Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 20:33

http://www.jeunes-communistes.org/local/cache-vignettes/L200xH197/arton472-3fce1.jpgLes Jeunesses communistes tiennent leur congrès à Gennevilliers du 15 au 18 avril 2010. Dans leur séance du 16 avril, leurs délégués ont adopté un amendement au texte de résolution, d’une très grande importance, pour le MJCF comme pour le PCF.

 

  En voici le texte :

« Nous voulons ouvrir une phase transitoire nous permettant de dépasser le système d’exploitation de l’Homme par l’Homme et de construire les bases économiques, sociales et politiques d’une société d’émancipation individuelle et collective. Pour cela, le monde du travail doit devenir la classe dominante, c’est ce que nous nommons le socialisme du 21ème siècle ».

 

Le rétablissement de l’objectif du socialisme est en discussion depuis plusieurs congrès dans la JC. Les fédérations qui ont porté cet amendement ont obtenu, cette fois, un vote très majoritaire des délégués. C’est une avancée considérable.

 

Certes la notion de « socialisme du 21ème siècle » relativise le sens théorique et peut ressembler à l’expression galvaudée reprise par certains opportunistes sans complexe, comme JL Mélenchon.

Mais, nos jeunes camarades la précisent en insistant sur la place du « monde du travail », autrement dit de la classe ouvrière. Ailleurs dans le texte est aussi rappelée la nécessité de l’appropriation publique et sociale des principaux moyens de production et d’échange.

Enfin, ce qu’ils dénomment « phase transitoire » ramène à un objectif concret et immédiat de rupture, à une perspective de ruptures.

 

Mesurons ce que cet amendement représente, surtout venant de la jeunesse, comme désaveu de la ligne d’abandon de la direction du PCF (et du MJCF) conduite depuis tant d’années.


Au 29ème congrès en 1997, juste avant la collaboration avec Jospin, elle supprimait le projet socialiste et la référence au rôle de la classe ouvrière.

Au 30ème congrès à Martigues en 2000, elle introduisait la notion fumeuse et lointaine de « visée communiste », cachant l’abandon de la perspective révolutionnaire contre le capitalisme.

En septembre 2009, dans l’édito du supplément « communistes » de l’Huma, le membre de l’exécutif, Francis Parny a dénommé de la dernière étape du reniement. Il a parlé de projet « altercapitaliste ». C’est plus clair encore que dans la bouche de ceux qui évoquent un « post-capitalisme » où l’on attendrait que le capitalisme tombe comme un fruit mûr. En fait, ces dirigeants avouent leur adhésion à un système qu’ils proposent juste d’accommoder.

 

Ces reniements expliquent le reste : la casse de l’organisation du parti, les compromissions avec les gérants loyaux du capital dans les institutions, le cantonnement à un rôle protestataire derrière des élus, et l’effondrement organisé de l’influence communiste dans les entreprises et l’ensemble du pays.

Une génération nouvelle donne un signal à des dizaines de milliers de communistes et de salariés: refaisons du PCF, du MJCF les organisations communistes dont les travailleurs ont besoin pour lutter, faire reculer et abattre le capitalisme !

Même si cela doit prendre encore un peu de temps et d’efforts !


 

Source : http://vivelepcf.over-blog.fr/


Partager cet article
Repost0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 23:13

Pour la défense de Cuba

 

!cid 076332008@06042010-012E-cid_076332008-06042010-013C.jpg

 

SIGNEZ L'APPEL ICI


Initiative du réseau des Réseaux pour la Défense de l'Humanité, condamnant l'ingérence du Parlement Européen dans les affaires intérieures de Cuba.

Au sujet de la résolution du 11Mars prise par le Parlement Européen à propos de Cuba, nous, les intellectuels, universitaires, travailleurs sociaux, penseurs critiques et artistes du Réseau pour la Défense de l'Humanité, déclarons:

1. Nous partageons le souci manifesté par les parlementaires européens au sujet des prisonniers politiques. Comme eux, nous nous prononçons pour la libération immédiate et inconditionnelle de touts les prisonniers politiques, dans tous les pays du monde, y compris ceux de l'Union Européenne.

 

-cid_076332008-06042010-014A.jpg


2. Comme eux, nous sommes profondément tristes du décès du prisonnier de droit commun Orlando Zapata, mais nous n'admettons pas que sa mort, tout d'abord, "...durant à peu près 40 ans", selon le Parlement lui-même, soit utilisée à des fins politiques très éloignées et contraires à celles de la défense des droits de l'homme.

 

-cid_076332008-06042010-015F.jpg

3. Insister "...pour que les institutions européennes apportent un appui inconditionnel et soutiennent sans réserve le démarrage d'un processus pacifique de transition politique vers une démocratie pluripartite à Cuba" non seulement représente un acte d'ingérence que nous réprouvons en vertu de notre engagement à respecter le principe de non-intervention et d'auto-determination des peuples - défendu aussi par l'ONU - et qui est opposé à la colonisation, mais encore suppose un modèle unique de démocratie qui, à coup sûr, se montre chaque jour plus insuffisant et interrogeable. La recherche et l'approfondissement de la démocratie suppose, entre autres, d'aller au delà de ses principes formels et d'inventer de nouvelles formes de représentation, authentiques, qui ne sont pas forcément liées au pluripartisme. En effet, celui-ci, comme chacun sait, couvre souvent le fait que les décisions sur les grands problèmes du monde sont prises unilatéralement, au dessus du régimes des partis, par de petits groupes d'intérêt qui ont un immense pouvoir.

 

-cid_076332008-06042010-017B.jpg


4. Prétendre justifier une ingérence dans les affaires intérieures du peuple Cubain en manipulant médiatiquement le cas de Orlando Zapata - délinquant de droit commun et en aucune façon prisonnier politique - coîncide avec la politique contre-révolutionnaire en application en Amérique Latine destinée à arrêter ou déformer les processus de transformation libératrice en cours, et s'ajoute au blocus criminel auquel a été soumis le peuple Cubain pour le simple fait de ne pas obéir aux ordres et de défendre son droit à décider de son destin avec dignité et indépendance.

 

-cid_076332008-06042010-0174.jpg

5. Nous partageons la préoccupation affichée par les parlementaires au sujet du respect des droits de l'homme, mais nous l'étendons au monde dans sa globalité. De la même façon qu'ils sont préoccupés par le cas du délinquant décédé (aucun cas similaire en 40 ans), nous les invitons à exiger:
- la fin de l'occupation de Gaza et des hostilités envers le peuple Palestinien, qui ont provoqué non pas un, mais des milliers de morts;
- la fin de l'intervention en Irak et en Afghanistan qui sème la mort et la terreur sur les peuples et les villes; la fin des bombardements sur ceux-ci sous prétexte de défendre la démocratie;
- la fin de la double occupation de Haïti:
- la fermeture de la prison de Guantanamo et la restitution de son territoire à Cuba, à qui il appartient;
-, l'attribution des îles Malouines à l'Argentine;
- et, évidemment, la fin d'un blocus qui pourrait permettre de douter de la qualité morale de celui qui exige un traitement humain pour un délinquant, alors qui le dénie à un peuple entier.

Le harcèlement économique et médiatique auquel est soumis Cuba, et cela avant le décès du prisonnier de droit commun Orlando Zapata, constitue un attentat contre les droits humains et politiques d'un peuple qui a décidé de créer une voie différente.

Nous exigeons le respect du processus interne au peuple Cubain pour définir et exercer sa démocratie, et l'application des principes universels de non-ingérence établis par les Nations Unies.

Le Réseau pour la Défense de l’Humanité

 

-cid_076332008-06042010-0127.jpg

Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 21:20
RENCONTRE-DEBAT AVEC LES JEUNES DE LA LISTE "L'HUMAIN D'ABORD"
Jeudi 11 mars 2010 à 17h30
Fédération du parti communiste du Pas-de-Calais
66, rue de la gare - Lens

Avec :

http://www.lhumaindabord.fr/local/cache-vignettes/L275xH362/arton70-24835.jpg
Sophie TURLURE
Etudiante en 1ère année de Master en sociologie et développement social
Université de Lille 3
Beuvry La Forêt

http://www.lhumaindabord.fr/local/cache-vignettes/L275xH362/arton74-41289.jpg
Laury AQUINO
Etudiante à l’Université d’Arras « Administration Economie et Social »
Monchecourt


http://www.lhumaindabord.fr/local/cache-vignettes/L275xH362/arton81-3ee94.jpg
Ugo BERNALICIS
Etudiant
Responsable syndical
Vice-président du CROUS
Lille



Partager cet article
Repost0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 17:50
http://www.oise.pcf.fr/IMG/jpg/IMG_0826_W.jpg

Meeting régional du Front de Gauche
Zénith de Lille
Samedi 6 mars 2010 à 15h


En présence de tout les candidats de la liste "l'humain d'abord" du Front de gauche.

Départ en bus :

Section d'Avion (face à la mairie) : 14h
Section de Marles-les-mines : 13h20
Section de Divion : 13h30
Section d'Arras : 14h
Section de Lens : 14h15


Pour tout renseignements, téléphoner au : 03 21 08 12 12
Partager cet article
Repost0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 19:04
Face à l'injustice que subisse les salariés de la raffinerie des Flandres à Dunkerque visant à arrêter l'activité du raffinage ce qui provoquera 370 suppressions d'emplois direct, 450 emplois de sous traitance et 25% de l'activité du port de Dunkerque, alors que Total a engrangé 100 milliards d'euros de profits en 10 ans, le mouvement des jeunes communistes du Pas-de-Calais soutienne entièrement la lutte des travailleurs de chez Total pour la défense de leur emploi qui ont occupé la raffinerie de Dunkerque, ainsi que les grévistes des 6 autres raffineries occupées en solidarité à leurs camarades.
Partager cet article
Repost0
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 23:34
P1130639
Malgré l'avarice de la presse régionale qui n'a pas pensé bon de relater avec autant d'éclat le meeting du Front de Gauche que celui d'Europe écologie qui a mobilisé environ 150 personnes à Lens, ce rassemblement des communistes et de leurs partenaires au coeur de la capitale de l'ex-bassin minier fait figure d'évènement politique dans la Région.

Au-delà de constater que le meeting fait salle comble, sur la scène on retrouve les 43 candidats de la liste "l'humain d'abord" pour le Pas-de-Calais mais aussi Jacky Hénin, député européen et tête de liste pour le collège du Pas-de-Calais, Marc Dolez, député du Nord et co-fondateur du Parti de Gauche, Alain Bruneel, Maire de Leuwarde et Président du Groupe Communiste et Républicain au Conseil Régional, Alain Bocquet, notre tête de liste et député-maire de Saint-Amand les eaux, Nicole Taquet-Leroy, la responsable régionale de Gauche Unitaire (Ex-LCR) et un invité d'exception, Maître Fiodor Rilov, avocat spécialisé dans le droit salarial, héros pour nombre de salariés de Sublistatic, d'Energy plast et d'autres enseignes tristement célèbres dans le secteur d'Hénin Beaumont.Grace à sa pugnacité, son expérience et sa présence quotidienne sur les sites concernés aux côtés des salariés, il a réussi devant divers tribunaux à condamner tous ces groupes qui ont plongé des centaines de familles du département dans la spirale infernale des délocalisations et du chômage. Soulignons ses nobles paroles lors du meeting qu'il a eu l'occasion d'introduire: "Merci pour cet accueil chaleureux mais ça n'est pas moi qu'il faut applaudir, ce sont eux, ces salariés qui sont à mes côtés et qui ont mené la bataille au quotidien contre l'injustice". Ces quelques mots ont suffit pour que la salle se lève de nouveau pour saluer par une salve d'applaudissements ces salariés courageux, héroïques, qui ont activement mené la lutte des classes. N'ayons pas peur des mots, ils ne sont d'ailleurs que des mots. Quand Total qui engrange plus de 9 millards d'euros de bénéfices annonce la fermeture de sa raffinerie dunkerquoise qui concerne plus de 300 salariés et 40% de l'activité du port de Dunkerque, on peut sans retenue parler de lutte de classes. Il y a des intérêts divergents à défendre entre le travail et le capital.

C'est ensuite à Alain Bruneel de prendre la parole pour défendre le bilan du groupe communiste et Républicain sur le mandat qui s'achève et d'expliquer dans qP1130631uel état d'esprit la liste "l'humain d'abord" envisage le scrutin à venir. Des mots rassurants, optimistes et volontairement tatillons concernant le positionnement des élus socialistes de la Région pas toujours à la pointe de la résistance face à la vague libérale des eaux troubles du palais de l'Elysée. Les orateurs se succèderont ensuite. Marc Dolez, Nicole Taquet, Laurence Sauvage et bien entendu Jacky Hénin, qui, à la tribune et avec la fougue qu'on lui connait, a cloturé son propos sous une pluie d'applaudissements de centaines de camarades remontés à bloc.

C'est enfin au tour d'Alain Bocquet de s'avancer vers le pupitre, de sortir ses quelques notes, de regarder la salle et de se lancer à l'eau. La méthode Bocquet est de retour. Un propos nourrit de nombreux chiffres et de brèves journalistiques issues de canards aussi différents que Le Monde, les échos, le Figaro, Challenge....Les meilleurs arguments pour dénoncer le capitalisme libéralisé et ses manoeuvres ostentatoires résident dans les pages des journaux et autres revues de droite. Le début est toujours un peu difficile. Les nombreux chiffres et la technicité du propos nous obligent à écouter avec sagesse pour ne rien manquer de chaque déroulé d'un raisonnement. Et puis d'un coup c'est l'évidence: les messages politiques fusent les uns après les autres, tout cela dans une mécanique minutieusement huilée faite de cynisme, d'expressions dont lui seul à le secret et de philosophie marxiste.

P1130656Mais si Bocquet était un de ces contestaires sans substance, il n'aurait sans doute pas la réputation qu'on lui connait. Après avoir expliqué, détaillé et désacralisé les mythes les plus improbables de la droite au pouvoir et du système capitaliste financiarisé en général tel le mensonge sur les retraites, il enchaîne sur une offre politique cohérente et foncièrement novatrice. Ce qui est plaisant pour un militant communiste, c'est de voir la transformation entre une idée générale qui est une des bases de notre engagement au PCF, et une proposition politique tout a fait réaliste et pragmatique. C'est ce qu'on peut appeller familièrement la méthode Bocquet.

Après un long mais passionnant discours, l'Internationale fait lever la salle P1130700et les poings une dernière fois. Puis c'est au tour de La Marseillaise de retentir. La grande famille communiste héritière des mineurs et des salariés du rail, de la sidérurgie et du textile était donc rassemblée, unie et fortement mobilisée en cette soirée de 4 février 2010. L'essai doit mantenant être transformé et de longues semaines de mobilisation de terrain nous attendent encore pour faire en sorte qu'un maximum d'élus de la liste "l'humain d'abord" puissent sièger au Conseil Régional et ainsi faire retentir au coeur de l'hémicycle régional la voix du monde du travail, de la création et de la culture.

Guillaume SAYON
Partager cet article
Repost0
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 18:00

Le 31 janvier 2010, les jeunes communistes du Pas-de-Calais ont été invités aux voeux de la section du PCF de Divion, l'occasion pour eux d'exposer le rôle de la jeunesse lors de la campagne des élections régionales.
Ci-dessous, l'intervention de Stéphane Victor, responsable à la communication :



"Chers amis, chers camarades,

Je tiens tout d'abord, au nom des jeunes communistes du Pas-de-Calais, à vous souhaiter à tous nos meilleurs voeux pour cette année 2010, une bonne année de luttes et de victoires dans votre vie militante mais également personnelle. Je tiens également à remercier le parti communiste de Divion pour m'avoir laissé l'occasion de représenter la jeunesse aujourd'hui car les enjeux sont importants pour elle. 25% des habitants du Nord-Pas-de-Calais ont moins de 20 ans, ce qui prouve qui nous possédons une région jeune et qu'elle doit être présente et faire entendre ses revendications, notamment lors de cette campagne régionale, car elle subit de plein fouet les ravages causés par la société capitaliste défendue bec et ongle par la droite et le social-libéralisme.

En effet, l'intérim, les contrats d'aides à l'emploi, de professionnalisation ou encore les contrats nouvelle embauche : autant de mesures qui ont précarisé la jeunesse dans le monde du travail, autant de mesures qui profitent toujours aux mêmes car la jeunesse, elle, ne voit pas d'amélioration dans la recherche d'un emploi. Plus de 30% des jeunes de moins de 25 ans sont touchés par le chômage dans la région et sur le plan national c'est 250 000 jeunes supplémentaires qui pourraient se retrouver sans emploi à la fin de l'année 2010. C'est pour cela que l'emploi et la formation pour les jeunes est l'une des priorités du mouvement des jeunes communistes avec l'Education qui subit une casse monumentale.

En effet, à la rentrée 2010, 16 000 postes seront supprimés. Ils viendront s'ajouter aux 13 500 de la rentrée 2009, et aux 11 500 de la rentrée 2008. Mais le gouvernement ne compte pas s'arrêter là car pour les rentrées 2011 et 2012 ce seront 40 000 postes qui seront supprimés ce qui portera à 80 000 le nombre de postes dans l'Education nationale en moins.
En outre, la réforme des lycées pour la rentrée 2010 prévoit la suppression de l'histoire-géographie en terminale S, ce qui provoquera un cours au rabais en classe de première où le débat et l'esprit ne seront pas développés).
L'accompagnement des jeunes dans leur orientation est complétement mis à l'écart, car en moyenne on compte un conseiller d'orientation pour 1500 élèves, c'est pour cela que dans cette réforme il est prévu que les profs et les CPE soient obligés de faire le travail des conseillers. L' Education est un droit et un service public, la rentabilité n'y a pas sa place. On ne gère pas un lycée comme on gère une entreprise.

Face au bilan que nous tirons de la situation de la jeunesse aujourd'hui en France et plus particulièrement dans le Nord-Pas-de-Calais et le rôle qu'elle a à jouer, les jeunes communistes du Pas-de-Calais s'investissent pleinement et soutiennent la liste du Front de Gauche "l'humain d'abord" aux élections régionales conduite par Alain Bocquet pour une gauche combative, sociale, écologiste et citoyenne."


Partager cet article
Repost0
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 11:30
Il était une fois au pays du capitalisme sans foi ni loi, une fin d'année catastrophique pour la classe ouvrière. Étudiants, lycéens, salariés, chômeurs, retraités, tous terminent l'année 2009 dans un contexte de crise comme rarement le capitalisme a su en accoucher. La hotte du père noël rouge du sang des innocents victimes des guerres impérialistes (Irak, Afghanistan...), est remplie de récession, de baisse drastique du pouvoir d'achat, de hausse record du chômage, de violence voire de désespoir. Jamais nous n'avons connu une fin d'année aussi noire. La féérie de noël n'opère pas en ce mois de décembre tant la peur de l'avenir préoccupe des millions de nos concitoyens. Pour vous en convaincre il suffit d'évoquer simplement le fait que le coût de la vie d'un étudiant a augmenté de 5,9% depuis septembre par rapport à l'année dernière alors que de moins en mois d'étudiants ont droit aux bourses d'étude, ou alors les milliers de postes menacés de destruction dans l'industrie. Dans le même registre on peut également évoquer la destruction de 1710 postes dans la santé rien que dans le Pas-de-Calais ou encore les milliers de postes supprimés dans l'éducation nationale ...La liste du père noël est longue, très longue...

 

 

Dans le même temps le plan de relance de plus de 400 milliards d'euros aux banques qui fait suite à la crise des subprimes et à la crise bancaire, la suppression de la taxe professionnelle... ne sont en fait que des cadeaux financiers fait au capital, au patronat. Le père noël est donc généreux voire très généreux pour certains et beaucoup moins avec d'autres. Tout cela sans parler des 15 milliards par an que coute le paquet fiscal aux travailleurs dont je rappelle brièvement le principe, vous êtes très riche, le trésor public vous fait un gros chèque. Ainsi 90 000 personnes ont pu avoir l'agréable surprise de recevoir un chèque de 50 000 euros en 2008. Je n'évoque pas non plus le système du fameux « travailler plus pour gagner plus » où là encore je vous rappelle le principe, vous êtes chef d'entreprise et ne voulez pas augmenter les salaires de vos salariés, vous les faites travailler au-delà des 35 heures prévues par la loi et les heures supplémentaires ainsi effectuées sont exactement les mêmes qu'au préalable sauf que vous ne payez pas de cotisations sociales autrement appelées dans la dialectique patronale « charges ». Ces charges (c'est écrit noir sur blanc dans le texte de loi) doivent tout de même être financées et ceci avec....je vous le donne en mille...l'argent public bien sur, celui de nos impôts, le notre. Vous travaillez donc plus pour gagner plus, pour payer plus d'impôt, pour gagner plus, pour payez plus d'impôt, pour....Il faut parfois mesurer le ridicule de la propagande de l'adversaire.

 

Nous somme beaucoup à penser dans ces conditions qu'il faut faire table rase du passé tant on voit les difficultés dans lesquelles nous mène le système capitaliste. La révolution, on peut la vouloir marxiste, auto-gestionnaire, violente ou pacifiste, quoi qu'il en soit il y a un seuil de l'acceptable dans la classe ouvrière où comme on dit trop c'est trop. Espérons, et là c'est le militant communiste qui parle, que nous ne dérogerons pas à cette règle quasi historique et qu'un mouvement populaire de grande ampleur verra le jour dans l'hexagone.

 

Finissons dignement par quelques mots de Jaurès. Le tribun socialiste nous disait au début du siècle dernier qu'« il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, et une confiance inébranlable pour l'avenir. » A bon entendeur...et d'ici là, mes vœux les plus révolutionnaires pour cette année à venir.

 

Guillaume SAYON

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 17:06
Les jeunes communistes du Pas De Calais soutiennent pour les élections régionales, la liste  « l'humain d'abord » conduite pas Alain Bocquet .
La liste du Front de Gauche est composée du Parti Communiste Français, du Parti de Gauche, de la gauche unitaire, de syndicalistes et de citoyens. Une Gauche combative, pour une politique régionale digne de la population de notre région.

C'est pour cela que le MJCF62 est heureux de vous inviter au meeting de Lens, le Jeudi 4 février à 19h à la salle Jean Nohain.

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 16:16





Cinq Cubains, Gerardo Hernandez Nordelo, Ramon Labanino Salazar, Antonio Guerrero Rodriguez, Fernando
Gonzales Llort et René Gonzalez Sehwerert purgent au État Unis, depuis presque 11 ans une peine injuste .
Leur crime est d’avoir informer les autorités cubaines des plans d’activités terroristes conçus au sud de la
Floride contre Cuba et le régime cubain, et c’est pour cela qu’ils ont été arrêtés en Septembre 1998.
Le procès s’est déroulé à Miami, ville de la Maffia d’origine cubaine installée et protégée par le propre
gouvernement des États-Unis. en janvier 2001, malgré le manque de preuves le Juge Joan Lenard a émis la sentence la plus injuste possible. René a été condamné à 15 ans de prison, Gérardo à deux condamnations à
perpétuité plus 18 ans, Fernandoà 19 ans de réclusion et Antonio à perpétuité plus 10 ans.
A l’heure actuelle se font entendre les protestations de centaines de Comités de Solidarité avec Cuba dans
plus de 100 pays et l’appel réitéré d’écrivains, d’artistes, de lycéens d’étudiants, de parlementaires du
monde entier .
La mobilisation mondiale en faveur de la libération des Cinq est aujourd’hui plus importante que jamais et
est l’un des combats des jeunes communistes.


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher