Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 23:34

562062_10151204189628482_1068896717_n.jpg

Ce 9 octobre, 25 salariés-es en lutte de Doux Graincourt étaient partis déployer leur banderole sur le pavé parisien.
D’autres étaient restés sur le site occupé pour accueillir tous les camarades de l’interpro venus prêter main forte à la
lutte et amener leur solidarité dans la lutte. Les drapeaux rouges de la CGT flottent dans le ciel bleu du site occupé jour
et nuit depuis le 12 septembre… un mois déjà !


A l’appel des Unions Locales CGT Interpro d’Arras, d’Auchel, de Béthune, de Bruay-la-Buissière, d’Isbergues, de Lillers et de St Pol sur Ternoise, des syndicats de l’Union Régionale Agroalimentaire, de l’UD CGT 62, c’est plus de 80 camarades de la CGT qui ont passé la journée complète à Graincourt puis qui ont accompagnés les salariés en lutte de Doux pour manifester à Bapaume.


Une présence remarquée des camarades de la CGT venus de Cegelec à Dunkerque (300 kms A-R),
du Syndicat CGT Educ’Action du département du Nord et de la CGT Moy Park d’Hénin-Beaumont, de militants des Jeunesses Communistes, de militants de la Coordination Communiste du Nord-Pas-de-Calais, de membres du Comité Lille- Métropole de Solidarité avec Cuba. Bref l’appel fût une réussite visible
tant dans la détermination, que dans la convivialité et la solidarité.


La CGT Desquesnes d’Auchel à l’organisation du barbecue solidaire, la CGT Forclum de Béthune à la sono, les Doux à la cuisson et au bar, les discussions sont allées bon train entre les salariés-es Doux présents et les syndicats CGT
présents : Moy Park Hénin - Beaumont - Educ’action Nord - Cegelec Nord-Industries Douvrin - Dunkerque – Desquesnes Auchel – Forclum Energie et Maintenance Béthune – TKE-UGO d’Isbergues – Bridgestone Béthune – Bosal Annezin – Imprimerie Detrez de Ruitz – les communaux de Bruay et de St-Pol – Herta St-Pol – Hôpital de
Béthune - Tereos Lillers-Boiry- Escaudoeuvre - du SNJ – Inspection du Travail – retraités – comité de chômeurs de Béthune et environs…(excuses à ceux oubliés)


Après un bon barbecue à 1€, toute cette troupe déterminée se dirigeait en opération escargot jusqu’ à Bapaume où nous étions environ 130 à défiler avec les drapeaux rouges, les slogans et la musique…. avant d’être reçus en mairie par l’émissaire de Jean-Paul Delevoye, ancien médiateur de la République, aujourd’hui en charge du conseil économique et social, qui nous a semblé trop défaitiste pour ici en parler : comme on dit les camarades à la sortie : « bla-bla-bla… ! ».

Nous maintenons la visibilité de cette lutte des Doux Graincourt et personne ne peut plus nier que l’usine de Graincourt a été sacrifiée par une arbitraire et organisée décision du tribunal de Quimper pour que n’apparaissent pas les magouilles du groupe Charles Doux et le milliard d’euro des subventions européenne qui lui a été octroyé depuis 10 ans.
Une lutte qui n’est pas prête de s’arrêter malgré toutes les entourloupes et les messages négatifs envoyés aux travailleurs de cette usine sacrifiée et que nous, ensemble, allons faire redémarrer à un moment ou un autre parce que les salariés-es veulent travailler et vivre ici dans le Nord-Pas de Calais.

 

INTEDICTION DES LICENCIEMENTS BOURSIERS

NATIONALISATION DE SITE DE GRAINCOURT

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 13:20

 

254581_371320336280085_1807691561_n.jpg

 

Alors que les principaux dirigeants européens persistent et signent dans leur politique austéritaire, la contestation populaire monte d’un cran. Pas de doute, l’automne sera chaud de Lisbonne à Athènes, de Bruxelles à Madrid en passant par Paris !

Grèce. Mercredi 26 septembre, les travailleurs grecs ont participé à la troisième grève générale de l’année. En toile de fond, le rejet des nouvelles mesures d’austérité qui saignent la jeunesse et le monde du travail. Les nouvelles coupes budgétaires, la baisse des salaires notamment pour les fonctionnaires et le projet de travailler 6 jours sur 7  sont massivement rejetés par la classe ouvrière grecque. Ceci expliquant pourquoi la mobilisation de mercredi a été « massive ». Le mot d’ordre  « tous ensemble pour casser les chaînes du mémorandum » qui lient la Grèce à ses créanciers étrangers (UE, FMI) est plus que jamais d’actualité.

Portugal. A la veille de la grande manifestation nationale à Paris contre le Traité Européen, la puissante CGTP, premier syndicat du pays proche des communistes, a chercher à faire reculer à nouveau le gouvernement de centre droit. La mobilisation populaire du  15 septembre a obligé le gouvernement à retirer son projet d’augmentation des cotisations sociales salariales de 11 à 18% couplée à la baisse des cotisations patronales de 23 à 18%. Le monde du travail a donc mis en échec  une des mesures les plus injustes portée par le premier ministre de Pedro Passos Coelho surnommé  par la rue « le Robin des bois des riches ».  Une première victoire pour le peuple portugais qui ouvre la brèche en Europe!

Espagne. Les images ont fait le tour du monde, des dizaines de milliers de manifestants se rassemblés spontanément devant l’Assemblée Nationale espagnole pour exiger le retrait du budget 2013 et dénoncer un gouvernement aux ordres de la finance et des spéculateurs.  Au grand dam des classes  populaires, la politique du premier ministre Rajoy, malgré les coups de boutoirs de la rue, poursuit fidèlement la politique du socialiste Zapatéro !  Au menu : 39 milliards d’€ d’économies réalisées sur le dos des travailleurs et de la jeunesse : baisse des budgets sociaux et augmentation de la TVA -l’impôt le plus injuste - de 3 points. Comme le soulignent, les jeunes communistes d’Espagne : « la lutte est le seul chemin qui vaille ! »

Belgique.  Le 14 septembre, près de 10 000 belges ont manifesté dans les quartiers chics et bourgeois de Bruxelles sur fond d’affaire Bernard Arnault.  Une seule revendication : faire payer les riches et les rentiers avec la refonte du système fiscal belge avantageux pour les riches… Une véritable contestation est-elle en train de naître  en Belgique? Possible vue la grève totale des cheminots prévue pour le 3 octobre prochain contre les politiques de privatisation promue par l’Union Européenne.

Et en France ? A l’appel de plus de 60 organisations, la mobilisation du dimanche 30 septembre à Paris a été une première étape dans la lutte contre l’austérité généralisée que nous prépare le traité européen. Dans un contexte de démobilisation forte et de rentrée sociale difficile pour l’ensemble de la population, de nombreuses personnes et organisations ont montré affiché leur volonté de marquer un coup d’arrêt à l’austérité. La jeunesse et les travailleurs en lutte pour la défense de leur emploi ont apporté leur propre contribution à ce mouvement de résistances beaucoup plus large  que nos frontières nationales.

Les jeunes communistes sont bien entendu solidaires des luttes qui ont lieu partout en Europe. Nous dénonçons ce traité européen et nous exigeons un référendum car le contenu de ce texte aura pour effet de nous pécariser toujours plus.

Plus que jamais, l’heure est à la rupture avec l’Europe du fric et à la mise en place de coopérations mutuellement avantageuses pour les peuples d’Europe et d’ailleurs !

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 16:27

CIMG3440.JPG

 

Comme à leurs habitudes, les jeunes communistes du Pas-de-Calais restent actifs pendant les vacances d'été. Ils étaient hier à Béthune pour tracter dans le quartier populaire du Mont Liébaut. Une après-midi riche en rencontres, discutions, soleil et possibles adhésions. Merci à la JC Bruay-Béthune de nous avons accueillie.

Partager cet article
Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 11:29

P1210951.JPG

 

 

 

Ce mardi, les communistes étaient devant l'entreprise Herta à Saint-Pol pour distribuer « travailleurs 62 », le journal de la fédération communiste en direction des entreprises, et inviter les travailleurs au meeting de Jean-Luc Mélenchon à Lille .

 

 

travailleurs-Bertrand-1-1.jpg

Partager cet article
Repost0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 17:24

Ce vendredi 16 mars, à 18H, un rassemblement aura lieu devant

la sous-préfecture de Lens à l'appel du MJCF, PCF, PRCF, SOS GAZA...
pour exiger la non ingérence étrangère en Syrie, non à toute guerre
impérialiste, la solidarité avec le peuple palestinien.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 14:49

426313_3360961983881_1264005214_3366692_1399519367_n.jpg

 

Par une belle matinée ensoleillée, ce jeudi 8 mars, quelques militants de la section PCF de Carvin accompagnés de quelques jeunes de la toute nouvelle section "Jeunesse Communiste" (JC) de Carvin ont sillonné les rues de la ville pour poser des panneaux d'affichage (presque) libre! Manuel Tourbez, secrétaire adjoint de la section PCF et conseiller municipal, en explique les raisons. "Depuis 2006, Ph. Kemel a fait retirer les colonnes d'affichage libre situées à plusieurs endroits de la ville pour de soi-disant raisons de sécurité. Depuis, il n'y a plus de panneaux d'affichage libre pour les partis politiques et les associations locales. Seul moyen d'être visible : utiliser les supports de communication municipaux et donc dépendre du bon vouloir du Maire et de son cabinet... Nous avons réclamé à plusieurs reprises, à l'occasion du Conseil Municipal, cette exigence, rappelant que la loi oblige les Maires à mettre de tels espaces à disposition des habitants. La réponse apportée par M. Kemel a toujours été la même : une étude est en cours ! Résultat : plus aucun panneau depuis 2006. Le Maire est donc hors-la-loi !"

 

08032012256.jpg


Les militants ont donc accroché où ils pouvaient deux types de panneaux à 11 endroits différents de la ville. L'un appelant à se mobiliser en vue du grand meeting de Jean-Luc Mélenchon à Lille le 27 mars, l'autre reprenant l'extrait du code de l'environnement relatif aux obligations du maire en matière d'affichage libre.

 

08032012263.jpg


Pour les jeunes de la JC, cette action marque la première initiative depuis la constitution de leur groupe. Jérémie Szymanek, membre de la première heure, apporte son témoignage. "Nous venons de créer la JC sur Carvin et nous ne disposons pas de panneaux d'affichage dans la ville pour notre activité et la communication autour des événements culturels et festifs. Ce n'est pas normal! Nous avons donc proposé à la section PCF de se joindre à nous pour une opération coup de poing afin d'éxiger la mise en place de ces panneaux sur notre ville. En plus c'est pour nous l'occasion de faire connaitre l'existence de notre nouvelle association sur Carvin auprès des jeunes de la ville."

 

08032012254.jpg

 

Lundi, les jeunes ont donc profité des vacances scolaires pour préparer les panneaux à l'aide de matériel de récupération.

 

En pleine campagne pour la Présidentielle et les Législatives, le manque d'espaces d'affichage libre se fait beaucoup ressentir. Mais ce n'est pas tout ! Les associations locales ont besoin de pouvoir s'exprimer pour faire connaitre leur activité et leurs événements.

 

08032012259.jpg

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 14:44

 

 

- La section Béthune-Bruay du mouvement des Jeunes communistes français a organisé un meeting sur la voie publique en forme de présentation de voeux.


« 2012, une année placée sous le signe des luttes à mener ». Voilà comment Simon Poudroux, secrétaire de la fédération communiste du Pas-de-Calais, perçoit l'année qui démarre.
Dans un discours sur la place du beffroi samedi 14 janvier, il a fustigé la politique gouvernementale, accusée de servir les intérêts des banques, prenant pour cible la banque centrale européenne.
« Une autre politique est possible », annonce-t-il. 2012 est une année électorale qui permettra aux jeunes de se faire entendre au travers des urnes et du vote communiste.
Cette manifestation a été suivie par quelque passants qui se sont arrêtés pour écouter Simon Poudroux exposer sa version de la crise et des solutions à apporter. Ce discours de bonne année et d'invitation à la lutte s'est soldé par le chant l'Internationale.
Pour finir cette manifestation, les jeunes communistes ont distribué des tracts aux passants venus profiter des soldes sur la Grand-Place et dans la rue d'Arras.
Dans ces prospectus accusant l'État, entre autres, de mener « une politique partisane au profit des entreprises capitalistes, au détriment des employés  », les jeunes communistes revendiquent la gratuité des manuels scolaires pour les lycéens. Ils militent aussi contre la suppression des postes d'enseignants dans l'Académie. Cette séance de tractage s'est accompagnée d'un dialogue avec les Béthunois.

C. F.

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 12:17
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 12:13

 

Vendredi  soir, l'équipe de collage de la JC de Pernes a collé les affiches sur les différents panneaux d'expression libre du secteur.

 

Ces nouvelles affiches éditées par la Fédération communiste du Pas-de-Calais appellent à désarmer les rapaces de la finance et à manifester à Lens, samedi 26 novembre contre l'austérité, (Le départ de la manifestation est fixé à 10h, place du Cantin.)mais également les nombreuses affiches du mjcf.

Non, ce n'est pas au peuple, ni à sa jeunesse de payer la crise et de subir les politiques de rigueur que les capitalistes veulent nous imposer, avec la complicité de Sarkozy et de sa clique, mais aussi d'une partie du PS acquise aux idées de la droite en matière d'orthodoxie monétariste et de politique de rigueur. Il est clair que les travailleurs français n'ont pas grand chose à attendre de François Hollande...

La bataille présidentielle qui se joue sera une bataille idéologique et une bataille des consciences. Avec sa manifestation contre l'austérité, le PCF et le MJCF est bien décidé à mener la bataille idéologique , nos militants distribueront le tract édité pour l'occasion aux sorties des usines, dans les quartiers et devant les lycées.

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 02:50
 Pierre Laurent: «Le coeur de l'affrontement politique est social va porter sur la crise».
la voix du nord :
Pierre Laurent: «Le coeur de l'affrontement politique est social va porter sur la crise».
|  POLITIQUE |

Après Evin en décembre, c'est la troisième fois en moins d'un an que Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste visite le bassin minier ... Dans une Agora de Drocourt pleine comme un oeuf jeudi soir il participait à l'assemblée de la Fédération départementale.

 

Les élections approchant, le temps est venu de mobiliser les camarades. « Ce n'est pas simple de se mettre en mouvement » reconnaît Hervé Poly, secrétaire départemental, surtout lorsque le candidat désigné à la présidentielle, Jean-Luc Mélanchon, n'est pas celui qui a été localement préféré (André Chassaigne). Pierre Laurent a donc justifié le choix du Front de gauche. « Il ne fallait pas seulement offrir la perspective d'un vote de résistance mais il fallait aussi une perspective d'union et de rassemblement. »Mais au-delà des hommes, c'est sur le terrain des idées que les communistes veulent se faire entendre et convaincre. Surtout dans un contexte de crise économique aiguë. Pierre Laurent pointe « la responsabilité du capitalisme mondialisé... On nous dit "c'est la crise de la dette", c'est un mensonge. L'origine de la crise, c'est que pendant vingt ans, la croissance du capitalisme a été construite sur une accumulation gigantesque contre le travail. » Les réponses des États ne le convainquent pas. « Ils veulent renflouer les banques pour permettre d'éponger les dettes et faire repartir la machine sur les mêmes bases. C'est une folie. »

Reconquête

« Le coeur de l'affrontement politique est social va porter sur la crise et quelles solutions y apporter, annonce Pierre Laurent. Il y a un enjeu démocratique, celui de reconquérir le pouvoir sur nos vies contre les banquiers, les intérêts égoïstes. » Quelles solutions ? Nationaliser les grandes banques pour contrôler la politique du crédit, changer le statut de la banque centrale européenne et mobiliser tous azimuts en créant des « lieux d'assemblées citoyennes ». Le secrétaire national perçoit ce désir de débat à travers le succès du programme du Front de gauche, vendu à près de 200 000 exemplaires et se félicite du retour des fêtes du parti (celle de la fédération 62 sera d'ailleurs de retour en 2013). « On est des combattants du bonheur et le bonheur c'est aussi tout de suite. » Cette bataille se mènera localement. Une manifestation aura lieu le 26 novembre à Lens sur le thème « Ce n'est pas au peuple de payer la crise. » Pour les législatives, sur les 11 circonscriptions où le PC sera en lice dans le Pas-de-Calais, celles de Lens et Calais sont jugées « intéressantes ». D'autres enjeux se dessinent et Hervé Poly dévoile déjà les enjeux des municipales de 2014 : « Préserver et aller à la reconquête de nos villes. » Le PC ambitionne de retrouver son rang de parti des classes populaires contesté localement dans les urnes par le Front national : « Il faut faire en sorte qu'aucun élu FN ne soit élu comme député ni comme maire. » •

 

PCF 62

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher