Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 13:19


"J'ai espéré être avec vous ces prochains jours mais on sait bien que l'occupation essaie toujours de confisquer notre joie et notre espoir. Mais notre volonté et la votre, notre combat et le votre, et les buts collectifs pour la liberté et la justice vont continuer à dessiner notre chemin pour le futur. Et pour un nouveau monde sans occupation et sans souffrances."

 

Salah Hamouri

Prison de Shata

Le 23 novembre 2011

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 23:09

 

25080 385082269345 611024345 3606977 664097 n[1]
La France, pays des Lumières, de la Révolution, de Robespierre  et de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de juin 1793, a un devoir moral qu’elle ne remplit pas, ou ne remplit plus. Engagée de nouveau auprès du commandement militaire de l’OTAN depuis quelques années, elle s’est engagée dans des conflits impérialistes en Afghanistan notamment, elle est l’alliée des Etats-Unis.

Les mêmes Etats-Unis qui se présentent en garant de la paix, mais qui, dans l’Histoire, ont salit les avancées sociales : embargo à Cuba, assassinat par la CIA du Che, appui du coup d’état militaire renversant le socialiste chilien Salvatore Allende, pillage des ressources africaines.

Nous sommes en droit, nous, citoyens français, d’exiger de notre Gouvernement d’obéir aux principes fondamentaux de la République Française : Liberté, Egalité, Fraternité. Mais la volonté de la plupart des dirigeants, est-elle du côté de l’Humain, lorsque tant d’injustices sont commises dans le monde, quand les richesses créées permettraient à chaque être humain de vivre dignement ? La question se pose également du côté du respect des libertés, et de la dignité de chacun. Certains Etats, encore aujourd’hui, commettent des crimes que nous devons dénoncer : arrestations arbitraires, exécutions sommaires.

Il n’y a pas si longtemps dans notre Histoire, ils avaient pour noms Angela Davis aux Etats-Unis, Nelson Mandela en Afrique du Sud. Aujourd’hui, les prisonniers politiques, retenus injustement et sans raison, sont toujours là : les 5 cubains, mais aussi Marwan Barghouti (militant palestinien emprisonné à Israël), Georges Ibrahim Abdallah (communiste libanais défendant la cause palestinienne détenu en France), Léonard Peltier, Mumia Abu Jamal et plus généralement toutes ces femmes et tous ces hommes engagés du côté de la Liberté, dont ils veulent écrire le nom, comme l’aurait dit le poète Paul Eluard.

Ils ne veulent qu’une chose : leur émancipation, le droit à une indépendance, le droit à une Vie sereine, sans peur du lendemain, et le droit de vivre en Paix, tout simplement.
Nous exigeons aujourd’hui particulièrement la libération de notre compatriote Salah Hamouri, arrêté le 13 mars 2005, reconnu coupable en 2008 par un tribunal militaire israélien, du projet d'assassinat du chef spirituel du parti ultra-orthodoxe Shass, le rabbin Ovadia Yossef.
Condamné à sept ans de prison, il a toujours clamé son innocence. Même notre Ministre des Affaires Etrangères Alain Juppé, a déclaré qu’il n’existait aucun élément de preuve permettant d’inculper Salah Hamouri.
Nous arrivons bientôt à expiration de sa peine : légalement, il doit sortir de prison le 28 novembre 2011, soit dans deux jours.
Mais voilà qu’arbitrairement, encore une fois, le Gouvernement israélien, a décidé de prolonger le martyr de Salah jusqu’en mars 2012. Nous exigeons la libération immédiate de Salah Hamouri, qui a suffisamment payé
Une pensée particulière pour Madame Denise Hamouri, mère de Salah, mais aussi pour toute sa famille, pour tous les prisonniers politiques à travers le monde, synonymes des crimes issus de l’impérialisme, qui est le frère du capitalisme destructeur.
 
C’est pourquoi nous nous donnons rendez-vous le 26 novembre 2011 à 17h30 devant la gare de Lens pour exiger ces libérations.
 
Libérez les prisonniers politiques luttant contre l’impérialisme ! Reconnaissance de l’Etat palestinien !
 
 
La fédération du Pas-de-Calais du mouvement des jeunes communistes de France
 
Autres signataires : SOS Gaza, Association France-Palestine Solidarité 59/62 (AFPS 59/62), Comité Libérez-les, Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples 62 (MRAP 62), PCF section de Lens
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 12:13

 

Vendredi  soir, l'équipe de collage de la JC de Pernes a collé les affiches sur les différents panneaux d'expression libre du secteur.

 

Ces nouvelles affiches éditées par la Fédération communiste du Pas-de-Calais appellent à désarmer les rapaces de la finance et à manifester à Lens, samedi 26 novembre contre l'austérité, (Le départ de la manifestation est fixé à 10h, place du Cantin.)mais également les nombreuses affiches du mjcf.

Non, ce n'est pas au peuple, ni à sa jeunesse de payer la crise et de subir les politiques de rigueur que les capitalistes veulent nous imposer, avec la complicité de Sarkozy et de sa clique, mais aussi d'une partie du PS acquise aux idées de la droite en matière d'orthodoxie monétariste et de politique de rigueur. Il est clair que les travailleurs français n'ont pas grand chose à attendre de François Hollande...

La bataille présidentielle qui se joue sera une bataille idéologique et une bataille des consciences. Avec sa manifestation contre l'austérité, le PCF et le MJCF est bien décidé à mener la bataille idéologique , nos militants distribueront le tract édité pour l'occasion aux sorties des usines, dans les quartiers et devant les lycées.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 15:02

 

 

25080 385082269345 611024345 3606977 664097 n[1]
      à l'appel des jeunes communistes du Pas de Calais, un rassemblement est organisé le 26 novembre à 17h30 devant la gare de Lens, pour exiger des Etats français et israélien, de libérer Salah Hamouri et de reconnaitre un État palestinien.

      Salah Hamouri sera "libérable" le 28 novembre, mais les autorités israéliennes ne l'entendent pas de cette oreille.
Ce franco-palestinien, à purgé 7 ans de prison pour des motifs non recevables. C'est également le plus jeune ressortissant français emprisonné à l'étranger. (voir l'article un français nommé Salah )

      Nous vous proposons donc de vous joindre à nous lors de cette manifestation pour que la voix de la Paix soit entendue.

Le mouvement jeunes communistes de France, fédération du Pas de Calais.

Autres signataires : AFPS59/62 , SOS GAZA,le MRAP62, liberez les ....
 
 
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 14:45

salah hamouri[1]Même quand le bout du tunnel semble enfin se profiler à l’horizon, le pire se produit inexorablement pour Salah Hamouri et les siens.

 

Comme si son calvaire n’avait pas assez duré, après une mascarade de procès face à ces censeurs d’un tribunal militaire israélien d’occupation siégeant en Cisjordanie, qui scellèrent son sort sans sourciller, après six interminables années passées sous les verrous de l’injustice criante, ignoré par le gouvernement français, notre concitoyen franco-palestinien voit, impuissant du fond de sa cellule, son espoir de recouvrer la liberté, le 28 novembre, s’envoler.

Seul prisonnier politique français détenu à l’étranger, une insupportable distinction, le douloureux destin de ce jeune homme de 26 ans se brise à nouveau sur les récifs de la politique d’Israël, qui n’est jamais aussi impitoyable que quand elle est poussée dans ses retranchements, et contrainte de faire ce qu’elle abhorre : négocier la relaxe de 1 027 détenus palestiniens en échange du soldat Gilad Shalit.

 

Ce que redoutaient Denise et Hassan Hamouri avec anxiété est arrivé : leur fils ne retrouvera pas l’air libre fin novembre, et ils devront attendre le 12 mars pour l’entourer de leur affection. Jointe chez elle, à Jérusalem-Est, Denise Hamouri, bouleversée, a accepté de répondre à nos questions.

 

Denise Hamouri, la nouvelle vient de tomber, la libération de Salah est reportée au 12 mars. Le 28 novembre était pourtant la date officielle de sa remise en liberté, vous aviez même pu rencontrer Alain Juppé, ministre des Affaires Etrangères, après des années de silence du gouvernement, que s’est-il passé ?

Nous redoutions cette terrible perspective qui est un immense choc émotionnel pour nous. L’appel de Monsieur Juppé en faveur de la libération de Salah n’a manifestement pas eu d’écho au sein du gouvernement israélien. La voix de la France ne pèse pas lourd face à l’autisme israélien, et quand Monsieur Juppé a demandé que notre fils soit libéré le plus rapidement possible, et dans les délais légaux, eh bien, qu’a fait Israël ? Israël a répondu avec aplomb : on va le garder plus longtemps !

 

On a dit que l’Elysée était intervenu pour que Salah fasse partie de la deuxième vague de libération des prisonniers palestiniens. Qu’en est-il réellement ?

Après avoir ignoré notre fils pendant des années, cette demande a été faite soudainement par Nicolas Sarkozy, sans que nous soyons prévenus. Cela prouve que Monsieur Sarkozy connaît mal le dossier de Salah. Il est vrai que Monsieur Longuet, ministre de la Défense, n’était même pas au courant de l’affaire selon ses dires récents au micro de France Inter ! Cela laisse sans voix et songeur…

 

Que comptez-vous faire maintenant, y a-t-il un recours possible ?

Il n’y a, hélas, pas de recours envisageable, si ce n’est que le gouvernement français hausse le ton, et réitère sa demande de libération avec la fermeté dont il sait faire preuve à l’égard d’autres pays. Je réclame simplement que Salah puisse sortir à la date qui était inscrite sur son jugement, c’est-à-dire le 28 novembre 2011, et que la France agisse pour que cette date soit respectée. Parallèlement, avec le comité de soutien nous mettons la pression (envois de mails, courriers…).

 

Comment a réagi Salah à l’annonce de son maintien en prison ?

Je n’ai, malheureusement, pas vu Salah depuis plus d’un mois. Il est interdit de visites familiales jusqu’ au 5 novembre, après une grève de la faim qu’il avait entamée avec des centaines de prisonniers palestiniens pour protester contre les punitions collectives inhumaines et contraires au droit international. Je ne sais pas quel est son état d’esprit face à ce nouveau coup dur…

 

Pour soutenir Salah Hamouri et appeler à sa libération à la date du 28 novembre : www.salah-hamouri.fr

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 21:36

25080 385082269345 611024345 3606977 664097 n[1]Nous nous félicitons que Monsieur Alain Juppé, notre ministre des affaires étrangères et européennes ait répondu à notre courrier.

Dans sa réponse, toujours pas un mot sur l’innocence de Salah Hamouri, ni pour dénoncer sa condamnation par un tribunal militaire illégal au regard de l’ONU.

Mais nous avons noté cette phrase dans le 3ème paragraphe avec un grand intérêt :

« Notre objectif n’en reste pas moins constant : faire en sorte que M. Salah Hamouri soit libéré au plus vite ».

Maintenant plus que des mots, nous voulons des actes !

Au moment où les autorités pénitentiaires israéliennes déclarent qu’elles garderont Salah Hamouri en détention au delà de la fin de sa peine prévue le 28 novembre prochain, nous voulons des actes forts de la part de notre gouvernement. Il doit exiger avec vigueur sa libération auprès du gouvernement israélien.

Nous y serons attentifs et nous ne lâcherons rien tant que Salah Hamouri n’aura pas retrouvé ses parents à Jérusalem.

 

 

Réponse de M. Alain Juppé

Monsieur le Secrétaire général,

 

Par courrier daté du 17 octobre 2011, vous avez bien voulu appeler mon attention sur la situation de M. Salah Hamouri. J’aimerais, en retour, vous apporter les éléments de réponse suivants.

Comme tout citoyen français, Salah Hamouri a droit à la protection et à l’attention du gouvernement de la République française. Le ministère des Affaires étrangères et européennes n’a épargné aucun effort afin d’obtenir sa libération, en particulier en sollicitant une décision favorable du comité chargé de statuer sur une remise de peine. En 2009, la France a demandé au plus haut niveau cette libération par un courrier du Président au Premier ministre israélien. Il est regrettable que les autorités israéliennes n’aient pas pris une telle décision.

Notre objectif n’en reste pas moins constant : faire en sorte que M. Salah Hamouri soit libéré au plus vite. La France ne ménagera aucun effort pour hâter sa libération, ce que j’ai moi-même idiqué à M. et Mme Hassan Hamouri lorsque je les ai rencontrés à Jérusalem, le 2 juin.

M. Salah Hamouri bénéficie par ailleurs de la protection consulaire. Le consul de France à Haïfa lui a rendu visite le 24 octobre à la prison de Shita, où il vient d’être transféré. S’il a été privé de visites familiales, Salah Hamouri lui a indiqué ne pas avoir été placé à l’isolement et avoir bénéficié, pendant sa récente grève de la faim d’un suivi médical quotidien. Bien qu’éprouvé, il affirme être en bonne santé. Il devrait quitter la prison de Shita très prochainement.

Comme vous en avez exprimé la demande, M. Alexis Le Cour Grandmaison, sous directeur d’Egypte-Levant, vous recevra vendredi 28 octobre.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Secrétaire général, l’expression de mes sentiments distingués.

 

Alain Juppé

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 16:36
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 15:17

Pour dire STOP aux mesures d'austérités imposées au peuple par le gouvernement pour payer une crise qui n'est pas la notre.

Pour dire STOP aux inégalités qui s'accroissent alors que les multinationales vont réaliser 45 milliards de bénéfices en 2011.

 

Imposons le changement, exigeons une répartition des richesses !

 

A l'appel du Parti communiste français, manifestons le :

 

26 novembre 2011 à 10h00

Place du Cantin - Lens

 

http://img.over-blog.com/447x600/4/05/04/22/PCF-11eme/26.nov--PdC-.jpg

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 17:23
Crise du capitalisme et nouveau cycle des guerres impérialistes

Conférence débat - soirée festive organisée par le Cercle Barbusse (RCC) le samedi 12 novembre à 14 heures, salle Masqueliez,167 rue Jules Guesdes, Flers (Villeneuve d'Ascq, Nord) - métro Fort de Mons – bus 43

Guerres par deux fois contre l’Irak, guerre contre l’ex-Yougoslavie, guerre contre l’Afghanistan, guerre contre Gaza, guerre contre la Côte d’Ivoire, guerre contre la Libye, etc.

 

L’impérialisme occidental (USA, UE, Israël) massacre les peuples pour maintenir sa domination séculaire sur la planète.

 

La crise structurelle et systémique est un facteur qui aggrave la tendance inhérente au capitalisme à la guerre pour assurer le contrôle des matières premières minières et agricoles, notamment stratégiques, aux firmes transnationales, aux monopoles et au capital financier.

 

Le capitalisme fait payer aux peuples dominés sa crise de surproduction, par ses guerres coloniales à la périphérie et par la liquidation des conquêtes sociales et démocratiques dans les pays impérialistes du centre eux-mêmes.

Si la politique libérale, qui a succédé à la politique de compromis social-démocrate à la fin des années 70, a permis de rogner progressivement les acquis salariaux directs et indirects des travailleurs, la crise transforme le libéralisme en brutale politique d’austérité, de marchandisation accélérée de la santé, de l’éducation, en chômage massif, en travail non déclaré massif, en retraités appauvris, en paupérisation massive, etc.

 

La bourgeoisie impérialiste pour assurer les taux maximums de profit foule au pied au centre les conquêtes démocratiques conquis des travailleurs et des démocrates et à la périphérie l’indépendance nationale conquise de haute lutte par les peuples colonisés.

Les prétextes avancés par les patrons et les gouvernements capitalistes pour leur prédation sociale au centre sont « la dette » et « les déficits » et pour leurs crimes coloniaux à la périphérie sont « la démocratie » et « la protection des civils ».

En Grèce, en Islande, en Espagne, au Portugal, en Italie la contradiction capital – travail prend de plus en plus ouvertement la forme d’un affrontement ouvert et déclaré de classe.

 

En Irak, en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, en Libye, en Palestine, les peuples résistent à la barbarie des agressions et massacres coloniaux.

 

En un mot après une période historique durant laquelle l’impérialisme a été contraint par un rapport de force imposé par la Révolution Bolchevique, par la victoire de l’URSS contre le projet capitaliste de domination mondiale du Nazisme, par les Démocraties Populaires du camps socialiste et par les révolutions nationales anticoloniales, l’humanité redécouvre à nouveau la nature profonde du capitalisme que K. Marx a expliqué ainsi : « Le capital a horreur de l’absence de profit. Quand il flaire un bénéfice raisonnable, le capital devient hardi. A 20% il devient enthousiaste ; à 50% il est téméraire ; à 100% il foule au pied toutes les lois humaines et à 300% il ne recule devant aucun crime… » (Le capital).

 

Que faire pour développer une solidarité internationale entre les travailleurs et les peuples ? Comment faire pour traduire dans les faits le principe de Lénine : « Prolétaires de tous pays et peuples opprimés, unissez vous » !  

 

Seront invités à la tribune des représentants du PC Grec, PC Portugais, PC Espagnol, PC Béninois, PCO Tunisien, PC Syrien, PC Egyptien, FPLPalestine, des Représentants de Cuba et du Venezuela, ...

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 16:35
La Grèce pillée par la Troïka, connaît depuis mercredi 19 octobre 2011 une mobilisation sans précédent. Acculé par des spéculateurs voraces qui agissent en collaborant avec le gouvernement social-démocrate de Papandréou, le peuple grec se lève, et se bat toujours plus contre des plans d’austérité iniques qui étranglent les classes populaires.

kke-kne-indignés


Plus de 500 000 athéniens on manifestés ces dernières 48heures avec une forte présence des communistes et du syndicat PAME.

Afin d’empêcher le vote du nouveau plan d’austérité, le mot d’ordre avait été donné d’encercler le parlement. Cette action avait un double but. D’abord il s’agissait d’encercler le parlement afin d’empêcher les députés de voter en faveur du nouveau plan d’austérité. Ensuite il s’agissait d’une démonstration de force symbolique traduisant le mécontentement populaire et la nécessité d’une démission du gouvernement du PASOK (Parti Socialiste Grec).


La majorité au pouvoir, aux ordres de la Troïka (rassemblant le FMI, la Commission européenne ainsi que la Banque Centrale Européenne), est une nouvelle fois passée en force. Discréditée parmi le peuple grec, elle lui impose tel un médecin imaginaire le remède qui tue : la socialisation des pertes et l’austérité pour les travailleurs, la privatisation des profits et le règne de l’argent facile pour les capitalistes.


Le Mouvement des Jeunes Communistes de France dénonce l’acharnement de la finance internationale, de l’Union européenne et de ses différents gouvernements sur la Grèce.


Nous voulons aussi exprimer toutes nos condoléances les plus sincères aux proches et aux camarades de Dimitris Kotzaridis. Ce militant syndicaliste du PAME ( le front syndical militant de tous les travailleurs) est décédé, jeudi 20 octobre des suites de ses blessures. Il a été lâchement agressé et assassiné alors qu’il tentait avec ses camarades du service d’ordre du PAME, de rétablir l’ordre sur la place Synagma et de chasser les provocateurs.

Les provocateurs, et autres gauchistes, responsables de sa mort, qui ont par ailleurs blessés d’autres syndicalistes pacifiques par des jets de pierre et de cocktails Molotov, font le jeu du pouvoir grec et du grand patronat. Tout en exprimant toute notre solidarité envers le PAME, et l’ensemble du peuple grec, nous dénonçons le comportement et criminel de certains agitateurs.


Vive la résistance du peuple grec !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher