Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 11:06

424957_183094635161685_1160623416_n-1-.jpg

Cher«e»s Camarades, Cher«e»s ami«e»s,


Les années de captivité sont par nature très longues et dures à supporter, alors que dire quand on s’approche de la fin de la troisième décennie derrière ces abominables murs ! Certainement, on peut affirmer sans détour que « LA LUTTE CONTINUE…». Bien entendu camarades, après toutes ces longues années de captivité, vous savoir toujours là à mes côtés dans la pluralité de votre engagement, me remplit de force et de détermination.

Force est de constater, Camarades, que votre mobilisation solidaire n’a jamais faibli tout au long de ces années. Elle s’est affirmée à maintes reprises comme arme absolument indispensable face à l’enfermement et contre toute forme de capitulation et de reniement. Sur le terrain des luttes en cours, cette mobilisation solidaire a fini par s’imposer, Camarades, à travers les diverses initiatives, tout particulièrement au Liban ; en dépit de la complexité de la situation là-bas, elle touche désormais une partie non négligeable des protagonistes de la lutte et des forces vives du pays.

Camarades, comme vous le savez, en dépit de ces 28 années de captivité, le parquet a interjeté appel de la décision du tribunal d’application des peines. Neuf années après Perben, Madame Taubira, garde des sceaux, laisse peu de place pour la nuance quand il s’agit des prétentions de l’Oncle Sam.

Elle a réagi de la même façon que Perben. C’est vraiment triste de se trouver aussi docile que Perben… Quand il s’agit des desiderata du Département d'État, on s’embarrasse apparemment assez peu du bavardage concernant l’indépendance de ladite justice bourgeoise…

On aurait pu s’attendre à une autre attitude plus digne…neuf années après Perben ; mais hélas, les faits sont là, têtus comme d’habitude…

Dans quelques jours Camarades, on verra la décision de la cour d’appel de Paris quant à cet appel du Parquet.

Comme vous voyez Camarades, la crise globale du système ne cesse de s’approfondir et la situation des masses populaires ne cesse à son tour d’empirer aussi bien ici, dans les centres impérialistes que là-bas, chez nous, dans les périphéries du système… Précarisation, chômage et guerres s’offrent au quotidien comme banales réalités et unique horizon. Les tenants du système mondialisé à son stade avancé, ne cherchent même plus à cacher ou camoufler…

Cette situation ne peut dorénavant que susciter la mobilisation et la combativité des masses populaires et attiser toujours plus, révoltes et protestations à l’échelle planétaire…

Camarades, de l’autre côté de la Méditerranée, les régimes bourgeois en place vacillent et commencent à s’écrouler les uns après les autres. Bien entendu, le changement prendra du temps et puis certainement, il y aura des soubresauts ici et là. Seulement la direction du vent est déjà bien tracée.

Camarades, ce qui se passe ces jours-ci en Égypte est très éclairant quant à la disponibilité des masses populaires face à l’arrogance des tenants du pouvoir… Les prochains jours, les prochaines semaines prouveront que « Oum El Dounya » est en phase de prendre son destin en main… Le chemin à parcourir est encore long, mais toutes les prémisses de la longue marche sont déjà en vue…Toute notre solidarité va au mouvement de l’opposition égyptienne.

Certainement Camarades, c’est toujours en assumant la solidarité avec les luttes des masses populaires que l’on apporte la solidarité la plus significative aux prisonniers révolutionnaires.


À bas l’impérialisme et ses chiens de garde sionistes et leurs complices réactionnaires arabes !

Honneur aux martyrs et aux peuples en luttes !

Ensemble camarades nous vaincrons et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons.

À vous tous, Camarades, mes plus chaleureuses salutations révolutionnaires.


Votre Camarade, Georges Ibrahim Abdallah

Vendredi 14 décembre 2012

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 13:13

533698_376632845755085_70449413_a.jpg

 

 

M. Jean-Jacques Candelier interroge Mme la ministre de la Justice sur le maintien en détention de Georges Ibrahim Abdallah.

 

Incarcéré depuis 28 ans pour la mise hors d’état de nuire en 1982 d’un agent de la CIA et d’un autre du Mossad, il est le plus ancien prisonnier politique détenu en France.

 

A l’époque au sein des Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL), ce militant libanais de la cause palestinienne se battait pour l’indépendance de son pays occupé par les puissances occidentales et par Israël.

 

Condamné à perpétuité, sans qu’aucune preuve n’ait jamais été apportée de sa culpabilité, Georges Ibrahim Abdallah est libérable depuis 1999.

 

En 2003, la cour d’appel de Pau décidait de sa mise en liberté. Quelques heures plus tard, le ministre Dominique Perben faisait appel de cette décision. Il semble, selon son avocat que l’Etat français et sa Justice fassent depuis l’objet de pressions des Etats-Unis, partie civile dans cette affaire, afin que Georges Ibrahim Abdallah reste en prison.

 

Or, rien ne justifie aux yeux de la loi le prolongement de l’enfermement de Georges Ibrahim Abdallah au comportement irréprochable, comme le souligne volontiers la directrice du centre pénitentiaire de Lannemezan où il est incarcéré, d’autant que le Liban s’est dit prêt à l’accueillir.

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 14:09
G-I- Abdallah 28 ans c a suffit-fefbf
Appel à l’intensification de la mobilisation
pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah
Ce jour, 21 novembre, le Tribunal d’Application des Peines s’est prononcé en faveur de la libération de Georges Ibrahim Abdallah emprisonné depuis 28 ans dans nos prisons.
Malgré cette décision positive, Georges reste en prison puisque quelques minutes plus tard, le Parquet a fait appel, certainement suite à de nouvelles pressions des autorités étasuniennes et israéliennes, mais aussi en rapport avec la situation explosive du Proche-Orient.
Ainsi les gouvernements français, qu'ils soient de droite ou de gauche, continuent à accepter cette situation d’enfermement de notre camarade, mais aussi à répondre à la demande Etasunienne, toujours partie civile dans cette procédure, et Israélienne, de ne pas libérer le prisonnier politique libanais Georges Abdallah.
Quoi qu’il en soit, avec l’ensemble des camarades des comités et collectifs de soutien à Georges Ibrahim Abdallah en France et partout dans le monde, le combat pour sa libération doit continuer afin de mettre une pression supplémentaire sur le gouvernement français qui possède la clé pour sa sortie.
Rebreuve-Ranchicourt, le 21 novembre 2012
Le comité " Libérez-Les !"
Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 09:44

Lille2-1-.jpg

 

Cher-e-s camarades, cher-e-s ami-e-s,

A l’aube de cette 29e année de captivité, votre mobilisation solidaire me va droit au cœur.

Elle m’apporte beaucoup de chaleur et me remplit de force. Certainement, tant que l’on est derrière ces abominables murs, la solidarité demeure l’arme indispensable. Bien entendu, il faut aussi beaucoup de force et de détermination pour rester debout tout au long des décennies. Encore faut-il ne pas perdre de vue que force et détermination sont toujours fonction du rapport global aux mouvements de lutte des masses populaires et de leurs avant-gardes réellement existantes.

C’est justement en cela, Camarades, que vos diverses initiatives solidaires prennent leur plein sens, dans la mesure où elles s’inscrivent dans la mobilisation globale contre la répression et la régression généralisée, et contre les diverses manifestations de la barbarie du Capital.

Comme vous voyez, Camarades, la crise globale du système ne cesse de s’approfondir et la situation des masses populaires ne cesse à son tour d’empirer, aussi bien ici dans les centres impérialistes, que là-bas chez nous dans les périphéries du système. Précarisation, chômage et guerres s’offrent au quotidien comme banale réalité et unique horizon. Elles ne peuvent désormais que susciter la mobilisation et la combativité des masses populaires et attiser toujours plus révoltes et protestations à l’échelle planétaire.

Vous savoir, Camarades, rassemblés aujourd’hui dans ces quartiers populaires de Lille, juste au moment où les masses populaires palestiniennes font face à la barbarie soldatesque sioniste, me réconforte dans la conviction qu’ensemble nous vaincrons, et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons.

Camarades, de l’autre coté de la Méditerranée, les régimes bourgeois en place vacillent et commencent à s’écrouler les uns après les autres. Bien entendu le changement prendra du temps et puis certainement, il y aura des soubresauts ici et là.

Seulement, la direction du vent est déjà bien tracée.

Ce qui se passe aujourd’hui en Palestine, Camarades, ne peut pas nous laisser indifférents. Depuis plus d’une soixantaine d’années, et avec quel héroïsme et quelle obstination les masses palestiniennes et leurs avant-gardes combattantes font face à l’une des dernières entités de colonisation de peuplement.

Certainement, Camarades, c’est toujours en assumant la solidarité avec les masses populaires que l’on apporte la solidarité la plus significative aux prisonniers révolutionnaires.

A bas l’impérialisme et ses chiens de garde sionistes et leurs complices réactionnaires arabes !

Honneur aux martyrs et aux peuples en lutte !

Ensemble Camarades nous vaincrons et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons !

A vous, Camarades du collectif « Bassin minier » et du collectif « Solidarité Georges Lille, et à travers vous, à tous les camarades et amis ici présents, mes plus chaleureuses salutations révolutionnaires.

Votre Camarade Georges Abdallah.  

17 novembre 2012  

 

source : link                                                                              

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 13:30
615246_10151254849393482_1983394122_o.jpg
Manifestation pour Georges le dimanche
18 Novembre à 11h métro Wazemmes Lille.
Manifestation unitaire à l’appel de : Comité Solidarité Georges Lille, PCF, NPA, MRAP, Coordination Communiste 59/62, AFPS 59/62, URCF - Nord,  Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires 59-62, Génération Palestine, Des militants CGT 59/62,   Comité Libérez les de soutien aux prisonniers et réfugiés politiques 59/62, UJFP, Capjpo-europalestine, Comité Solidarité Basque Lille,  Collectif « Bassin minier » de soutien à Georges Ibrahim Abdallah, JC Pas-de-Calais, JC Lille...
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 13:09

 


664856_10151254841573482_323852003_o.jpg

 

Ce samedi 10 novembre 2012, à l’initiative du Peuple des Corons, comité « Bassin minier » de soutien à Georges Ibrahim Abdallah (1), le beffroi d’Arras (Pas-de-Calais) a été pacifiquement occupé, une heure durant, par des partisans de la libération immédiate de Georges Ibrahim Abdallah. Une intervention en forme de pied-de-nez à la bourgeoisie qui, au Moyen-Âge, avait fait de cet édifice le symbole de son émancipation du carcan féodal. Et qui aujourd’hui se laisse aller à se soumettre aux pressions des Etats-Unis et d’Israël dont les pressions manifestes, depuis 28 ans, visent à empêcher la remise en liberté du plus ancien prisonnier politique de l’Hexagone. A se corrompre ainsi, la « Justice » bourgeoisie se fait la « putain de l’Amérique », comme le soulignait avec justesse Jacques Verges, l’avocat de ce militant communiste et anti-impérialiste incarcéré à Lannemezan dans les Pyrénées. Dans la ville qui a vu naître l’Incorruptible Maximilien Robespierre, le message affiché du haut du beffroi et les slogans criés à l’heure du marché hebdomadaire, n’en avaient que plus de sens...

 

(1) Des militants de Solidarité Georges Lille, du Comité Solidarité Basque (Lille), du comité « Libérez-les ! » (59 – 62), de la Fédération régionale CGT de l’Agro-alimentaire et de la Jeunesse communiste du Pas-de-Calais se sont joints à cette initiative.

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 22:16

299407_508751635802003_1307826793_n.jpg

 

Ce lundi 22 octobre 2012, la veille de l’examen par le Tribunal d’application des peines de sa 8e demande de libération conditionnelle, le collectif « Bassin minier » de soutien à Georges Ibrahim Abdallah impulsait un rassemblement sur le parvis du Tribunal de Grande instance de Béthune. En ce jour de marché, l’occasion lui était offerte de sensibiliser l’opinion publique à ce scandale mondial que constitue l’incarcération de Georges Ibrahim Abdallah dont la situation fait l’objet d’une chape de plomb médiatique... Le « soldat oublié » de la presse nationale entamera ce mercredi sa 29e année de détention à Lannemezan dans les Pyrénées ! Il compte désormais parmi les plus anciens prisonniers politiques du monde...
Le lieu n’était pas choisi au hasard, mais bien comme emblème d’une « Justice » française se couchant devant les injonctions du gouvernement des Etats-Unis qui fait pression afin que Georges Ibrahim Abdallah reste en prison alors qu’il est libérable depuis 1999. « La France se conduit dans cette affaire comme la putain de l’Amérique », affirmait son avocat Jacques Vergès lors de son passage à Calonne-Ricouart. Dans le courant du premier semestre 2012, cette ville du Bassin minier avait, comme Grenay, élevé Georges au rang de « citoyen d’honneur ».
La décision des juges sera mise en délibéré et « ne sera certainement pas rendue avant un mois », selon les proches du dossier.
Aussi « s’agit-il de faire monter la pression », commentait Jacques Taillieu, le secrétaire général de l’Union locale CGT du Bruaysis, à l’issue du rassemblement. Ces prochains jours, une nouvelle initiative de solidarité sera probablement mise sur pied à Lille, à l’initiative de Solidarité Georges de Lille et du comité « Libérez-les ! » (59 – 62).
Le collectif « Bassin minier » de soutien à Georges Ibrahim Abdallah appelle à poursuivre la mobilisation jusqu’au retour au Liban de ce militant communiste et anti-impérialiste.
Des

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 19:11

G-I-_Abdallah_28_ans_c_a_suffit-fefbf-copie-1.jpg

 

 

 

10 146èmejour de détention pour Georges Abdallah

Monsieur le Maire,

Nous souhaitons attirer votre attention sur une injustice que la République Française perpétue depuis bien trop longtemps.

En effet, depuis 1984, Georges Ibrahim Abdallah est détenu en France, soupçonné d’avoir participé à l’élimination de deux agents de l’impérialisme, alors qu’aucune preuve de sa culpabilité n’a jamais été apportée.

Suite à l’invasion de son pays natal, le Liban, par Israël, Georges Ibrahim Abdallah s’est battu dans les rangs des Forces armées révolutionnaires libanaises (FARL) pour résister comme l’ont fait, en d’autres temps et sous d’autres cieux, Jean Moulin, Raymond Aubrac ou Charles De Gaulle. Georges Ibrahim Abdallah est bien un résistant comme l’ont aussi été nos concitoyens du Bassin minier à l’instar d’Emilienne Mopty ou d’Henri Bodelot.

En 2003, le tribunal de Pau décidait de sa libération. C’est l’Etat français qui, sur les injonctions des Etats-Unis et d’Israël, faisait alors appel de cette décision de justice favorable. Aujourd’hui encore, les Etats-Unis font pression sur la France pour maintenir Georges Ibrahim Abdallah en détention.

Aux côtés du comité « libérez-les ! », du collectif « Solidarité Georges  » de Lille et de nombreux militants progressistes profondément choqués par cette injustice, nous luttons pour mettre fin à cette infamie. Aussi souhaitons-nous mobiliser les élus de la République française, dépositaires de la Souveraineté nationale que vous êtes, pour que justice soit enfin rendue à un homme qui, à 61 ans, n’a d’autre horizon que les barreaux d’une prison sur un territoire dit « de la liberté, de l’égalité et de la fraternité ».

Parmi les élus du Bassin minier, Christian Champiré, maire de Grenay, André Delcourt, maire de Calonne-Ricouart, ainsi que Serge Janquin, député de la 10ème circonscription, se sont inscrits dans cette dynamique de soutien à Georges Ibrahim Abdallah en le nommant « citoyen d’honneur » de leur commune ou en interpelant par écrit Christiane Taubira, ministre de la Justice, afin d’attirer l’attention sur le cas du plus ancien prisonnier politique de l’Hexagone.







Le 23 octobre prochain à Lannemezan où il est aujourd’hui incarcéré, le tribunal d’application des peines se prononcera sur sa 8e(!) demande de libération. Georges Ibrahim Abdallah est en effet libérable depuis 1999... Pour éviter qu’une fois de plus notre gouvernement s’oppose à une décision de libération, il nous paraît important que nos élus se manifestent dans le sens de la « justice » et donc en faveur de la libération de Georges Abdallah en train de pulvériser le triste record d’emprisonnement injustifié détenu par Nelson Mandela pour qui la France s’était pourtant mobilisée en force jusqu’à sa libération.

Comment peut-on encore aujourd’hui détenir un homme au simple motif qu’il s’est opposé à l’impérialisme et au massacre de ses concitoyens ? Au seul motif qu’il continue de manifester des convictions anti-impérialistes ?

Cette situation est intolérable et il est de notre devoir de se mobiliser, afin que le 23 octobre prochain, les juges se prononcent en toute logique pour sa libération immédiate et son retour auprès de ses proches.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, à l'assurance de nos respectueuses salutations.



André Mocci (Sains-en-Gohelle) - Astrid Hocine (Harnes) - Chantal Portaux (Diéval)

Frédéric Naveteur (Labuissière) - Georgette Tournel (Rebreuve-Ranchicourt)

Jacques Kmieciak (Diéval) - Jacques Taillieu (Bruay-la-Buissière) - Josette Szymczak (Sains-en-Gohelle)

Laetitia Hamel (Labuissière) - Michel Vuaillat (Sailly-Labourse)

Mostafa Amel (Hersin-Coupigny) - Olivier Thelliez (Houdain) - Pascal Humez (Liévin)

Pierre Blanquart (Béthune) - Rudy Ponchant (Annequin) - Simon Poudroux (Avion)

Stéphane Victor (Floringhem) - Sylvia Thelliez (Houdain) - Sylvie Way (Calonne-Ricouart)

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 12:25

 554564 313673162043648 100002028997671 692903 2096-copie-1

 

"Libérez Abdallah ! " Il est 14h 30 en ce samedi pluvieux. C’est la fête de la communauté de communes Artois Comm., à Hesdigneul-lès-Béthune. Le Peuple des Corons interpelle une cinquantaine d’élus de la République. Il leur demande, en leur qualité de dépositaires de la Souveraineté nationale, de prendre position sur l’insoutenable maintien en détention de Georges Ibrahim Abdallah... Nous sommes à deux semaines de l’examen de sa 8e demande de libération. Sébastien Bertinet, conseiller municipal à Calonne-Ricouart, se range spontanément derrière la banderole longue de 7 mètres aux côtés des membres de ce collectif de soutien du Bassin minier du Pas-de-Calais. Calonne la... Rouge reste fidèle à sa réputation. C’est au tour d’Alain Wacheux de saluer les manifestants. Le maire PS de Bruay-la-Buissière et président d’Artois Comm. sera le seul à le faire ! Serge Janquin est rattrapé. Il y a quatre mois que ce député PS a écrit à la ministre de la Justice au sujet du scandale mondial que constitue l’incarcération de Georges Ibrahim Abdallah. Pour toute réponse de Christiane Taubira : un silence... glauque. Le député PS promet d’intervenir de nouveau. Comme d’habitude, le « grand » quotidien régional d’informations brille par son absence. La Voix du Nord aura été le journal de la... Résistance. Résistant, communiste et anti-impérialiste, Georges Ibrahim Abdallah le demeure. Le combat pour sa libération doit être « la priorité des priorités militantes », envisage un camarade de « Solidarité Georges » de Lille, présent lui aussi. Les maires du Bassin minier vont être sollicités en ce sens... A l’ombre des terrils, la mobilisation se poursuit

Partager cet article
Repost0
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 17:27
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher