Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 11:51

Face à la xénophobie et à la politique du pilori

Liberté, Egalité, Fraternité

Manifestation départementale à Henin-Beaumont

Rassemblement devant l’Hôtel de Ville

Samedi 4 septembre à 16h30

Partager cet article
Repost0
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 13:49

Les saisonniers sont des milliers dans toute la France à travailler, notamment, dans les boutiques, les hôtels, les cafés et les restaurants pendant la période estivale. La plupart du temps dans des conditions difficiles et fréquemment, selon les syndicats et l'INSEE,  en butte à des pratiques patronales qui font peu de cas de leurs droits. Le témoignage de Léa, une vingtaine d'années, travailleur saisonnier employé cet été dans une brasserie de la Côte d'Opale. Son nom a été modifié afin de respecter l'anonymat de  la confidence.

 

Liberté 62 : « Quelles sont vos impressions générales par rapport à votre travail ?»

 

Léa : «Je ne passe pas les meilleures vacances de ma vie. Je m'y attendais un peu mais, disons que, comme j'avais travaillé l'année dernière à Amsterdam pour 50 heures de travail par semaine et en Néerlandais, forcément, c'était stimulant comme boulot. Ici, ce n'est vraiment pas le cas. Je travaille comme serveuse dans une brasserie qui est ouverte l'après-midi et le matin : je prends les commandes, j'apporte les plats, je débarrasse les tables à l'extérieur mais aussi à l'intérieur. Mon poste de travail dépend du nombre de clients. A  deux ou trois serveurs, on s'arrange : untel va prendre la terrasse, moi, je prends le bar et vice-versa. C'est le manager qui nous dirige.»

 

Liberté 62 : « Quelles sont vos horaires de travail ?»

 

Léa : ««En général, du vendredi au lundi, je commence à 11 h 30 le matin jusqu'à 16 h 00.  Je reprends à 18 h 00 et ensuite je finis vers 23 h00 ou minuit.  Quelque fois j'ai deux heures de pause quand il n'y a pas trop de clients sinon c'est plutôt  une heure sur laquelle j'ai une demi-heure pour manger au restaurant. Je travaille six jours sur sept. Comme je suis saisonnière, comme ils savent que je suis là que pour deux mois, les cuisiniers ne font parfois des réflexions. Je ne sais pas pourquoi mais il y a grand combat  entre la salle et la cuisine. Pour moi c'est dur notamment parce que je fais des études, que je ne suis pas serveuse professionnelle et ils me le font sentir. Par exemple si je fais une toute petite bêtise, c'est la fin du monde ! Le fils du patron qui travaille dans le restaurant me tombe dessus ! Moi je fais avec et j'essaye de garder le sourire mais bon, ce n'est pas très sympa. Pour les cuisiniers aussi le boulot est difficile. Ils ne travaillent pas pour  beaucoup d'argent. Je comprends et je les respecte mais c'est difficile.»

 

Liberté 62 : «Comment avez-vous trouvé cet emploi ?»

 

Léa : «Le boulot, je l'ai trouvé tout simplement en démarchant directement auprès du restaurant.  Cela fait deux mois que je travaille. J'ai commencé mi-juin. Pour l'instant je n'ai pas encore de contrat. Ce qui m'énerve le plus en fait, c'est que que je n'ai pas de contrat.  La semaine dernière j'ai fait une cinquantaine d'heures. Les heures sont payées au SMIC après, les heures supplémentaires, c'est 10 %. En Faisant plein d'heures supplémentaires dans le mois cela passe à 50 % je crois. Je suis allé voir mon patron récemment. A la fin du mois de juillet j'étais déjà allé le voir pour lui demander mon contrat parce que cela  faisait déjà un mois et demi que je n'avais pas de contrat. Il m'a donné ma fiche de paye en me disant que l'important c'était d'avoir de l'argent. J'ai accepté puis, après, je me suis rendue compte que sur ma fiche de paie, il avait multiplié par deux le nombre de repas que j'avais pris, il a enlevé des heures aussi.

Sur le mois j'avais fait une vingtaine d'heures supplémentaires. Pour le repas, à chaque fois que je mange on m'enlève 4 euros et une demi-heure de boulot. Normalement, on ne ne devrait pas m'enlever la demi-heure. C'est ça le principal problème pour moi, c'est que je n'ai pas de contrat de travail. Mon patron est un grand patron qui tient plusieurs restaurants. En fait on ne le voit jamais et je  ne le connais pas vraiment. Comme je l'ai dit, j'ai été le voir deux fois mais c'est avec le manager que j'ai eu affaire pour dire qu'il me manquait les heures. Le manager m'a dit qu'il en parlerait au patron mais qu'avant il devait parler du cas d'autres collègues. Pour l'instant, je n'ai pas de nouvelles.»

 

Liberté 62 : «Quelle est votre salaire ?»

 

Léa : «En juillet j'ai gagné 1200 euros pour 170 heures. Ce mois-ci, normalement, je devrais gagner 1500 euros. J'ai des amis qui travaillent sur la côte comme serveurs professionnels. Pour eux, je ne suis vraiment pas tombé sur le bon établissement. Je pense que j'ai été embauché parce que je  ne suis pas timide mais aussi parce que je parle Néerlandais. Selon moi c'est ce qui les a poussés à m'embaucher. Je suis la seule à parler Néerlandais au restaurant. Cela m'arrive souvent de parler en Néerlandais avec les clients. Hier, par exemple, j'ai longuement discuté avec des clients hollandais, j'ai trouvé cela intéressant. En plus, souvent, ils me donnent plein de pourboire. Moi, en pourboires, je dois me faire à peu près minimum 30 € par jour. Les pourboire, on les met en commun après on les partage. Le mois dernier j'ai reçu une vingtaine d'euros comme pourboire. Vingt euros pour le mois !  Sachant que nous sommes une dizaine  à travailler dans le restaurant.»

 

Propos recueillis par Jérôme Skalski

Partager cet article
Repost0
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 14:59

Les 7 et 8 aout, les jeunes communistes ont continué leur tournée des plages sur la Côte d’ Opale. Au programme : diffusion de tracts aux marchés de Berck ainsi que sur le bord des plages. L'accueil de la population est excellent et la JC a ainsi pu développer ses propositions face à la réforme des retraites proposée par le gouvernement mais aussi faire une diffusion massive de son journal « Avant-garde ».

La tournée d'été ne s'arrête pas là, les jeunes communistes seront à Calais et à Sangatte les 15 et 16 aout. 39195_143477819015743_100000605773359_309130_682037_n-1-.jpg

Partager cet article
Repost0
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 16:56

A la surprise des passants, c’est en chantant la Jeune garde et l’internationale qu’un groupe de jeunes communistes du Pas-de-Calais a fait, en voiture, son entrée au Touquet-Paris-Plage, jeudi dernier, clôturant la deuxième semaine d’action militante de leur organisation sur le littoral du département.  

Après avoir rencontré un bon accueil, la veille, sur le marché de Boulogne ainsi que le matin sur les quais du port d’Etaples l’ambiance, parmi eux, était joyeuse. Une heure après face à la plage du Touquet, elle était retombée. La fatigue bien sur mais, sans doute aussi, « quelque chose de cassé » dans ces « beau quartier » d’été à la hautaine exhibition « décomplexée » des privilèges de classe, le légitime sentiment que « ça fait vide ». Les jeunes « populaires » de l’UMP qui s’y trouvaient quelques heures auparavant étaient sans doute  plus à l’aise en ces lieux pour faire valoir le propagande gouvernementale sur les retraites. Il faisait beau sur la plage du Touquet mais ces jeunes travailleurs ou étudiants originaires d’Avion ou de  Pernes en Artois, JC en « vacances » militantes au bord de la mer, ne se sont pas baignés.

Une première dans  la région pour la JC

« Cette initiative, qui s’est engagée à la suite de notre fête fédérale de la mi-juillet, a été votée à l’unanimité par l’AG des JC du Pas-de-Calais » explique Simon Poudroux secrétaire de la fédération départementale du MJCF. Une première dans la région mais aussi au niveau national pour la JC. Au programme, des distributions de tracts ciblées sur les marchées et les bords de la plage du littoral avec pour thèmes d’intervention la lutte contre la réforme gouvernementale des retraites et la mobilisation pour la libération de Salah Hamouri, jeune franco-palestinien injustement emprisonné en Israël.

La lutte contre la réforme gouvernementale des retraites et la mobilisation pour la libération de Salah Hamouri au cœur de l’action

« Au niveau du rythme continue Simon Poudroux, cette tournée des plages c’est une action par semaine sur les marchés et sur les bords de plage de la quasi-totalité du littoral, en petit groupe, pour deux ou trois jours jusqu'à la fin du moi d’aout ». « Sur les bords de plage » mais pas sur les plages elles-mêmes pour ne pas déranger « des gens qui sont en train de se reposer et de se vider la tête » après une année de travail explique le secrétaire de la fédération du Pas-de-Calais du MJCF. Une « méthode » qui permet d’aller au contacte avec « de réelles discussions » avec des gens très réceptifs. Une méthode qui permet aussi aux JC d’engager l’action en coopération avec les militants du PCF qui les accueillent avec intérêt et enthousiasme.

« On a vraiment un tres bon accueil de la part des gens, toutes génération confondues »

 

« On a vraiment un tres bon accueil de la part des gens, toutes générations confondues, avec des retraités qui s’inquiètent beaucoup pour leurs enfants ou pour leurs petits-enfants, des actifs aussi et également les jeunes qui, même s’ils on été peu présents au niveau des manifs dans la dernière période du fait de la fin de l’année scolaire sont attentifs à la situation » continue Simon Poudroux : « beaucoup nous posent des questions et demandent des explications du fait de la propagande du gouvernement et de son message mensonger. Les jeunes ont souvent besoin d’explications sur les manières dont on calcule le temps de cotisation ou s’interrogent sur leur avenir alors qu’ils sont souvent encore à la recherche d’un travail pour pouvoir vivre. »

Journée et expérience militante

La journée militante terminée, les JC se retrouvent le soir pour en faire le bilan et discuter avant un moment de détente. Mercredi soir, de retours de Boulogne, la discutions ont roulé bon train avec une « camarade » d’Etaples qui les Hébergeait dans son jardin. L’occasion d’un échange d’expérience réciproque et, au-delà de la perspective militante, amical. Mais des idées d’actions fusent encore : celle de travailler, par exemple, à un tract pour une approche directe des jeunes saisonniers qui sont nombreux sur la cote et travaillent dans une grande précarité, surexploités  « et qui seront remerciées voir même jetés o la fin de l’été et qui se retrouverons au chômage et dans la galère à la rentrée » souligne le responsable de la fédération de la JC  dans le Pas-de-Calais. Une expérience, certes, bien loin de celle de la jeunesse qui n’est pas seulement « dorée » par le soleil. L’expérience d’une jeunesse qui, même quand elle ne chante plus l’avant-garde ou l’internationale, sait reconnaitre le reflet du ciel dans le bleu de la met et les raison sociale qui fait le vrai vert-de-gris de certains « bords de plage » du Nord-Pas-de-Calais.

                                                                                                                                          Jérôme Skalski

 

 

« L’initiative devrait se renouveler plus souvent pour mener les actions de ce type »

 

Dans le cadre de leur tournée des bords de plage du littoral du Pas-de-Calais, les JC vont à la rencontre des militants du PCF. Apres Outreau, Saint-Etienne-au-Mont, le Portel et avant Berck, Beaurainville, Calais, Sangatte, Merlimont, Cucq et Stella-plage, ils ont mené leurs actions avec les militants des sections de Boulogne et Etaples. Le point de vue de Pascal Thièbaux, secrétaire de la section PCF et conseiller municipal d’Etaples.

« Pour nous à la section d’Etaples, de voir la jeunesse communiste sur le port, l’emblème du territoire, forcément, cela nous réjouit et cela nous satisfait pleinement. L’initiative devrait se renouveler plus souvent pour mener des actions de ce type dans notre région parce que, c’est vrai, le militantisme, ici, sur notre secteur, manque beaucoup. Nous manquons de militants. Nous manquons de jeunes aussi. Nous nous donnons rendez vous très rapidement.  

La jeunesse incarne l’avenir et la JC l’avenir de notre parti. Il est donc important de travailler avec elle et de la solliciter. Ce qu’il faudrait, c’est renforcer l’action sur les retraites avec tous ces jeunes mais aussi avec l’ensemble des militants. Donc, que les JC soient là et qu’ils montrent l’exemple vis-à-vis de ce qui est en train de se passer en ce moment avec la réforme des retraites mais aussi avec les autres réformes du gouvernement qui touchent directement le monde du travail est exemplaire. Beaucoup de jeunes sont dans une phase d’inquiétudes à l’égard de leur avenir. Il est important de continuer à lutter et de mener les combats de façon à ce que toutes ces réformes ne passent pas et que l’on retrouve la perspective d’un avenir beaucoup plus serein pour cette jeunesse qui a besoin de retrouver le moral. »

  Source : Liberté62

Article de presse sur la tournée des plages des 28 et 29 juillet !

Partager cet article
Repost0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 15:34
 

 

GetAttachment.jpg 

Les 22 et 23 juillet, les jeunes communistes du Pas-de-Calais ont entamés leur premier séjour militant sur la Côte d'Opale. Au programme : diffusion de tracts aux marchés du Portel et d'Outreau ainsi que collage militant sur les panneaux des villes alentours.

L'accueil de la population a été très réceptif et la JC a ainsi pu développer ses propositions face à la réforme des retraites inégalitaire proposée par le gouvernement. Une présence sur le terrain pendant les vacances estivales est importante car les valets du capitalisme n'attendent pas la rentrée pour propager leur idéologie néfaste.

La tournée d'été ne s'arrête pas là, les jeunes communistes seront à Boulogne et à Etaples les 28 et 29 juillet.

Partager cet article
Repost0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 15:27

jeunes.jpgLe 17 juillet à Grenay se tenait pour la première fois, le barbecue fédéral du mouvement des jeunes communistes du Pas-de-Calais. Au total, une cinquantaine de camarades ont répondu à l’invitation. L’association France-Cuba, le premier secrétaire de l'ambassade de Cuba en France, Ernesto REY PINO mais également l'association France-Palestine Solidarité et des membres du conseil national du mouvement des jeunes communistes de France étaient également présent.

Ce repas c'était l'occasion pour nous, jeunes communistes de marquer le début des vacances et de se retrouver entres camarades mais également le début d'un projet d'été qui vise à sillonner le littoral du département pour y mener différentes actions sur places.

Un deuxième repas est déjà en cours de réflexion pour l'été prochain, le projet reste à définir mais quelques pistes de réflexions ont déjà été énoncées comme une exposition sur le MJCF ou encore un thème sur les batailles internationales, concerts....

Nous vous invitons donc a nous rejoindre sur le bord des plages mais aussi à la fête de l'humanité en septembre.

 

le programme de la tournée des plages de la JC 62 !!

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 16:19

http://idata.over-blog.com/1/33/83/04//untitledsite-copier.jpgA l'appel du collectif des sans papiers du Nord Pas-de-Calais, manifestation :

 

Mercredi 14 Juillet - 11h30

Méricourt - Place de la Mairie

 

Ci dessous, l'appel du CSP 59 pour le 14 juillet :

 

 

"Depuis bientôt 14 ans, les Sans-Papiers auto-organisés au CSP59 n’ont jamais raté l’occasion de participer à la fête nationale du 14 juillet. Cette année 2010, elle est marquée par la commémoration des indépendances africaines, avec en apothéose le défilé des troupes des anciennes colonies françaises sur les Champs Elysées. Pour les Sans-Papiers, ressortissants pour la grande majorité d’entre eux, des pays ex-colonies françaises, la commémoration officielle présentant la révolution française comme « l’aboutissement indépassable de l’histoire humaine » est une fiction des humains nés ailleurs. Mais pourquoi le Chef d’Etat français ne prend-t-il pas exemple des traditions anciennes ? Pourquoi ne paye-t-il pas la dette de sang des centaines des milliers des tirailleurs qui ont versé leur sang pour la souveraineté et la dignité dans ce pays ?

Les Sans-Papiers en accord avec la Municipalité de MERICOURT, ont choisi cette date historique pour rappeler à l’opinion qu’il existe encore dans ce pays, deux siècles après la déclaration universelle des droits de l’homme, des humains « clandestinisés » par des lois racistes. MERICOURT, c’est cette ville du Pas de Calais de plus de 11.000 habitants dont les jeunes méricourtois sont venus en VTT accueillir les marcheurs le 17 juin 2009 et les accompagner jusqu’à la réunion du conseil municipal où les attendaient les Elus. Cette ville accueillante, à l’image du pays connaît une poussée du Front National, puisque Jean Marie Le Pen était arrivé en 3ème position avec plus de 18% aux dernières présidentielles, tandis que sa fille arrivait en 2ème position aux dernières Régionales avec 30%. Ces votes sont la preuve de la banalisation du racisme politiquement, institutionnellement et idéologiquement organisé qui fait des étrangers des boucs émissaires de la crise économique.

Le CSP59, les Sans-Papiers et leurs soutiens seront toujours aux avant-postes de la lutte contre le racisme. Depuis cette année cette lutte a pris la forme du parrainage républicain et populaire. Nous voulons mettre à profit cette journée de fête nationale pour créer un espace multiculturel de partage. Le CSP59 tiendra un stand informatif qui proposera son dernier livre, des journaux, des tracts, des repas Thaïlandais, Maghrébin et d’Afrique Noire. Mais nous voulons en particulier insister sur les Sans-Papiers d’un pays qui est encore mal connu en France : La Thaïlande. Au mois de mai dernier, toutes les télévisions du monde, nous ont abreuvé des images des affrontements sanglants des « chemises rouges » et du pouvoir en Thaïlande. Bilan officiel, plus de 80 morts. Ce pays présenté comme le 5ème tigre asiatique, est le plus inégalitaire d’Asie orientale. Selon la Banque centrale, les 20% des Thaïlandais les plus aisés possèdent 69% des richesses. Le pays, bien que possédant un secteur industriel important reste une monarchie féodale Les manifestations du mois de mai, réprimées dans le sang étaient une alliance des paysans pauvres, des travailleurs, d’une certaines classe moyenne et de la bourgeoisie patriotique appelant la fin de la monarchie et la naissance d’une république démocratique moderne.

NITSAIDEE PREMKAMON, SEEBUTTO WIPHAPORN et SEEHABUTTO SOMJIT son époux viennent de la Thaïlande. Monsieur et Madame SEEHABUTTO sont en France depuis 16 ans, ils ont des promesses d’embauche et sont parfaitement « intégrés ». Il en est de même pour PREMKAMON. Nous voulons que leur parrainage ne soit pas une cérémonie de plus, mais un véritable soutien et un accompagnement pour la régularisation de leur situation administrative.

Le CSP59 appelle tous ses soutiens à nous aider pour que cette fête soit une réussite. La cérémonie de parrainage est prévue pour 11H30. Le CSP59 appelle tous les Soutiens qui ont des véhicules, à venir au local des Sans-Papiers dès 10H30 pour organiser le départ vers MERICOURT.

  La cérémonie de parrainage est prévue pour 11H30. Le CSP59 appelle tous les Soutiens qui ont des véhicules, à venir au local des Sans-Papiers dès 10H30 pour organiser le départ vers MERICOURT."

 

 


Partager cet article
Repost0
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 15:36

La fédération du Pas-de-Calais du mouvement des jeunes communistes de France tient son barbecue fédéral et convie tout les camarades, adhérents ou sympathisants ainsi que toutes les personnes avident de passer un bon moment pour fêter les 90 ans de la jeunesse communiste.

 

17 juillet 2010 - 12h

Grenay - Pain de l'alouette

Prix : 7€ / personne


Menu

 

Apéritif

Saucisse - Merguez + accompagnement crudités

Dessert


Réservations : Mail : mjcf62@hotmail.fr ; Téléphone : 06 67 05 66 03

Partager cet article
Repost0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 18:02

Le mouvement des jeunes communistes du Pas-de-Calais sera présente à :

 

Béthune à l'appel des unions locales CGT de Lillers, Bruay, Béthune, Auchel, Isbergues

Maison des syndicats - Rue de Lille

Départ de la manifestation à 10h00

 

Lille - Porte de Paris

Départ de la manifestation à 14h30

 

Pour pouvoir exiger le retrait du projet de loi du gouvernement sur les retraites et exiger :


- Un CDI pour tous les jeunes arrivant sur le marché du travail,

 

- La mise en place d’une allocation de formation, de recherche du premier emploi, de retour à la formation,

- Des droits nouveaux pour les salariés et les comités d’entreprises,

- Un plan de conversion de tous les emplois précaires en emploi stables et sécurisés.

Partager cet article
Repost0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 18:40

http://img.over-blog.com/300x225/2/11/24/17/photo-2/P1150288--Resolution-de-l-ecran-.JPGMardi 1er juin dans l'après-midi, 100 militants du PCF et du MJCF se sont rassemblés devant la sous-préfecture de Lens pour exprimer leur solidarité envers le peuple palestinien juste après l'attaque du bâteau humanitaire par l'armée israëlienne qui faisait route vers Gaza.

C'était l'occasion pour qu'une délégation soit reçue par la sous-préfète de Lens pour emettre ainsi les revendications des communistes, le MJCF du Pas-de-Calais y a prit part.

 

L'Union Européenne et la France doivent fermement condamner l'attitude du gouvernement israëlien et exiger des sanctions envers les agresseurs.

 

Le parti communiste français et le mouvement des jeunes communistes de France :

 

. Condamnent avec la plus grande fermeté l'acte de guerre et de piraterie perpétrés par Israël  et soutiennent les réactions diplomatiques les plus ferme et la mobilisation forte de l'opinion publique.

. Demandent que la France et l'Union Européenne agissent pour faire cesser au plus vite les violations internationales et prennent les sanctions nécessaires à l'égard du gouvernement israëlien

. Demandent la levée immédiate du blocus de Gaza et la fin de la colonisation des territoires palestiniens.

. Demandent la libération des 700 pacifistes dont 7 français sans aucune condition.

. Demandent la constitution d'une commission d'enquête parlementaire sous l'égide de l'O.N.U.

 


A l'appel du PCF, MJCF, PRCF, MRAP, Vert et des associations humanitaires,

une MANIFESTATION aura lieu le :


MARDI 8 JUIN 2010 à 18h00

PLACE DU CANTIN à LENS

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher