Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 17:33

 

golden-dawn.jpg

Mardi 17 septembre, Pavlos Fyssas, rappeur et militant antifasciste grec était assassiné par un néo-nazi membre du parti d'extrême droite Aube Dorée. Quelques jours auparavant, des jeunes communistes étaient blessés dans une embuscade tendue par cette même organisaton. Agressions racistes, homophobes ou islamophobes, intimidation de militants et d'élus de gauche, persécution de ressortissants étrangers; ce meurtre s'inscrit dans une vague de violence qui touche l'ensemble des progressistes européens.

 

D'Athènes à Paris, c'est partout le même schéma : avec les politiques austéritaires et la misère qui se développent, ce sont les organsations fascistes qui progressent entrainant leurs cortèges de haine et de violences. Alors que le pays connaissait hier une nouvele journée de grève, cette assassinat démontre une fois de plus le caractère antisocial de l'extrême droite.

 

Les jeunes communistes de France par le biais de leur Secrétaire Général Nordine Idir réaffirment leur soutien à la jeunesse grecque qui lutte à la fois contre l'austérité imposée par la Troïka et contre l'extrême droite qui entend faire régner sa loi sous le regard complice des gouvernements. Nous appellons au rassemblement organisé ce jeudi à 19h à Paris, place Saint-Michel ainsi qu'à toutes les autres initiatives de solidarité avec le peuple grec.

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Solidarité internationale
commenter cet article
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 10:24

CONTRE TOUTE INTERVENTION MILITAIRE,
ET TOUTE INGÉRENCE IMPÉRIALISTE EN SYRIE !
FRANCE HORS DE LA COALITION [Etats-Unis –Grande-Bretagne – Turquie] !
RASSEMBLEMENT LE MERCREDI 4 SEPTEMBRE Á 18H00
DEVANT LES MAIRIES PUIS LES SOUS-PRÉFECTURES
Á BÉTHUNE ET Á LENS

 

Réunis le 28 août à Divion, des membres mandatés par les organisations politiques PCF, PRCF, Jeunesses communistes, NPA, PG, COBAMIO, des membres d’organisations syndicales et d’autres militants progressistes, ont décidé d’appeler à des rassemblements simultanés à Béthune et Lens, le mercredi 4 septembre, jour du débat parlementaire (congrès Assemblée nationale et Sénat) sans vote sur l’implication militaire de la France dans le conflit en Syrie.


Après débat, il a été considéré unanimement que cette ingérence militaire de l’Occident dans le conflit syrien est de nature impérialiste contre la souveraineté de la Nation et du peuple de Syrie.


Même si nous condamnons l’emploi d’armes chimiques par l’un des deux camps en conflit depuis deux ans, le recours à la puissance militaire est un crime lourd de conséquences pour les peuples du monde.


D’ailleurs, le recours aux armes chimiques, à supposer qu’il soit établi et qu’il ne soit pas le fait des insurgés djihadistes armés par le Qatar et l’Occident, ne doit pas nous faire oublier les bombes au phosphate blanc employées contre Gaza ou celles à l’uranium appauvri employées en Irak et en Libye. Il évoque aussi l’emploi de napalm et d’agent orange lors des guerres du Vietnam et d’Algérie. Si les centaines de présumés « gazés » exposés dans les média sont terribles, il ne faut pas oublier qu’au Rwanda, près d’un million de personnes ont été massacrées à la machette, sous les yeux des mêmes puissances qui aujourd’hui crient au loup, mais ne sont, à l’époque, jamais intervenues quand il s’agissait de mettre en cause leurs protégés.


La guerre est toujours tragique ; c’est la raison de notre engagement pour la Paix. De surcroît aujourd’hui risques d’embraser le Proche-Orient tout entier, voire la planète, sont donc réels.


Cette guerre civile en Syrie est une création diabolique qui entre dans le cadre de la modification de la géopolitique mondiale instrumentalisée par les Etats-Unis et les puissances impérialistes occidentales (des barbouses des services secrets et des militaires occidentaux sont sur place depuis des mois) , mais aussi par les oligarchies féodales du Golfe (Qatar-Arabie Saoudite-Emirats Arabes Unis…) qui financent et arment les pseudo-rebelles dont la plupart sont des salafistes venus combattre sur ordre des organisations terroristes religieuses. Les mêmes que la France dit avoir combattu au Mali ces derniers mois.


Le but final de l’Occident capitaliste est de s’approprier le Proche et Moyen Orient en le recolonisant, et d’encercler l’Iran, l’ennemi suprême de l’Occident et d’Israël. L’Iran qui refuse toute compromission avec le grand Capital mondial et les multinationales et entend garder sa souveraineté et son intégrité territoriale, notamment sur le détroit d’Ormuz, les routes du pétrole et du gaz.


Mais l’entreprise impérialiste occidentale vise aussi à provoquer la Russie et la Chine, considérés comme des rivaux trop puissants et trop influents, quand au même moment le parlement britannique interdit à Cameron d’intervenir.
Au moment où Hollande parle d’ « un soutien international », alors que de nombreux pays refusent la solution guerrière, c’est une victoire des peuples, et notamment une victoire en différé de ceux qui avait contesté la décision de Tony Blair d’intervenir en Irak sur la base de mensonges éhontés. Mais qui peut douter qu’en contrebande, l’impérialiste Cameron ne va pas tenter de contourner la décision parlementaire ?


Ajoutons qu’il est absolument scandaleux, au moment où le gouvernement ponctionne de toutes les manières possibles le pouvoir d’achat populaire, les retraites et les services publics, de constater qu’il est en capacité de trouver des milliards d’euro, car c’est ce que coûterait une telle guerre, pour attaquer la République syrienne qui ne nous a rien fait. Si bien qu’en condamnant cette entreprise guerrière, qui se met en place en bafouant grossièrement le droit international et la Charte de l’ONU, nous avons aussi conscience de défendre le peuple de France : car, comme le disait Marx, « un peuple qui en opprime d’autres ne saurait être libre ».


Pour toutes ces raisons, nous appelons l’ensemble des progressistes du Bassin minier du Pas-de-Calais à refuser cette guerre contre la Syrie, et à être nombreux à entrer en résistance contre toute ingérence de la France ou de l’Occident et contre l’emploi de la force armée contre la Syrie et le peuple syrien.


Pas d’argent pour les guerres ! Pas d’ingérence impérialiste ! Pas de bombardements ! Stop aux mensonges, vive la Paix et le progrès social ! L’argent pour les acquis, pas pour la guerre en Syrie, et des sous pour nos retraites, pas pour la reconquête !

 

Signatures :


Politiques : Fédération du Pas-de-Calais du Parti Communiste, Pôle de Renaissance Communiste en France, Parti de Gauche, Nouveau Parti Anticapitaliste, Fédération Pas-de-Calais des Jeunesses Communistes, Coordination Communiste Nord-Pas-de-Calais, Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais, Section PCF de Bruay la Buissière, Section PCF de Harnes ; Section PCF de Divion.
Associatives : Confédération Nationale du Logement du Pas de Calais, Front Solidaire, Comité des Sans-Papiers 59, Comité « Libérez-les ! » 59-62.


Syndicales : Union Départementale CGT du Pas-de-Calais, Syndicat CGT Fraisnor, Union Locale CGT de Béthune, Union Locale CGT d’Auchel, Syndicat départemental CGT Vie Active, Syndicat CGT Desquesnes, Syndicat des Chômeurs et Précaires de l’arrondissement de Béthune et environs, Syndicat CGT TKES.


Personnelles : Lorette Lucantis, Denis Duporge, Bertand Wambre, Stéphane Mrhari, Sylvie Guduk, Christian Delépine, Mugette Happiette, Grégory Glorian, Jacques Lacaze, Joris de Macedo, Bruno Thorel, Laetitia Hamel, Hervé Merlin, Jean-Jacques Dipert, Ahmed Aslia, B. Descamps.

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Solidarité internationale
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 20:58

palim2.jpg

Du 5 au 8 juin prochain se déroulera l'Euro Jeunes en Israël. Organiser une grande compétition sportive est toujours perçu comme une reconnaissance et un honneur pour le pays hôte. Comment l’UEFA peut-elle fermer les yeux de la sorte sur ce qui se passe en Palestine ?

Israël ne remplit aucune de ses obligations internationales ! Qu’il s’agisse des résolutions de l’ONU ou bien du règlement de l’UEFA, en pratiquant le racisme d’Etat et en violant les droits les plus fondamentaux des Palestiniens, Israël joue hors-jeu.

De plus, le gouvernement israélien bloque totalement le développement du sport en Palestine. Les très nombreux checkpoints ou le mur empêchent les sportifs palestiniens de se rencontrer, de jouer à l’étranger ou même de constituer une équipe nationale viable. L’emprisonnement de joueurs est également monnaie fréquente.

 

Israël viole ainsi tous les valeurs liés au sport et ne peut impunément accueillir cette compétition. Durant tout le mois de juin, nous organiserons avec un grand nombre d’associations, une dizaine de tournois sportifs partout en France pour :

  • Dénoncer l’organisation de cette compétition en Israël et appeler à ce qu’aucun représentant officiel européen ne se rende en Israël durant le tournoi
  • Lutter pour la reconnaissance des droits des palestiniens ainsi que de leurs sportifs (fin de la colonisation, libération de tous les prisonniers politiques, destruction du mur)
  • Exiger l’application de la promesse de campagne n°59 de François Hollande quant à la reconnaissance par la France de l’Etat palestinien.
Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Solidarité internationale
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 20:32

 


 
Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Solidarité internationale
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 20:24

 

tumblr_mnrkqaridb1ste7qoo1_1280.jpg

Le Mouvement Jeunes Communistes de France apporte tout son soutien au peuple turc en lutte ces derniers jours et appel l'ensemble de la jeunesse de France à exprimer sa solidarité à l'envers des manifestants turcs. 

 

La violence utilisée par les forces de police a été inqualifiable entraînant des centaines d'arrestations et de blessés- dont un certain nombre de députés de l'opposition- ainsi que la mort d'une jeune fille.

 

La mobilisation qui concernait tout d'abord un projet de restructuration urbaine qui menaçait un espace vert au centre de la ville embrasse maintenant toutes les contradictions de la société turque et visent directement le pouvoir et le premier ministre Erdogan.

C'est face à l'absence de démocratie réelle, pour la justice, un état de droit et la laïcité que des milliers des jeunes se sont levés.

 

Alors que le pays connaissait une forte croissance économique, l'absence de redistribution des richesses et accroissement des inégalités sociales, amenant une petite fraction de la bourgeoisie à s'enrichir grâce à une exploitation toujours plus intense des travailleurs a catalysé le mécontentement.

 

L'arbitraire et l'autoritarisme du premier ministre  ont secoué jusque dans son camp, le vice premier ministre et le président ont même fait part de leurs excuses face au comportement outrancier des policiers ce qui n'a pas infléchit la ligne toujours plus dure d'Erdogan.

 

Nos camarades jeunes communistes participent aux mobilisations, mais celles-ci sont extrêmement large et c'est tout un pays dans la diversité de ses forces qui fait entendre son opposition. En plus de la brutalité policière et des provocations du gouvernement ils doivent faire face à une presse muselée qui ne rend pas compte des multiples et larges rassemblements qui se produisent partout d'Istanbul à Ankara.

 

C'est dans cet esprit de solidarité que nous appelons toute la jeunesse française à participer aux rassemblements de soutien qui s’organiseront dans l'Hexagone.

 

Comme le grand poète turc Nazim Hikmet le disait en son temps : « Salut, à la classe ouvrière turque » !

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Solidarité internationale
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 14:18

526100_359046357484941_2104643407_n.jpg

Le pré­sident du Conseil Repré­sen­tatif des Ins­ti­tu­tions Juives de France, Richard Pras­quier, a engagé une pro­cédure judi­ciaire pour "dif­fa­mation" à l’encontre du pré­sident de l’Association France Palestine Soli­darité, Jean-​​Claude Lefort.

 

Le 18 décembre 2011, Salah Hamouri était enfin libéré des geôles israé­liennes. A peine sorti il était l’objet d’attaques immondes. A la suite d’une interview, l’agence « Reuters » publie le 20 décembre une dépêche indi­quant odieu­sement que Salah estimait que le rabbin Youssef Ovadia « méritait de mourir ». Un faux total gra­vissime. Aucun guillemets, et pour cause, sur ces paroles qui sont attri­buées à Salah.

 

Salah dément sur le champ par un com­mu­niqué public. Il indique n’avoir jamais tenu pareils propos. Branle-​​bas parmi les diplo­mates… L’agence « Reuters » dément à son tour et publie un cor­rectif le jour même. Mais le mal est fait…

Sur le site du CRIF, Richard Pras­quier, reprend ces « propos » et publie le 20 décembre une tribune à la « Une » par­ti­cu­liè­rement agressive contre Salah. Il s’en prend à ceux qui vont le recevoir en France dans des termes vio­lents. Jean-​​Claude Lefort envoie deux mes­sages à Pras­quier, via l’adresse du site du CRIF, pour lui demander de modifier et de rec­tifier, et il demande à Richard Pras­quier de pré­senter ses excuses à Salah et à sa famille, en raison des mises au point dont il ne peut manquer d’avoir connais­sance. Rien n’y fait. Aucune réponse. Le texte est maintenu. Pire, des sites extré­mistes se réclamant du « judaïsme », s’emparent de ce faux et appellent ni plus ni moins à une ven­geance contre Salah. Un site publie à sa « Une » : « Salah Hamouri mérite-​​t-​​il de mourir ? ». Le même site s’en prend à la mère de Salah, Denise, qui « devrait avoir honte d’avoir mis au monde un ter­ro­riste ». Honteux.

 

Dans ce lourd contexte, et alors que la venue de Salah est annoncée en France quelques mois plus tard, un texte est publié sur le site de l’AFPS où il y est dénoncé, notamment, ces méthodes de Richard Pras­quier et ces sites extré­mistes qui mettent en cause l’intégrité phy­sique de Salah. C’est dans ce cadre que Richard Pras­quier, sans avoir envoyé la moindre demande de mise au point à publier sur le site, a intenté un procès en dif­fa­mation à notre pré­sident qui est par ailleurs res­pon­sable du site. Ce procès aura lieu le 26 avril au Palais de Justice de Paris. Salah sera présent.

 

Nous, orga­ni­sa­tions soli­daires du peuple pales­tinien et de l’application au Proche-​​Orient de la justice et du droit, affirmons ici notre soutien total à Jean-​​Claude Lefort, et à l’Association France Palestine Solidarité.

 

Pre­miers signa­taires : AFPS ; Col­lectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine ; UAVJ ; NPA ; Les Alter­natifs ; CMF ( col­lectif des musulmans de France) ; PCF ; Alliance for Freedom and Dignity - AFD ; Courneuve-​​Palestine ; EELV ; LIFPL ; CICUP ; ATMF ; Anecr ; FASE ; CVPR PO ; Les Femmes en noir ; PSM ; Mou­vement de la paix ; UJFP ; Droit Soli­darité ; Gauche Uni­taire ; Union syn­dicale Soli­daires ; Femmes Egalité ; FSU ; PCOF, CCIPPP, Géné­ration Palestine ; MJCF ; Gauche Anti­ca­pi­ta­liste, M’pep ; AIPPP ; Civimed Ini­tia­tives ; Justice Paix Liberté (JPL) ; COJEP Inter­na­tional ; CPPI Saint-​​Denis ; Col­lectif Faty Koumba ; CJPP5 ; Parti de Gauche ; FTCR ; MRAP ; Ligue des droits de l’Homme (LDH) ; Pla­te­forme des ONG fran­çaises pour la Palestine ; URJE

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Solidarité internationale
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 10:05

logo paix comme palestineLa situation en Syrie, au Mali, en Palestine (la liste est longue !) est catastrophique et pourtant l'ONU, qui a pour mission première la conciliation entre les Nations pour le maintien de la paix, ne semble pas prendre les dispositions nécessaires pour sortir ces pays et ces peuples de l'ornière de la guerre et de l'oppression. Ces peuples ont pourtant un point commun : comme nous ils aspirent à la paix et à la liberté. Ils veulent jouir au même titre que n'importe quels autres peuples des droits inscrits dans la déclaration universelle des droits de l'Homme. Pourquoi n'y a t-il donc pas de réponses satisfaisantes des Nations Unies sur ces dossiers et sur bien d'autres ? Voici quelques pistes de réflexion.

 

Il y a un point de départ évident quand on s'intéresse un peu à cette institution : son fonctionnement. Plus que ce fonctionnement en réalité, ce sont les rapports de force qu'il faut étudier : 5 pays ont un droit de véto, ce qui leur donne un poids considérable. Le droit de véto donne aux Nations en question une prédominance dans les échanges et dans les projets de résolution qui ne peut être dissocié de la politique étrangère que chacune d'entre-elles mènent. On pense bien entendu et plus particulièrement aux États-Unis. Ce droit de véto concorde avec le contexte politique de 1945, date à laquelle l'ONU a vu le jour : il a été accordé aux peuples du camp des vainqueurs de la seconde guerre mondiale. Si l'idée pouvait être plus ou moins légitime à l'époque, est-elle toujours d'actualité à l'heure où les équilibres mondiaux ont été bouleversés ?

 

Depuis nous avons connu la guerre froide, l'avènement de puissances émergentes, comme l'Inde ou le Brésil, et la mondialisation qui s'est brutalement accélérée lors de la seconde moitié du XXème siècle. Il semble donc tout a fait adéquate de réfléchir à non seulement élargir le conseil de sécurité qui est la pièce maîtresse de l'institution, mais à revoir aussi la copie sur la question du droit de veto, surtout que nous gardons tous en mémoire l'offensive américano-britannique en Irak contre l'avis même des Nations Unies ! Il faut donner la possibilité à l'ONU pour, que demain, ce type de comportement ne puisse plus se reproduire.

 

Poussons maintenant le raisonnement plus loin et titillons les belles personnes. Il faut une réforme complète de l'ONU pour que cette organisation devienne enfin et réellement démocratique dans son fonctionnement, nous l'avons dit. Plus encore, il faut travailler à ce que les marchés financiers et les intérêts économiques e commerciaux des Nations poids lourd de l'ONU ne dictent plus où on peut faire la paix et où on ne le peut pas et où surtout on ne le doit pas. Il faut remettre la paix, la liberté, les droits de l'Homme au coeur des préoccupations de l'ONU. Des yeux s'écarquillent et des fronts se plissent sans doute mais la réalité est belle et bien celle-ci. Il faut en finir avec les alliances de principes militaro-économico-industrialo financiers qui encouragent la guerre à certains endroits du globe et font vivre richement les sociétés productrices et exportatrices d'armes. Oui! La guerre profite à des actionnaires assassins qui n'ont pas peur de se salir les mains pour empocher le pactole.

 

En fait, le murmure lointain qui retentit peut-être à vos oreilles nous dit qu'il faudrait mettre fin au système capitaliste qui "porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage" nous disait Jaurès. Un Jaurès français qui nous rappelle que la France, pays des droits de l'Homme, doit se montrer exemplaire. Oui, les communistes luttent pour le désarmement nucléaire de la France et du monde, pour mettre fin à la politique dite de "France-Afrique" aux vieux relents colonialistes et avec le soutien à des chefs d’États peu scrupuleux lorsqu'il s'agit des droits de l'Homme et de la liberté d'expression entre-autre.

 

Pour conclure la chose et rester à une échelle franco-française, nous étions les candidats de la paix lors de l'élection présidentielle de mai dernier. Rappelons à François Hollande que nous sommes la gauche et qu'il faut gouverner à gauche y compris et surtout sur les questions diplomatiques. Refusons le bourbier syrien, réclamons la fin de l'arme atomique et soyons porteur d'une idée neuve pour les Nations-Unies et le monde, une idée neuve et pourtant ancestrale : la paix !

 

Antoine LASAK

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Solidarité internationale
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 14:52

Sevil-Sevimli-copie-1Après trois mois de détention provisoire 
et votre procès en Turquie, vous êtes 
de retour en France. Est-ce terminé 
pour vous ?

Sevil Sevimli. Non, j’ai été condamnée 
à cinq ans de prison. J’ai fait appel mais la procédure est très longue. Surtout, si la loi sur la collaboration «antiterroriste» entre la Turquie et la France (un accord de coopération policière négocié par l’ancien ministre de l’Intérieur Claude Guéant dont l’examen a été pour l’instant repoussé – NDLR) est validé par les parlementaires, c’est sûr, je serais obligée de faire mes cinq ans de prison. Une mobilisation est nécessaire, pas seulement pour mon acquittement, mais contre ce projet de loi et la répression qui a lieu en Turquie comme en France.

 

Votre combat va au-delà de votre 
propre cas ?

Sevil Sevimli. Il y a beaucoup de prisonniers politiques dans les prisons turques. Une grande pression s’exerce sur eux. Ce n’est vraiment pas facile dans cette situation de s’exprimer, de continuer à être engagé. La plupart des personnes arrêtées sont soupçonnées d’être des terroristes. Mais elles mènent simplement un combat et osent dire « non » au gouvernement turc. Elles sont arrêtées pour des manifestations, pour avoir collé une affiche… Tout cela est complètement légal, mais ne plaît pas au gouvernement.

 

Continuez-vous à mener ce combat 
en France ?

Sevil Sevimli. Bien sûr, pour les personnes qui sont arrêtées là-bas mais aussi pour celles qui sont arrêtées ici, en France, pour exactement les mêmes raisons. Il est important de montrer que tout ce qui se passe en Turquie n’est pas si loin. Ce peut être votre voisin qui risque de se faire arrêter. Il faut le démontrer pour mener une grande lutte contre cette collaboration entre les pays européens et la Turquie.

 

Avez-vous un message pour ceux qui se sont mobilisés pour votre libération, dont le PCF qui vous a reçue ce week-end ?

Sevil Sevimli. Je les remercie de m’avoir soutenue et de continuer à soutenir tous ceux qui sont emprisonnés en Turquie et en France. On a beaucoup à faire encore. La route est longue, il ne faut pas lâcher prise.

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Solidarité internationale
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 11:57

jorge-mario-bergoglio-devient-francois-premier.jpgC’est avec émotion que le monde catholique a appris l’élection d’un nouveau Pape, François 1ER . Sans attendre, les principaux médias ont tenté de l’affubler de surnom de « Pape des Pauvres », pour la rédaction du Figaro, c’est carrément une révolution ( !) Mais de quelle révolution parlons-nous, alors que les femmes en sont toujours exclues, alors que les théologues de la libération, les religieux connus pour leur action progressiste en Amérique Latine, n’ont eu de cesse d’être combattus et mis au ban de cette institution ? Les médias actuels entretiennent volontairement ce flou, mais Bergolio est bien loin d’en faire partie : il est surtout connu en Argentine pour ses liens douteux avec les anciens dignitaires de la Junte Militaire qui a sévit de 1976 à 1983. Les principaux dignitaires Videla et Massera se sont largement appuyés sur l’aile droite de l’Eglise Catholique dans le « processus de réorganisation nationale » cette dictature qui a provoqué la disparition de 30.000 personnes ! Durant cette période trouble, Bergolio était un farouche opposant à cette aile gauche du clergé, d’inspiration humaniste, voulant une église au service des plus démunis.

Certaines accusations le mettent en cause dans des cas de disparitions de trois personnes en Argentine comme le révèle ici le journaliste argentin Verbistsky ! De même les Grands-mères de la Place de Mai ont porté des accusations très sérieuses quant à son implication dans le réseau de vol de bébés de prisonniers politiques disparus durant la Dictature Argentine ! Certains l’ont présenté comme plus progressiste,  alors que l’ensemble de ses positions en Argentine sont des plus réactionnaires, opposition à l’avortement, opposition au mariage pour tous… Après le Cardinal Panzer, et son sulfureux passé au sein des jeunesses hitlériennes, encore une fois c’est la droite du clergé, une droite au comportement des plus troubles qui a imposé son choix !

Nous rejoignons les positions  des camarades et progressistes de l’Argentine et de l’Amérique Latine dans leur méfiance à l’égard  du nouveau Pape car cette brève homélie en faveur des pauvres ne saurait absoudre une vie de prise de positions réactionnaires. Ce n’est pas de silences coupables, mais de solidarité sincère face aux injustices dont la jeunesse du monde a besoin !

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Solidarité internationale
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 17:14

 

hugo-chavez-bolivarian-revolution-venezuela_2.jpg

Le Mouvement des Jeunes Communistes de France apprend avec tristesse la mort du Président de la République Bolivarienne du Vénézuela Hugo Chavez. Nous joignons notre douleur à celle de tout un pays, de tout un continent.  Nous saluons la mémoire d’un révolutionnaire qui a su concilier révolution et démocratie, imposant par sa présence de nouvelles voies vers l’émancipation et vers le socialisme. 

Résistant acharné face à l’impérialisme et au néolibéralisme son engagement au service du peuple a fait résonner durant plus de dix ans des mots oubliés par le tiers monde : indépendance et développement !

Le Venezuela qu’il a participé à  forger est une patrie pour tous et non au service de quelques uns !  La conquête de nouveaux droits pour les plus démunis, les exclus et les exploités de son pays sont des exemples pour le reste du monde !  Visionnaire en son temps, reprenant le flambeau de Simon Bolivar, il a réussi à mettre en place de nouveaux rapports internationaux en Amérique Latine : Alba, Celac, UnaSur etc, tissant des liens avec l’ensemble des pays de l’Amérique Latine, aux premiers rangs desquels Cuba, l’Equateur et la Bolivie.

Avec son départ, l’unique crainte pour le MJCF est de voir l’impérialisme américain s’engouffrer dans la brèche, de voir des revanchards se saisir de sa mort pour régler des comptes politiques.

 Néanmoins la solidité de sa révolution réside dans l’engouement d’un peuple et d’un continent pour parachever l’immense travail commencé. Le meilleur hommage que nous puissions lui rendre est de continuer à lutter pour un monde de justice et de paix, contre l’impérialisme qu’il dénonçait tant. Notre participation au prochain Festival de la Jeunesse et des Etudiants à Quito doit également être un moment pour rendre hommage au processus révolutionnaire qu’il a enclenché.

Visionnaire, militant, révolutionnaire, Chavez nous te saluons !

No se va Chavez no se va !

Repost 0
Published by MJCF du Pas-de-Calais - dans Solidarité internationale
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du MJCF du Pas-de-Calais
  • Contact

Rechercher