Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 15:27

jeunes.jpgLe 17 juillet à Grenay se tenait pour la première fois, le barbecue fédéral du mouvement des jeunes communistes du Pas-de-Calais. Au total, une cinquantaine de camarades ont répondu à l’invitation. L’association France-Cuba, le premier secrétaire de l'ambassade de Cuba en France, Ernesto REY PINO mais également l'association France-Palestine Solidarité et des membres du conseil national du mouvement des jeunes communistes de France étaient également présent.

Ce repas c'était l'occasion pour nous, jeunes communistes de marquer le début des vacances et de se retrouver entres camarades mais également le début d'un projet d'été qui vise à sillonner le littoral du département pour y mener différentes actions sur places.

Un deuxième repas est déjà en cours de réflexion pour l'été prochain, le projet reste à définir mais quelques pistes de réflexions ont déjà été énoncées comme une exposition sur le MJCF ou encore un thème sur les batailles internationales, concerts....

Nous vous invitons donc a nous rejoindre sur le bord des plages mais aussi à la fête de l'humanité en septembre.

 

le programme de la tournée des plages de la JC 62 !!

Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 15:47

811789201-1-.jpgQu'est ce qu'être communiste au XXIème siècle ? C'est la question que m'a posé une jeune militante de Lutte Ouvrière qui distribuait des tracts à l'entrée de mon université. C'est la question que se posent tous les jeunes militants communistes au moment de préparer la succession de Marie George Buffet à la tête du parti.

La question que se posent tous les jeunes militants

A l'heure de l'universalisation comme l'a observé et expliqué Marx en son temps (en déterminant son expansionnisme comme une de ses tendances vitales), à l'heure d'un dogme libéral décomplexé creusant un peu plus l'écart entre possédants et dépossédés, à l'heure où les doctrines les plus rétrogrades refont surface, quelle place doit prendre le Parti Communiste Français et comment doit il envisager sa reconstruction idéologique et politique ?

Cette question nous nous la posons tous et très vite le constat est sans appel : le PCF s'est embourbé dans des chemins risqués et qui ne mènent nulle part. La tentation du réformisme pèse lourd sur notre devenir et sur la perte de plusieurs milliers de militants déçus des orientations prises par le parti. En clair, nous faisons fausse route. La solution n'est pas d'apporter la caution d'un supplément d'âme à la gauche du renoncement et du compromis avec le capital, son allié par défaut lors des grandes campagnes électorales. Avoir des communistes sur sa liste c'est, du point de vue de la communication, montrer qu'on reste à gauche. Du point de vue de la communication...

Les enjeux qui s'ouvrent à nous doivent nous obliger à dépasser toute alliance électorale prônant le « tout sauf la droite » et notre « reconstruction » interne annoncée dès le futur congrès de 2010 devra être bien autre chose que le passage d'un flambeau usé vivant ses derniers instants entre un secrétaire général qui part et un autre qui arrive. La mondialisation, le matraquage des puissances de l'argent et des médias qui lui sont affidés, la montée des extrémismes qu'ils soient religieux, politiques ou autres, l'instabilité diplomatique et la loi des armes sont autant de dangers et de souffrances pour l'humanité que nous nous devons, communistes de France et d'ailleurs, de donner un souffle puissant au communisme à l'aube de ce XXIème siècle.

J'ai 20 ans et je suis communiste

J'ai 20 ans et je suis communiste. Je fais de l'émancipation humaine un combat du quotidien. Pourtant il m'arrive de perdre espoir et de sombrer sous le poids d'une pseudo fatalité humaine (avec laquelle jouent bien volontiers les libéraux) dans la spirale du renoncement. J'appartiens à la jeunesse, à la génération des possibles, à la fougue, à la créativité, aux rêves et à l'espoir. Pourtant, bien souvent, j'ai le sentiment que ma génération n'a plus de rêves, quelle perd espoir si tant est qu'elle ait déjà espérée.

Au Xxème siècle il y avait un rêve qui faisait trembler les coeurs de la jeunesse, des exploités, des intellectuels. Le rêve de construire ensemble un monde meilleur fait de justice sociale, de démocratie, de partage et de fraternité. C'était le rêve communiste. Alors en tant que jeune militant communiste de 20 ans et voulant contribuer à reconstruire un parti communiste digne de ce nom, je n'ai qu'une proposition à faire à tous ceux et à toutes celles qui veulent prendre part à cette vaste entreprise, faisons rêver notre jeunesse. Disons leur que la vie à un sens, que l'aliénation au travail n'est pas inscrit dans notre destiné, que l'exploitation n'est pas propre à notre espèce, que la violence n'est que le fruit d'une souffrance sociale qui s'exacerbe et qu'une alternative existe et qu'on peut la construire ensemble.

Le communisme aujourd'hui n'est qu'un rêve fait de mots sur de vieilles pages, fait d'espoir dans des esprits partout sur la surface de cette terre. Réalisons donc ce rêve, ensemble, pour le siècle à venir.

 

guillaume.sayon.over-blog.com


Partager cet article
Repost0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 14:49

 34323259_p-1-.jpg

« je crois que le communisme est la jeunesse du monde et qu'il prépare des lendemains qui chantent, adieu et que vive la France »

 

C'est ce message pour notre parti que Gabrielle Péri, qui a été secrétaire de la jeunesse communiste, nous envoya avant d'être fusillé en décembre 1941 au Mont Valérien. Il était aussi député d'Argenteuil et journaliste au journal l'Humanité . Il avait 39 ans .

 

Au lendemains du 90em anniversaire du congrès des jeunesses communistes, je tenais a citer cette phrase de notre camarade disparu .

 

On ne transforme pas la société en laissant de côté la jeunesse . C'est car nous savons que la jeunesse joue un rôle important, qu'elle est une composante indispensable du mouvement démocratique et révolutionnaire, que notre parti lui témoigne sa sympathie, sa confiance . Nous lui tenons le langage de la responsabilité et nous luttons surtout contre l'idéologie réactionnaire des classes dominante qui vise a tromper la jeunesse, a étouffer sa combativité, à l'absorber, y compris à la pervertir . Autrement dit notre parti lui propose le vrai chemin de la révolution. D'abord par la participation au lutte pour les droits et revendications de la jeunesse, ensuite par la participation au combat pour la démocratie et le socialisme . Dans cette action pour gagner la jeunesse, notre partie tiens compte de ses caractéristiques traditionnelles, mais aussi des éléments nouveaux spécifiques a la jeunesse actuelle .

 

L'expansion démographique d'après guerre a augmenté le nombre de jeunes. Il y a plus de jeunes et on est jeune plus longtemps qu'autrefois . L'insertion des jeunes dans la vie active se réalise plus tard . Les besoins nouveaux qui ne sont que réalité présente pour les jeunes, sont venus par eux en totalité . Chacun s'accorde à reconnaître également que les proprets techniques et scientifiques à tout les niveaux ont fait que la jeunesse d'aujourd'hui est d'une maturité supérieure à celle des générations précédentes .

Les marxistes se refusent a substituer le soi-disant conflit des générations aux luttes des classes .

Cependant ils ne nient pas les différences entre générations. Il faut rappeler que la jeunesse, malgré sa spécificité indiscutable, n'existe pas indépendamment des classes et couches sociales , qu'elle ne forme pas une classe et n'est pas spontanément révolutionnaire .

Le mouvement de la jeunesse communiste joue un rôle indispensable . Organisation indépendante, elle détermine elle même ces propres mots d'ordre . Elle décide de ces actions et des formes qu'elles sont susceptibles de revêtir. Elle adapte son action au caractéristiques de la jeunesse. Tout en ayant toujours en tête que « l'homme est le capital le plus précieux », notre parti encourage l'audace, l'esprit d'initiative du mouvement de la JC .

Alors que la jeunesse s'affirme plus résolument dans les luttes sociales et politiques, qu'elle tend à jouer un rôle plus important dans les processus de transformation de la société, la responsabilité de notre parti grandit. Il incite a encourager la JC dans son exaltant combat .

C'est pourquoi, avec plus de confiance que jamais, le PCF offre a la jeunesse le combat pour un régime nouveau, pour une politique audacieuse et jamais réalisé dans notre pays : la société socialiste . Elle est la seul solution qui s'offre a l'Homme aujourd'hui : celle de sa maitrise sur la nature , celle du travail, du bien-être matériel et de la culture pour tous, celle de la liberté et de la paix . « un peuple qui lutte est un peuple debout » (Victor Hugo )

 

Arthur Danel

Partager cet article
Repost0
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 18:00

Le 31 janvier 2010, les jeunes communistes du Pas-de-Calais ont été invités aux voeux de la section du PCF de Divion, l'occasion pour eux d'exposer le rôle de la jeunesse lors de la campagne des élections régionales.
Ci-dessous, l'intervention de Stéphane Victor, responsable à la communication :



"Chers amis, chers camarades,

Je tiens tout d'abord, au nom des jeunes communistes du Pas-de-Calais, à vous souhaiter à tous nos meilleurs voeux pour cette année 2010, une bonne année de luttes et de victoires dans votre vie militante mais également personnelle. Je tiens également à remercier le parti communiste de Divion pour m'avoir laissé l'occasion de représenter la jeunesse aujourd'hui car les enjeux sont importants pour elle. 25% des habitants du Nord-Pas-de-Calais ont moins de 20 ans, ce qui prouve qui nous possédons une région jeune et qu'elle doit être présente et faire entendre ses revendications, notamment lors de cette campagne régionale, car elle subit de plein fouet les ravages causés par la société capitaliste défendue bec et ongle par la droite et le social-libéralisme.

En effet, l'intérim, les contrats d'aides à l'emploi, de professionnalisation ou encore les contrats nouvelle embauche : autant de mesures qui ont précarisé la jeunesse dans le monde du travail, autant de mesures qui profitent toujours aux mêmes car la jeunesse, elle, ne voit pas d'amélioration dans la recherche d'un emploi. Plus de 30% des jeunes de moins de 25 ans sont touchés par le chômage dans la région et sur le plan national c'est 250 000 jeunes supplémentaires qui pourraient se retrouver sans emploi à la fin de l'année 2010. C'est pour cela que l'emploi et la formation pour les jeunes est l'une des priorités du mouvement des jeunes communistes avec l'Education qui subit une casse monumentale.

En effet, à la rentrée 2010, 16 000 postes seront supprimés. Ils viendront s'ajouter aux 13 500 de la rentrée 2009, et aux 11 500 de la rentrée 2008. Mais le gouvernement ne compte pas s'arrêter là car pour les rentrées 2011 et 2012 ce seront 40 000 postes qui seront supprimés ce qui portera à 80 000 le nombre de postes dans l'Education nationale en moins.
En outre, la réforme des lycées pour la rentrée 2010 prévoit la suppression de l'histoire-géographie en terminale S, ce qui provoquera un cours au rabais en classe de première où le débat et l'esprit ne seront pas développés).
L'accompagnement des jeunes dans leur orientation est complétement mis à l'écart, car en moyenne on compte un conseiller d'orientation pour 1500 élèves, c'est pour cela que dans cette réforme il est prévu que les profs et les CPE soient obligés de faire le travail des conseillers. L' Education est un droit et un service public, la rentabilité n'y a pas sa place. On ne gère pas un lycée comme on gère une entreprise.

Face au bilan que nous tirons de la situation de la jeunesse aujourd'hui en France et plus particulièrement dans le Nord-Pas-de-Calais et le rôle qu'elle a à jouer, les jeunes communistes du Pas-de-Calais s'investissent pleinement et soutiennent la liste du Front de Gauche "l'humain d'abord" aux élections régionales conduite par Alain Bocquet pour une gauche combative, sociale, écologiste et citoyenne."


Partager cet article
Repost0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 16:27

Mardi 22 décembre, les jeunes communistes du Pas-de-Calais ont assisté à une formation sur le capitalisme présentée par Yves Dimicoli, membre de la commission économie-social-finance au Conseil National du PCF et ancien chercheur au CNRS.

 

Le sujet était présenté en deux parties. D’une part, qu’est-ce que le capitalisme ? (Ses fondamentaux, la rentabilité et la productivité). Et d’autre part, quels sont les stades du capitalisme ? (Les stades historiques, le capitalisme hyper libéral et les défis auxquels il est confronté). 

 

Compte-rendu : conférence sur le capitalisme !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher