Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 10:10
 
 
Georges Ibrahim Abdallah est un militant communiste libanais qui, au sein de son organisation, les Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL), a lutté avec acharnement contre les criminels impérialistes et leurs alliés sionistes.
   Il a grandi au Liban à une époque où les luttes de libération des peuples s’intensifiaient au Moyen-Orient en relation avec la lutte du peuple palestinien.
   Combattant révolutionnaire, il s’engage dès la fin des années soixante dans la résistance palestinienne et libanaise contre l’occupation et la colonisation sionistes.

   Arrêté à Lyon le 24 octobre 1984, il est condamné à la réclusion à perpétuité pour « complicité » dans l’exécution d’un responsable des services secrets israéliens  et d’un attaché militaire états-unien.

   Fidèle à ses engagements, il n’a jamais rien renié de son combat pour la libération totale de la Palestine et la solidarité avec les peuples en lutte contre l’impérialisme et le sionisme.

   Ce 24 octobre 2011, il est entré dans sa 28e année de détention alors que sa peine de sûreté est accomplie depuis 1999 !

    Bien en retard, la justice Française lui donne son droit à la liberté en 2003. Mais Georges est toujours emprisonné ! Dans la décision de refus de sa liberté il est écrit : « ses convictions anti-israélienne et anti-impérialiste sont restées intactes ». Aujourd’hui en France on reproche à Georges son engagement politique : c’est un prisonnier d’opinion !

   Libération immédiate de Georges ABDALLAH !

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 15:42

Nous avons appris par le biais de la Fédération de la Jeunesse Démocratique (FMJD), l’arrestation par l’armée israélienne de Nassez Azeez, membre du comité exécutif et vice-président de l’Union générale des étudiants palestiniens (GUPS).


Nous nous joignons à l’appel de la FMJD pour exiger la libération de notre camarade. Liberté pour tous les prisonniers politiques palestiniens !

 

Au moment où tous les peuples du monde et de nombreux gouvernements se mobilisent pour une paix juste et durable au Proche-Orient par la reconnaissance de la Palestine à l’ONU, le gouvernement de Netanyahou s’isole dans sa politique régressive et répressive. La colonisation continue à Jérusalem Est et dans toute la Cisjordanie ; le gouvernement étouffe les velléités de justice sociale de son peuple en faisant peser la menace d’une attaque imminente sur l’Iran ; et il continue d’arrêter et d’emprisonner arbitrairement des députés, leaders politiques et syndicaux et tous ceux qui luttent pacifiquement contre l’occupation pour casser la résistance palestinienne.

Depuis la libération d’une première vague de prisonniers en échange du soldat Gilad Shalit en octobre dernier, ce sont déjà plus de 200 palestiniens qui ont été arrêtés et emprisonnés de façon totalement injustifiée. Pas de paix possible sans la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens !

 

L’Union des étudiants communistes, tient à rappeler son attachement à une paix juste et durable en Palestine. La solution au conflit, ne peut aboutir sans la reconnaissance d’un Etat Palestinien avec Jérusalem Est pour Capitale. C’est dans cette optique que trois de nos camarades, dont Pierric Annoot, secrétaire général du Mouvement des Jeunes Communistes de France se sont rendus en Palestine et ont pu rencontrer Salah Hamouri, Franco-Palestinien toujours emprisonné dans les geôles israéliennes alors qu’il a purgé sa peine.

 

En tant que communistes nous nous battrons toujours pour soutenir le droit à l’autodétermination et à l’émancipation du peuple Palestinien, comme pour tous les peuples colonisés du monde. L’impérialisme israélien doit cesser ! En tant qu’étudiants nous revendiquons le droit de tous à l’accès à l’enseignement supérieur, français comme palestiniens. Nous exigeons la mise en place de partenariat entre les universités françaises et palestiniennes, afin de permettre à la jeunesse de Palestine de pouvoir se former et s’éduquer dans de bonnes conditions.

 

Nous renouvelons toute notre solidarité avec nos camarades du GUPS, organisation étudiante progressiste qui a toujours tenu un grand rôle pour la défense des intérêts communs de tous les étudiants palestiniens partout dans le monde et pour la libération nationale de la Palestine.

 

L’UEC ne lâchera rien tant que tous les prisonniers politiques ne seront pas libérés et que la Palestine ne sera pas un état. Liberté pour les palestiniens ! Palestine Libre !

Pour Plus d’informations : http://www.wfdy.org/2011/12/03/on-the-arrest-of-a-palestinian-comrade-by-israeli-occupying-forces

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 13:34

camila4-711cba1cc6ff719f74488e43ba5970c7-1-.jpg

 

Camila Vallejo : « Cette lutte n’est pas seulement celle des chiliens, mais de toutes les jeunesses du monde »

 

Ecrit pour Contrainjerencia ("contre l'ingérence") le jeudi 3 novembre 2011,

 

Camila Vallejo Présidente  présidente de la fédération des étudiants de l’université du Chili (Confech)

 

Caracas  03/11/2011, Dans Tribuna Popular, Transcrit pour tous nos lecteurs, l'entretien a été effectué entre les camarades mexicains de Contrainjerencia ("contre l'ingérence") et la dirigeante du mouvement estudiantin chilien. C'est une de ces interviews qui revient sur plusieurs sujets de grande importance pour les peuples du monde.

 

 

 

Depuis mai dernier, un large mouvement étudiant se développe au Chili. Déjà 6 mois de manifestations, d’assemblées et de liens avec d’autres secteurs de la société, avec comme mot d’ordre l’exigence d’un nouveau modèle d’éducation pour lutter contre le système néo-libéral en général.

 

Camila Vallejo, une étudiante en Géographie de 23 ans, est devenue un des symboles de ce mouvement, le plus important depuis la  « Concertation ». Présidente de la fédération des étudiants de l’université du Chili, militante des jeunesses communistes (JJCC), Camila parle dans un entretien avec Desinformémonos des objectifs et des espoirs du mouvement, des avancées obtenues et des craintes actuelles. Dans son premier entretien à un media mexicain, Camila salue les étudiants de l’UNAM et envoie un message à tous les jeunes d’Amérique Latine.

 

 

entretien ; entretien avec Camila Vallejo

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 19:22

 

Jeunesse-communiste.JPGRéunis en assemblée générale à Lens, les Jeunes communistes du Pas-de-Calais ont fait un large tour d’horizon de l’actualité politique. L’heure est aujourd’hui à la mobilisation pour convaincre « les gens qu’une alternative à la dictature des marchés est possible ».


Vaste chantier qui s’ouvre à la Jeunesse communiste (JC) du Pas-de-Calais. D’autant plus conséquent que les jeunes seraient, aujourd’hui plus qu’hier, « largement dépolitisés », selon Simon Poudroux, le secrétaire fédéral. Pas question pour autant de baisser les bras. La montée de l’extrême-droite ou de la précarité au travail, les perspectives d’une vie professionnelle stable ruinées par les politiques d’austérité imposées par les marchés financiers et les gouvernements à leur service, inquiètent une Jeunesse communiste qui a réaffirmé son opposition à une « Union européenne hyper-capitaliste donc irréformable », selon l’expression de Guillaume Sayon, l’ancien responsable de la JC 62. Le mouvement a dit aussi sa réserve à l’endroit d’un Front de Gauche susceptible de « remettre en cause notre identité révolutionnaire », pour Simon Poudroux. Pas question pour autant de snober la campagne en faveur de son candidat à la Présidentielle. La JC compte cependant l’aborder comme « un levier pour faire avancer nos propres idées », renchérit Stéphane Victor, responsable de la propagande. Des idées (gratuité d’accès aux livres scolaires, aux transports. Plan d’embauche pour les moins de 25 ans) qu’ils iront davantage encore exposer aux portes des universités, peut-être délaissées ces derniers temps, ou devant les usines, à la rencontre des intérimaires, comme récemment à Herta, à Saint-Pol-sur-Ternoise… Une logique de sensibilisation appréhendée comme un tremplin vers l’action ! La JC appelle ainsi à contribuer aux succès des journées de mobilisations intersyndicales contre l’austérité des 13 et 15 décembre prochains. Des campagnes de collage d’affiches « pour contrer le FN et l’UMP » sont aussi à l’ordre du jour à Sallaumines, Billy-Montigny… Pas de doute, les JC ont du pain sur la planche. Assurément, le jeu en vaut la chandelle ! La mission « de notre mouvement n’est-elle pas de faire rêver la jeunesse ?» s’enthousiasme Simon Poudroux visiblement heureux d’annoncer que la JC se dotera bientôt d’un journal. Un outil qui lui fait aujourd’hui défaut. Il pourrait s’appeler « Kalachnikov » ! Tout un programme…

 

Jacques KMIECIAK

http://img.over-blog.com/100x39/4/05/04/22/gugul-html-m65ed1c20.jpg

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 17:48

Pour lire l'article, cliquez sur l'image !

 

 

Article de Liberté62 sur Salah Hamouri

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 13:28

276638 284429578238247 2055572940 n[1] 

Le coût de notre éducation est de plus en plus lourd pour le portefeuille de nos familles. Cette année, l'augmentation est de 6,8% d'après « famille de France » .

 

* 187,32euros pour un élève de 6em

 

* Environ 200 euros pour un élève de 2nd Sans option et uniquement pour les livres.

 

Pour diminuer le coût de cette rentrée, le Conseil régional a mis en place un chèque livre de 70euros. Ce qui ne couvre même pas 50% de nos dépenses.

 

C'est pour cela, que le groupe Communiste à la régionpropose depuis plusieurs années, la gratuité totale des livres pour les établissements publics.

C'est un investissement tout à fait réalisable, si nous arrêtions de donner de l'argent public à des écoles privées.

 

Cette mesure est la plus juste possible, dans le cadre de "l'égalité des chances" dans l'enseignement et l'accés à la culture.

 

Que nous soyons fils et filles d'ouvrier ou de patron, nous avons le même Droit à l'éducation et à la culture.

 

Depuis toujours, le mouvement des jeunes communistes se bat pour la gratuité totale de l'enseignement, cette gratuité commence par celle des manuels scolaires. C'est pour cela que nous vous appelons à signer cette pétition

Pour soutenir l'action du groupe communiste à la région, je signe la pétition

 

http://www.petitionduweb.com/Petition_livres_gratuit_dans_les_lycees_du_nordpasdecalais-10350.html

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 22:29

Mardi 29 novembre 2011


Mesdames, Messieurs,  

Chers amis, 

 

Alors que mon fils, Salah, devait sortir le 28 novembre, les autorités israéliennes en ont décidé autrement, de manière totalement arbitraire. 

Bien sûr vous imaginez la déception énorme qui est celle de Salah et aussi celle de sa famille.

Mais je voudrais vous dire, en notre nom à tous, un « grand merci ». Un grand merci car depuis tellement longtemps vous vous êtes mobilisés en faveur de Salah et de la liberté – la sienne et celle de la Palestine.
Sans vous, qui êtes des dizaines de milliers, on ne parlerait même pas du tout de Salah et on n’aurait même pas fait attention à son sort pourtant injuste et terrible.
Merci vraiment car si Salah n’est pas sorti hier ce n’est pas par manque d’efforts de votre part mais bien malgré ces efforts. Vous n’avez rien à vous reprocher, au contraire vous pouvez être fiers de vous. On voit mieux, du coup, l’épaisseur du mur à percer et le poids et la détermination des forces adverses.
Aujourd’hui on me demande : « Mais que faire pour Salah ? »
Je vous répondrais : continuer à exiger sa libération et à élargir encore et encore le cercle des amis qui peuvent nous rejoindre dans cette cause qui dépasse le cas de Salah. Il sait, mon fils, tout ce que vous faîtes et il vous en est gré. Sachez-le.
Les autorités françaises nous ont contactés et ont contacté Salah en proposant de le placer dans la liste des prochains prisonniers palestiniens qui doivent sortir, théoriquement, à la mi-décembre.
Salah comme nous-mêmes, mon mari et moi, avons tous considéré que si cela devait se faire, il est impensable que l’on demande quoi que ce soit à Salah. Pas d’excuses, pas d’écrits d’aucune sorte, pas de signature, pas d’éloignement de sa terre natale. Sans conditions en un mot.
Nous en sommes-là. Nous n’avons aucune garantie que cela se fera. Mais nous refusons toute idée de discussion quant à sa sortie éventuelle. Cela a assez duré. Il ne s’est pas excusé hier pour « adoucir » sa peine, ce n’est pas aujourd’hui qu’il va le faire.
Je tenais à vous informer de cette situation. Verrons-nous notre fils à Noël ? Rien n’est fait, rien n’est certain. Nous avons encore besoin de vous !
Merci infiniment pour ce que vous avez déjà fait avec son Comité de soutien.

( Denise Hamouri, Jérusalem, le 29 novembre 2011. )
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 12:17
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 11:57

 

Cher«e»s Camarades, Cher«e»s ami«e»s,


Des années, de très longues années, se sont écoulées déjà derrière ces abominables murs, et votre solidarité, dans la pluralité de votre engagement, ne m’a jamais fait défaut. Elle n’a pas faibli tout au long de cette dure captivité. Elle s’est affirmée à maintes reprises comme arme absolument indispensable face à l’enfermement et contre toute forme de capitulation et de reniement.


Aujourd’hui, à l’aube de cette vingt-huitième année de captivité, votre initiative solidaire m’apporte ainsi qu’à Salah Hamouri et à tant d’autres camarades embastillés dans les geôles sionistes de triste mémoire, beaucoup de chaleur et autant de force et de détermination.


Camarades, comme vous voyez, un peu partout dans le monde, les masses populaires par milliers, par centaines de milliers, descendent dans la rue, occupent les Places « al-Tahrir » et résistent face aux systèmes en place… La crise les pousse inéluctablement vers la révolte et la révolution… Et cela aussi bien dans les centres impérialistes du système que dans ses périphéries…
Des jeunes et des moins jeunes, des hommes des femmes, ils sont partout dans la rue … aussi bien à Rabat, au Caire, à Sanaa et Bahreïn, qu’à Athènes Rome et Lisbonne. La crise est globale et tous les espoirs sont permis…
Camarades, vous n’êtes certainement pas sans savoir que, c’est toujours en assumant la solidarité avec les luttes des masses populaires que l’on apporte la solidarité la plus significative aux prisonnier«e»s révolutionnaires.
Les pays arabes dans la diversité de leurs situations constituent bel et bien « le maillon » le plus faible du système en crise. En dépit de toutes les manœuvres impérialistes, et au-delà de toutes les tentatives des réactionnaires en place, aucune perspective n’est plus viable que dans la mesure où elle s’inscrit dans un processus anticapitaliste… Bien entendu, des soubresauts réactionnaires il y en aura, seulement ce n’est plus qu’une question de temps, de peu de temps… le temps nécessaire aux masses populaires de forger leurs outils et organisations de lutte appropriés…


Camarades, face à toutes les manœuvres et agressions réactionnaires, les diverses initiatives solidaires se conjuguent et s’inscrivent d’emblée dans le mouvement global de la lutte.
Non à toutes les interventions impérialistes dans le monde arabe sous n’importe quelle forme !
À bas l’impérialisme et ses chiens de garde sionistes et leurs complices réactionnaires arabes !
À bas les dictateurs et leurs régimes capitalistes !
Honneur aux martyrs et aux peuples en lutte !


Ensemble, Camarades, nous vaincrons, et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons.
À vous tous Camarades mes plus chaleureuses salutations révolutionnaires.

Votre camarade Georges Abdallah
Lannemezan 26/11/2011

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 10:19

 

Suite à l'appel de la jeunesse communiste du Pas-de-Calais, une quarantaine de personnes se sont rassemblées devant la gare de Lens le samedi 26 novembre pour réclamer la libération de Salah Hamouri et de tous les prisonniers politiques luttant contre l'impérialisme "frère du capitalisme destructeur".

Plusieurs organisations étaient présentes : le comité Libérez-les, SOS Gaza, AFPS 59/62, le MRAP 62, la section PCF de Lens, le comité de solidarité basque de Lille, le PRCF.

 

Les organisations présentes ont ainsi prit la parole afin de dénoncer le caractère injuste et impérialiste de ces arrestations arbitraires. Le comité Libérez-les a donc lu une lettre de Georges Ibrahim Abdallah touchante et pleine d'espoir pour les luttes à venir.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher