Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 14:35

DSCN4017.JPG

 

Edité à 5 000 exemplaires, le deuxième numéro de l’organe des Jeunesses communistes (JC) est enfin disponible, à la grande satisfaction de Stéphane Victor, le responsable des JC dans le Pas-de-Calais. Le résultat plutôt agréable de longues semaines de mobilisation militante. Ce mardi 19 novembre, Kalachnikov faisait même l’objet d’une distribution aux portes du lycée professionnel La Peupleraie à Sallaumines.

 

L’an dernier, lors de son lancement, le titre « avait fait parler », sourit Guillaume Sayon, son rédacteur en chef. La référence à la lutte armée ou peut-être à l’Union soviétique d’où était originaire l’inventeur de ce fusil d’assaut, n’aurait pas été du goût de tous. Peu importe pour les JC qui revendiquent haut et fort une « liberté de ton que ne peuvent pas toujours avoir nos aînés parfois tenus par des considérations électorales ou des accords de partis ». Cette nouvelle mouture se veut donc toujours aussi incisive, mordante, « mais moins idéologique ». Comme s’il s’était agi, dans la précédente édition, d’affirmer une identité « dont nous sommes fiers pour désormais coller au plus près des préoccupations de nos contemporains, des problèmes qu’ils rencontrent au quotidien », confesse Guillaume Sayon qui a veillé « à la cohérence d’ensemble des sujets traités et travaillé à corriger les articles. Une tâche que nous devrons assumer collectivement à l’avenir ».

 

Campagne pour la gratuité des transports et des manuels scolaires, chômage, expulsion de lycéens roms font ainsi l’objet de papiers produits par les cinq rédacteurs qui envisageraient volontiers désormais « une parution trimestrielle ».

 

 

Jacques KMIECIAK pour Liberté Hebdo

 

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Politique du MJCF62
commenter cet article
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 13:18

alleg.jpg« Je dois mon récit à tous ceux qui, chaque jour, meurent pour la liberté de leur pays »

 

Nous apprenons ce matin avec une immense tristesse le décès de notre ami et camarade Henri Alleg. Militant infatigable de l'anticolonialisme, il est connu pour avoir révelé la pratique de la torture par les paramilitaires pendant la guerre d'Algérie, avec son livre La Question.

 

Alors directeur de l'Alger républicain, journal progressiste algérien, il est arrêté peu après son ami Maurice Audin, encore aujourd'hui disparu. Emmené par les paras, Henri subit la torture, les interrogatoires, les humiliations, les menaces. Sans broncher, sans jamais répondre aux questions. Mais pas sans parler, sans témoigner : son livre La Question rend public la torture des forces françaises. Interdit en France, réédité et diffusé clandestinement, son ouvrage est parmi les premiers à dénoncer les pratiques de l'armée française. 150 000 exemplaires sont vendus sous le manteau en quelques semaines.

 

Henri n'a jamais cessé d'être un militant progressiste, communiste tout au long de sa vie. Il a fait la démonstration à travers ses combats contre le régime vichyste, contre la colonisation qu’il refusait les barrières que les puissants érigeaient entre les peuples. Militant du Parti communiste algérien, il luttait pour la libération de cette colonie aux côtés de ces Algériens que l’empire colonial français ne voyait que comme de vulgaires sujets soumis et méprisés. Avec l'association Agir contre le colonialisme aujourd'hui, il combattait sans cesse les situations coloniales qui persistent sur le globe avec au premier rang, la question palestinienne.

 

 

Témoin infatigable, il a parcouru la France pour témoigner, pour raconter son parcours, pour inviter son auditoire à être vigilant face à toute forme d'injustice, notamment le colonialisme. Il aimait à qualifier La Question de « lignes, hélas, encore actuelles ». Les multiples guerres que mènent les grandes puissances encore aujourd’hui en sont malheureusement l’illustration.

 

Sa présence à la fête de l'Humanité chaque année, sa disponibilité à échanger, avec les plus jeunes resteront des souvenirs forts pour des générations de militants du MJCF.

 

Les jeunes communistes apportent tout leur soutien à la famille et à l'entourage d'Henri Alleg dans ces moments douloureux.

 

Nous poursuivrons le combat de nos aînés, de nos amis, contre les injustices, contre le colonialisme, contre le racisme,  pour la paix.

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Politique du MJCF62
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 09:40

1045143_10151693764919507_1409081337_n.jpg

Communiqué de soutien aux salariés de KEOLIS – VOYAGES DOURLENS

 

 

            Suite au licenciement de notre camarade Damien CHABE de la compagnie de transport des Voyages Dourlens de Bruay-La-Buissière pour avoir formé une fraction CGT mais également pour avoir protesté contre les nombreux retards de paiements, un comité de soutien s’est formé et se regroupe tout les jours depuis deux semaines devant le dépôt de l’entreprise afin d’exiger sa réintégration.

 

Ce mouvement est soutenu par plus des deux tiers des salariés et une alerte sociale a été déposée afin d’entretenir des négociations avec la direction pour la réintégration de notre camarade Damien mais également pour exiger de meilleures conditions de travail.

 

Face à une direction muette, bornée et désireuse de liquider à petit feu les Voyages Dourlens, les jeunes communistes du Pas-de-Calais soutiennent activement les salariés dans leur mouvement et leurs revendications :

 

- Réintégration de Damien Chabé

- Respect de la convention collective

- Organisation du travail

- Sécurité au travail

- Mise en sécurité et en conformité du Parc de véhicules

- Respect des usagés, qualité de nos prestations

- Mise en place d’une procédure caisse

- Mise en place d’une procédure en cas d’agression du personnel roulant

- Plus de communication interne

 

Nous estimons que ce sont des revendications justes et raisonnables. Il est temps que la direction respecte ses salariés, qui ne demandent qu'à travailler dans de bonnes conditions.

 

La politique du groupe KEOLIS est significative d’un modèle économique destiné à exploiter les salariés afin d'engranger encore plus de profits.

 

A cela, nous proposons un réel service public du transport délivré de la loi de la finance et désireux d’offrir un service de qualité aux usagers (et non clients) ainsi que des conditions de travail décentes pour les salariés.

 

Pour le mouvement

Simon POUDROUX

Secrétaire fédéral


 

 

 

SOUTIEN SANS FAILLE AUX SALARIES DES VOYAGES DOURLENS !

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Politique du MJCF62
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 23:03
jean-christophe-lagarde_scalewidth_630.jpg
Aujourd'hui 4 militants du Mouvement Jeunes Communistes ont été violemment agressés dans un quartier de Bobigny alors qu'ils distribuaient des tracts invitant à une soirée de solidarité avec la Palestine.
Cette agression est extrêmement grave, d'autant plus qu'elle est le fait d'une personne bien connue dans le paysage politique local comme étant l'assistant parlementaire du député UDI Jean Christophe Lagarde. Cet individu, rejoint par une dizaine de personnes, a infligé des blessures particulièrement importantes à l'un des militants; L'étendue de celles ci est actuellement évaluée par les services médicaux.


Le PCF de Bobigny, le Mouvement Jeunes Communistes et l’'association DIDF condamnent fermement cette agression qui témoigne d'une atteinte grave à l'engagement politique, sincère et non intéressé.


Ce climat politique est détestable et dangereux car il contribue à banaliser la violence avec tous les dangers que de tels comportements engendrent. Nous appelons à ce que chacun tire les leçons de cette nouvelle agression.

 

Le PCF de Bobigny, le Mouvement Jeunes Communistes et l’association DIDF appelleront à un rassemblement de solidarité avec les 4 militants agressés. La date sera précisée ultérieurement.

À Bobigny, le 20 juin 2013

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Politique du MJCF62
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 16:03

thumbnailCA6W4YDR
C'est avec tristesse et colère que nous avons appris la mort de Clément MERIC, jeune antifasciste de 19 ans, hier dans les rues de Paris. Bien entendu, nos pensées vont en premier lieu à la famille et aux amis de Clément qui doivent à cette heure partager une peine immense.

Ce tragique événement est survenu suite à une altercation avec de jeunes militants d'extrême-droite qui l'ont battu à mort. Il est décédé après avoir été pris en charge suite à ses blessures.

On ne peut s'empêcher de lié ce drame au climat délétère que nous traversons depuis maintenant quelques semaines. Les mobilisations réactionnaires contre le mariage pour tous, la banalisation du discours frontiste et des postures du clan Le Pen, tout ceci nourrit la bête immonde et cimente les organisations et groupuscules fascistes ou fascisants.

A la mémoire du jeune Clément et pour manifester notre colère, des points de rassemblements sont prévus partout en France ce soir aux alentours de 18h30. Dans la région, une mobilisation est prévue à Lille et on parle aussi de rassemblements à Arras et Hénin-Beaumont.

Plus encore que ces rassemblements nécessaires, nous exigeons la dissolution de l'ensemble des mouvances d'extrême-droite de notre pays, incompatibles avec notre idéal démocratique et républicain. On ne peut décemment pas tolérer l'intolérance.

La fédération jeunes communistes du Pas-de-Calais.
Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Politique du MJCF62
commenter cet article
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 00:41

61-028

Vendredi 19 avril, reconnue par quelques réactionnaires, une camarade du Mouvement des Jeunes Communistes de la Vienne a été violemment prise à partie hier soir, pour avoir publiquement exprimé, il y a peu, ses craintes quant au caractère de plus en plus ouvertement homophobe de la "manif pour tous", et au climat de haine que ce mouvement continue de promouvoir ces derniers temps. Les déclarations des différentes personnalités se réclamant de « la droite républicaine » appelant « au sang » à la « guerre civile » ou dénonçant un texte qui va « assassiner des enfants » sont la source des agressions de plus en plus fréquentes à l'encontre des militants progressistes et des homosexuels.

Nous nous joignons à toutes les personnes et associations luttant contre la haine et l'homophobie ainsi qu'à toutes la victimes d'agressions de ce type. Nous, Mouvement des Jeunes Communistes de la Vienne et Union des Étudiants Communistes de Poitiers dénonçons et condamnons fermement ces agissements, qui sont une illustration claire de la dérive dangereuse prise par ce mouvement, avec les surenchères récentes de la droite et l'extrême-droite. Alors qu'ils se targuent de "défendre" la République, ils la mettent à mal avec leur violence, ne fait que montrer leur vision plus que réductrice de la liberté d'expression, qu'ils utilisent avant toute chose comme prétexte fallacieux pour répandre leurs idées haineuses et violentes.

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Politique du MJCF62
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 23:14

Le Docteur Loïc Pen, chef du Service des urgences des hôpitaux de Creil et Senlis, est menacé de suspension parce qu’il se bat pour les conditions de travail des personnels et pour la qualité des soins aux patients !

 558076_496953143673050_1142436857_n.jpg

La Directrice de l’Hôpital a demandé la suspension du chef de service des urgences de Creil et Senlis.

Quel est son « crime » officiellement ?

Le planning des médecins des urgences s’arrête le 10 avril et il n’y aurait donc aucun médecin aux urgences jusqu’au 30 avril : il est coupable de « rupture de la permanence des soins ».

Pourquoi cette situation ? En novembre 2012, pour des raisons d’ « économies budgétaires », la Directrice a décidé que désormais les médecins ne seraient payés en heures supplémentaires qu’à partir de 48 h par semaine ! En clair, une fois accomplie leur obligation de service de 40 h par semaine, ils devraient travailler 8 heures gratuitement !

C’est travailler plus pour gagner que dalle : « le changement c’est maintenant ! »

Les médecins des urgences ont donc refusé de travailler gratuitement et demandé à se limiter aux obligations de service de 40 h. Or, ils auront tous réalisé leurs obligations de service quadrimestrielles à la date du 9 avril. 

Le chef de service ne peut donc faire le planning sans médecin !

 

Pourtant, malgré les demandes officielles de réunion avec la Direction et l’Agence Régionale de Santé, aucune réponse n’a été apportée au problème. Et la Direction demande aujourd’hui la suspension de Loïc Pen, chef de service. Ca s’appelle casser le thermomètre pour ne pas voir la fièvre !

 

Que lui reproche-t-on en réalité ?

  • Avoir soutenu les médecins dans leurs revendications et refusé d’obéir à une direction autoritaire. 
  • Avoir soutenu le personnel paramédical publiquement dans leur lutte contre la suppression de 5 jours de RTT et pour l’amélioration des conditions de travail et d’accueil des patients

 

C’est la politique austéritaire menée contre les services publics et l’hôpital qui conduit à ces graves dérives.

En privant l’hôpital public de moyens, c’est le patient que l’on met en danger.

Pourtant, « si l’hôpital était une banque ils l’auraient déjà sauvé. »

 

http://oise.pcf.fr

 

la pétition : http://www.petitions24.net/je_soutiens_le_docteur_loic_pen

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Politique du MJCF62
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 15:42

ArticleAvenirArtoisBethuneJC.jpgLe communisme n’est pas mort dans l’arrondissement de Béthune. La meilleure preuve est encore l’existence, depuis deux ans, d’une section des jeunesses communistes.

 

A sa tête, le Béthunois Pierre Blanquart. Entré dans ce mouvement, comme ses camarades, il y a près de deux ans, il émet le souhait de travailler sur un projet pour les prochaines municipales. « Nous sommes une quinzaine de membres dans notre section », affirme-t-il. Ce qui les a motivés à rejoindre le PCF, « la volonté d’un meilleur partage des richesses et la possibilité d’une réelle égalité des chances ».

 

« On ne signera pas de chèque en blanc »

 

Si les élections municipales semblent encore un peu lointaines, l’échéance est déjà dans la tête des jeunes communistes. « Il y aura de la place pour eux pour cette élection », assure Henri Tobo, figure emblématique du communisme dans la cité du Buridan.

S’ils sont jeunes, ils n’en ont pas moins des revendications, mais aussi des propositions pour une future gouvernance. « Certes, ce que montre le gouvernement socialiste ne nous satisfait pas, mais cela ne veut pas dire qu’au niveau local on ne pourra pas faire d’alliance avec les socialistes, explique Simon Poudroux, secrétaire départemental des jeunes-communistes. Tout dépendra du projet. » De là à voir les communistes rejoindre Stéphane Saint-André lors des municipales e 2014, il y a encore du chemin à parcourir. « On ne peut pas dire que Stéphane Saint-André se démarque vraiment des actions du gouvernement… » Et de poursuivre : « jouer un rôle aux municipales ne veut pas dire signer un chèque en blanc. On ne sera pas là pour faire de la figuration. » Plus de logement sociaux, le gel des suppressions de postes dans l’éducation nationale, un certain scepticisme sur les contrats d’avenir. Les jeunes communistes espèrent faire changer les choses. « Nous allons multiplier les actions sur le territoire, notamment en organisant des opérations de tractage ou encore en appelant à la manifestation si la situation n’évolue pas à Blaringhem. » Et si une nouvelle réforme des retraites se prépare, ils interpelleront les députés de Béthune et Bruay pour les appeler à manifester comme en 2010… sauf que maintenant ils sont dans la majorité.

M.V

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Politique du MJCF62
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 20:54

Frederic-Naveteur-1.jpgIl se dit « héréditairement enraciné dans le PCF ». « J’ai toujours voté communiste quand la possibilité m’en était offerte », commente Frédéric Naveteur qui portera les couleurs de la section de Bruay-la-Buissière à la conférence fédérale du Pas-de-Calais. Certes, il a bien milité à « la Jeunesse communiste quelques mois à l’âge de 15 ou 16 ans, mais c’était sans conviction, j’y avais été poussé par mes parents, tous deux communistes. A l’époque, je préférais courir la gueuze ! » s’esclaffe cet informaticien de 47 ans, originaire de la métropole lilloise. Au printemps dernier, il se décide toutefois à franchir le pas de l’adhésion. Le charisme de Mélenchon, le « programme du Front de Gauche qui me convenait bien », le meeting-monstre de la Bastille en mars, la campagne particulièrement « dynamique » menée par le communiste Thomas Boulard dans la 10e circonscription du Pas-de-Calais et aussi « l’envie de bouger pour mettre Sarkozy dehors » l’incitent à s’impliquer davantage. Une façon aussi « de reprendre, à ma façon, le drapeau tendu par mon père Jean-Claude, un temps maire d’Avesnes-lez-Aubert dans le Cambrésis, qui se retirait progressivement de la politique ».

 

Le PCF ? « L’outil de la révolution citoyenne »


Désormais, Frédéric appréhende le PCF comme « l’outil de la révolution citoyenne. Peut-être suis-je un doux rêveur ? Un utopiste ? Mais je ne crois pas en la violence comme moyen de changer la société. Mais attention, si je ne suis pas du genre à donner le premier coup, pas question pour autant de tendre la joue pour se faire battre ». Actif sur les terrains des luttes sociales et de la solidarité internationaliste, Frédéric aimerait voir « dès maintenant le Front de Gauche travailler à l’avènement d’une assemblée constituante en vue de la VIe République. Quatre millions de citoyens ont voté pour Mélenchon à la Présidentielle, ça a du poids. Alors pourquoi ne pas s’y mettre sans attendre en s’ouvrant à tous ? Ce serait aussi une façon d’intéresser la population à la chose politique. L’énergie que nous déployons à l’organisation de notre congrès, ne pourrions-nous pas la mobiliser plus tard dans cette perspective ? ». Ce week-end à Avion, Frédéric participera à sa première conférence fédérale « pour apprendre et débattre ». Il aura une pensée émue pour les combattants soviétiques de la bataille de Stalingrad dont on célèbrera le 70e anniversaire. « J’en ai plein le dos d’entendre dire que les Américains nous ont libérés et qu’on passe ainsi sous silence le sacrifice de 22 millions de Soviétiques. Stalingrad fait partie de notre histoire. Ne l’occultons pas ! » insiste-t-il. Comme quoi on peut se montrer attaché à la modernité de son parti, sans renier son passé...

 

 

Jacques KMIECIAK

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Politique du MJCF62
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 12:33

543963_4937150947620_764729748_n.jpgLe samedi 15 décembre, devant la mairie de Liévin, des communistes jeunes et moins jeunes, leurs amis et collègues des jeunes verts du bassin minier, attroupés sur les marches avec drapeaux, badges, et beaucoup de bonne humeur.  Les caméras de France 3, la presse locale et régionale … Le mariage du rouge et du vert, pas si courant ces derniers temps pour semble t-il servir une cause commune. Sans doute pas le nucléaire, sujet sur lequel les divergences sont trop importantes ni même la théorie de la décroissance chère à une branche spécifique du mouvement écologiste. Le rassemblement est ailleurs. Il est d'ailleurs vrai pour de nombreux sujets. C'est le cas de la bataille des droits pour tous et en particulier du mariage pour tous-tes.

 

C'est donc pour mener une action commune autour du projet de loi programmé pour la rentrée 2013 au parlement, que les JC du Pas-de-Calais et les jeunes verts du bassin minier se sont retrouvés ce samedi après-midi. Autour de l'adjoint liévinois Daniel Ludwikowski qui avait revêtu son écharpe tricolore pour l'occasion, deux couples de militants issus des deux organisations ont accepté de se dire « oui » pour faire avancer les idées, et surtout pour faire taire les conservatismes religieux qui voient en l'union de deux êtres du même sexe, un péché mortel prenant le contre-pied de la sage morale théologique. L'occasion donc de rappeler que depuis plus d'un siècle en France, il y a la loi de la République et celle de l’Église et qu'on ne fait pas le mélange des genres. On ne demande à aucun responsable de culte de marier sous le toit de son ciel céleste, deux hommes ou deux femmes entre-eux ou elles. Ce projet permet simplement une reconnaissance aux yeux de la loi et de la société d'un certain nombre de droits pour les couples homosexuels. Tout le monde sentait bien que la simple dépénalisation n'était pas suffisante. Le progrès et la tolérance veulent que nous officialisions un statut juridique aux couples soit-disant différents.

 

C'est donc dans ce cadre que nous avons co-organisé ces unions militantes et faussement amoureuses. Un très bon moment pour nous, un éclairage médiatique important, et voilà une action simple qui permet de revendiquer avec grand bruit un droit légitime à tout point de vue.

 

Alors félicitations à nos jeunes faux mariés Simon et Stéphane, Ambroise et Corentin, qui continueront à se battre bec et ongles pour la reconnaissance du droit, pour le combat vigoureux face aux obscurantismes religieux, pour l'adoption de tous et la procréation médicalement assistée pour les couples lesbiens. Un autre combat …

 

Guillaume SAYON

 

537552_4926786128676_667059666_n-copie-1.jpg

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Politique du MJCF62
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher