Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 16:02

http://www.wfdy.org/17wfys/wp-content/themes/wfys_blank/images/Header.jpg

 

A la jeunesse et aux étudiants du monde pour le 17e Festival de la jeunesse et des étudiants, en Afrique du Sud
 

 
La jeunesse a toujours été une force vitale dans le développement des sociétés. Avec une créativité naturelle, une volonté de changement, de transformation, la jeunesse lutte pour la liberté, la paix et la transformation sociale, pour le droit à l’éducation, à l’emploi, à la démocratie et la paix, elle a toujours eu un rôle significatif dans la lutte générale pour un monde juste et de paix. Cela a été démontré par le passé, mais aussi aujourd’hui où les grandes manifestations d’étudiants, de jeunes travailleurs et des jeunes en général constituent une avant-garde de la résistance contre l’exploitation, le recul des droits, le pillage impérialiste des ressources, le racisme, la discrimination sexuelle, le colonialisme, le fascisme, les interventions militaires et la guerre, et pour la survie de l’être humain. Nous appelons la jeunesse à continuer ces luttes.
 
Dans les temps actuels où l’impérialisme domine le monde et dans le cadre de l’une des crises structurelles du système capitaliste les plus profondes, la situation des jeunes s’aggrave. Ceci est clairement démontré par l’accroissement du nombre de jeunes au chômage ou confrontés au travail précaire, alors que les profits des grands groupes économiques ne cessent d’augmenter. Le nombre de personnes en résistance augmente chaque jour, dans tous les pays où les jeunes et les gens sont victimes de l’impérialisme et résistent courageusement, autant que dans beaucoup de pays confrontés à des sanctions, des blocus et des occupations. Cette crise montre les limites historiques de ce système et le fait qu’il y a plus de potentiel pour lutter contre lui, et d’inverser la balance entre les différentes forces du monde. Nous appelons tous les jeunes à nous rejoindre dans notre lutte de résistance à l’exploitation des peuples et de l’environnement, et pour la réelle satisfaction des besoins humains.
 
Alors que les forces impérialistes accroissent la militarisation du monde, en implantant plus de bases militaires, par la compétition entre elles pour s’accaparer les marchés et les ressources naturelles, par l’augmentation de la puissance de feu des armées et de leur budget, le développement d’armes de haute technologie, et la dévastation de l’environnement et des ressources naturelles, prouvant le caractère “éco-prédateur” de l’impérialisme, la Terre est devenue un endroit plus dangereux à habiter pour la jeunesse. Parallèlement à l’autonomisation des structures impérialistes, come l’O.T.A.N., l’U.E., l’AFRICOM et d’autres, l’impérialisme est chaque jour plus agressif envers les organisations progressistes, démocratiques et communistes, ce qui exige que nous renforcions la lutte pour la paix. L’augmentation des offensives militaires et des provocations contre tous les gouvernements progressistes d’Amérique latine et des Caraïbes, la persécution des mouvements étudiants et de jeunesse en Colombie ainsi que des forces progressistes et anti-impérialistes dans les pays d’Europe de l’Est, la comparaison du communisme au nazisme, les attaques au Sahara occidental contre l’UJSARIO, les jeunes, et la population, les crimes contre la jeunesse et la population de Palestine par l’occupation sioniste israélienne soutenue par l’impérialisme, l’occupation de l’Irak et de l’Afghanistan, la continuation de l’occupation de Chypre, l’oppression des populations indigènes, et beaucoup d’autres exemples démontrent que la tentative de l’impérialisme de détruire les droits démocratiques n’est pas seulement un événement isolé dans un pays, mais est un des éléments clé de l’attaque et de la stratégie impérialiste.
 
La jeunesse a lutté, lutte et luttera pour une éducation publique, gratuite, démocratique et de qualité, pour le droit à l’emploi avec l’intégralité des droits des travailleurs, pour les droits démocratiques, pour le droit à un accès gratuit à la santé, le sport et la culture, pour la protection de l’environnement, pour la souveraineté populaire, une vie décente, d’amitié, de solidarité et de paix entre tous les peuples du monde. Il n’y a pas de campagne impérialiste, pas de manuel scolaire anti-scientifique, pas d’industrie de la culture, pas de sentiment nationaliste, de préjugés raciaux, de mouvements sécessionnistes promus par l’impérialisme, de conflits ethniques ou religieux soutenus par l’impérialisme qui puissent à jamais empêcher la lutte victorieuse des jeunes et de l’ensemble des travailleurs contre l’exploitation de l’homme par l’homme.
 
Le 17e Festival mondial de la jeunesse et des étudiants (F.M.J.E.) se tiendra, avec son riche passé d’expériences, en particulier l’expérience du 16e F.M.J.E., tenu à Caracas, au Venezuela en août 2005, dont le succès représente une grande responsabilité et un grand espoir pour le 17e F.M.J.E. qui se tiendra à Pretoria en Afrique du Sud en décembre 2010.
 
Le 17e F.M.J.E. en Afrique du Sud souligne le caractère anti-impérialiste des Festivals mondiaux de la jeunesse et des étudiants. La dure confrontation avec l’impérialisme était un des ciments du F.M.J.E., avec une importante contribution des pays progressistes et socialistes. La participation internationale massive de la jeunesse et des étudiants et les caractéristiques politico-culturelles sont des éléments que nous devons renforcer, ainsi que la solidarité avec la résistance sud-africaine à tout type d’intervention impérialiste, dans la construction d’un pays souverain, de paix, de justice sociale, multiculturel et plurinational, depuis que la courageuse lutte des Sud-Africains et de la jeunesse du pays a brisé les barreaux de l’apartheid.
 
En outre, organiser le 17e Festival sur le continent africain est un signe de soutien à la jeunesse africaine, qui se bat courageusement contre les nouvelles vagues de l’impérialisme, aussi bien contre son aspect militaire, comme l’implantation de bases militaires à travers tout le continent (en particulier le dangereux projet américain d’AFRICOM) et l’accroissement de sa présence militaire en Somalie. Mais aussi contre son expression politique et économique par la tentative de forcer tous les pays à se plier aux volontés impérialistes, punissant avec des sanctions tous ceux qui refusent d’accepter cette nouvelle sorte d’attaque néo-colonialiste contre leurs pays et leurs peuples.
 
Le Festival mondial de la jeunesse et des étudiants est organisé collectivement et représente les millions de jeunes qui luttent pour un futur de paix sans l’impérialisme et ses structures. Son processus démocratique, depuis les premier temps de la préparation jusqu’à la cérémonie de clôture est unique et doit être préservé et approfondi, afin d’être toujours mieux connecté avec les luttes quotidiennes concrètes de la jeunesse et des étudiants dans les pays du monde entier.
 
Nous appelons tous les jeunes et étudiants progressistes à se joindre à la lutte pour la paix et contre l’impérialisme, et à travailler activement dès aujourd’hui pour soutenir le 17e F.M.J.E. dans leur pays et à participer au Festival en Afrique du Sud.

 
Vaincre l’impérialisme, pour un monde de paix, de solidarité et de transformation sociale !
 
Travaillons pour la réussite du 17e Festival de la Jeunesse et des Etudiants, en Afrique du Sud. 

Partager cet article
Repost0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 14:11

   palestine.jpg

Le gouvernement israélien doit être traduit en justice devant un tribunal international! Ce matin la marine israélienne a attaqué la "Flotille Internationale pour la Paix", composée de six bateaux, qui transportaient plus de 10.000 tonnes d'aide humanitaire, matériel de papeterie, matériel médical et matériaux de construction ainsi que des centaines de militants pour la paix de plus de 40 pays. Cette attaque sur une flotte de ravitaillement humanitaire intervient après 4 ans de blocus total de la Bande de Gaza, et après que la majorité des infrastructures civiles, comme les hôpitaux, les écoles les usines de traitement de l'eau et les usines, aient été réduits en poussière par l'opération « plomb durcit » de décembre 2009.

 

L'assaut a été donné dans les eaux internationales et l'Etat Israélien fait état d'au moins 16 morts et 30 blessés. Cette attaque visant à s'opposer à la solidarité internationale pour contrer le blocus de Gaza n'est pas seulement un énième acte de barbarie contre le peuple palestinien mais une preuve supplémentaire du mépris d'Israël envers le droit international et la justice.

 

Le Mouvement Jeunes Communistes de France exprime sa solidarité et sa douleur aux familles et proches des victimes de cette attaque. Nous exprimons une fois de plus notre solidarité envers le peuple palestinien et nous soutenons son combat pour la liberté et la construction d'un état Palestinien viable. Chaque peuple de notre planète à le droit d'être libre sans être inquiété par le terrorisme d'état.

 

Nous condamnons par ailleurs le silence des puissances occidentales, en premier lieu des pays européens face aux crimes que perpétue l'Etat d' Israël. Ce silence en font des complices de ces barbaries. Nous exigeons que l'Union Européenne suspende toute relation avec Israël tant que ce gouvernement ne respectera pas le droit international et que les responsables ne seront pas traduits devant un tribunal. La France et L'Union européenne doivent cesser de se compromettre avec un état qui bafoue les valeurs fondamentales de l'humanité.

 

Pour notre part nous continuerons notre campagne pour que la souveraineté du peuple palestinien soit enfin respectée, pour que les prisonniers politiques soient relâchés.

 

Pour le droit à la terre et à la Paix,

La Justice doit être rendue!

Partager cet article
Repost0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 17:05

logo JC couleur

Chers camarades,

 

C'est un plaisir et un honneur d'être présent aujourd'hui à votre congrès. C'est d'autant plus important pour nous d'être ici que les peuples en Grèce et en Europe vivent actuellement une situation historique.

 

Le FMI et l'Union Européenne comptent aujourd'hui faire payer aux peuples et en premier lieu au peuple grec la crise systémique du capitalisme. En mettant sous tutelle la Grèce c'est l'ensemble des acquis sociaux des travailleurs qu'on essaye de remettre en cause. Aujourd'hui ici, demain en Espagne, au Portugal ou en France.

 

Mais c'est en même temps un moment historique car cette crise met à jour la finalité réelle de l'Union Européenne et des institutions internationales: celle de servir les intérêts de la grande bourgeoisie et des banques.

 

 Il n'a jamais été autant facile pour nous jeunes communistes de démontrer que le capitalisme est voué à l'échec et que les théories visant à le "moraliser" sont en réalité un mythe. Il n'y a pas, et nous le voyons aujourd'hui, de capitalisme à visage humain. Il est plus que jamais temps de réaffirmer comme vous le faite avec votre congrès et comme nous l'avons fait il y a quelques semaines avec le notre que: "le communisme est la jeunesse du monde" et la seule voie possible pour l'émancipation de l'Humanité toute entière.

 

C'est pour cela que nous tenons aujourd'hui à souligner le fait que vos luttes ici en Grèce sont aussi les notre et que nous devons ensemble construire une alternative au système capitaliste nous permettant de sortir de l'exploitation de l'homme par l'homme.

 

Compter sur l'entière solidarité du Mouvement Jeunes Communistes de France dans votre lutte contre les mesures d'austérité prises contre les travailleurs grecs.

Comptez sur nous dans la nécessité de conquérir de nouveaux droits pour les jeunes et les travailleurs en général.

Comptez enfin sur nous pour construire ensemble, dès aujourd'hui la société socialiste et communiste de demain.

 

Nous vous souhaitons toutes les victoires possibles l'issue de ce congrès.

 

 

Vive la solidarité entre les travailleurs !

 

Vive les jeunes communistes grecs !

Partager cet article
Repost0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 23:13

Pour la défense de Cuba

 

!cid 076332008@06042010-012E-cid_076332008-06042010-013C.jpg

 

SIGNEZ L'APPEL ICI


Initiative du réseau des Réseaux pour la Défense de l'Humanité, condamnant l'ingérence du Parlement Européen dans les affaires intérieures de Cuba.

Au sujet de la résolution du 11Mars prise par le Parlement Européen à propos de Cuba, nous, les intellectuels, universitaires, travailleurs sociaux, penseurs critiques et artistes du Réseau pour la Défense de l'Humanité, déclarons:

1. Nous partageons le souci manifesté par les parlementaires européens au sujet des prisonniers politiques. Comme eux, nous nous prononçons pour la libération immédiate et inconditionnelle de touts les prisonniers politiques, dans tous les pays du monde, y compris ceux de l'Union Européenne.

 

-cid_076332008-06042010-014A.jpg


2. Comme eux, nous sommes profondément tristes du décès du prisonnier de droit commun Orlando Zapata, mais nous n'admettons pas que sa mort, tout d'abord, "...durant à peu près 40 ans", selon le Parlement lui-même, soit utilisée à des fins politiques très éloignées et contraires à celles de la défense des droits de l'homme.

 

-cid_076332008-06042010-015F.jpg

3. Insister "...pour que les institutions européennes apportent un appui inconditionnel et soutiennent sans réserve le démarrage d'un processus pacifique de transition politique vers une démocratie pluripartite à Cuba" non seulement représente un acte d'ingérence que nous réprouvons en vertu de notre engagement à respecter le principe de non-intervention et d'auto-determination des peuples - défendu aussi par l'ONU - et qui est opposé à la colonisation, mais encore suppose un modèle unique de démocratie qui, à coup sûr, se montre chaque jour plus insuffisant et interrogeable. La recherche et l'approfondissement de la démocratie suppose, entre autres, d'aller au delà de ses principes formels et d'inventer de nouvelles formes de représentation, authentiques, qui ne sont pas forcément liées au pluripartisme. En effet, celui-ci, comme chacun sait, couvre souvent le fait que les décisions sur les grands problèmes du monde sont prises unilatéralement, au dessus du régimes des partis, par de petits groupes d'intérêt qui ont un immense pouvoir.

 

-cid_076332008-06042010-017B.jpg


4. Prétendre justifier une ingérence dans les affaires intérieures du peuple Cubain en manipulant médiatiquement le cas de Orlando Zapata - délinquant de droit commun et en aucune façon prisonnier politique - coîncide avec la politique contre-révolutionnaire en application en Amérique Latine destinée à arrêter ou déformer les processus de transformation libératrice en cours, et s'ajoute au blocus criminel auquel a été soumis le peuple Cubain pour le simple fait de ne pas obéir aux ordres et de défendre son droit à décider de son destin avec dignité et indépendance.

 

-cid_076332008-06042010-0174.jpg

5. Nous partageons la préoccupation affichée par les parlementaires au sujet du respect des droits de l'homme, mais nous l'étendons au monde dans sa globalité. De la même façon qu'ils sont préoccupés par le cas du délinquant décédé (aucun cas similaire en 40 ans), nous les invitons à exiger:
- la fin de l'occupation de Gaza et des hostilités envers le peuple Palestinien, qui ont provoqué non pas un, mais des milliers de morts;
- la fin de l'intervention en Irak et en Afghanistan qui sème la mort et la terreur sur les peuples et les villes; la fin des bombardements sur ceux-ci sous prétexte de défendre la démocratie;
- la fin de la double occupation de Haïti:
- la fermeture de la prison de Guantanamo et la restitution de son territoire à Cuba, à qui il appartient;
-, l'attribution des îles Malouines à l'Argentine;
- et, évidemment, la fin d'un blocus qui pourrait permettre de douter de la qualité morale de celui qui exige un traitement humain pour un délinquant, alors qui le dénie à un peuple entier.

Le harcèlement économique et médiatique auquel est soumis Cuba, et cela avant le décès du prisonnier de droit commun Orlando Zapata, constitue un attentat contre les droits humains et politiques d'un peuple qui a décidé de créer une voie différente.

Nous exigeons le respect du processus interne au peuple Cubain pour définir et exercer sa démocratie, et l'application des principes universels de non-ingérence établis par les Nations Unies.

Le Réseau pour la Défense de l’Humanité

 

-cid_076332008-06042010-0127.jpg

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 16:16





Cinq Cubains, Gerardo Hernandez Nordelo, Ramon Labanino Salazar, Antonio Guerrero Rodriguez, Fernando
Gonzales Llort et René Gonzalez Sehwerert purgent au État Unis, depuis presque 11 ans une peine injuste .
Leur crime est d’avoir informer les autorités cubaines des plans d’activités terroristes conçus au sud de la
Floride contre Cuba et le régime cubain, et c’est pour cela qu’ils ont été arrêtés en Septembre 1998.
Le procès s’est déroulé à Miami, ville de la Maffia d’origine cubaine installée et protégée par le propre
gouvernement des États-Unis. en janvier 2001, malgré le manque de preuves le Juge Joan Lenard a émis la sentence la plus injuste possible. René a été condamné à 15 ans de prison, Gérardo à deux condamnations à
perpétuité plus 18 ans, Fernandoà 19 ans de réclusion et Antonio à perpétuité plus 10 ans.
A l’heure actuelle se font entendre les protestations de centaines de Comités de Solidarité avec Cuba dans
plus de 100 pays et l’appel réitéré d’écrivains, d’artistes, de lycéens d’étudiants, de parlementaires du
monde entier .
La mobilisation mondiale en faveur de la libération des Cinq est aujourd’hui plus importante que jamais et
est l’un des combats des jeunes communistes.


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher