiniens de Sabra et Chatila les 17 et 18 septembre 1982 ( 800 morts ).

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher